SC Toulon

About sctoulon

This author has not yet filled in any details.
So far sctoulon has created 557 blog entries.

Stages de la Rascasse : Une quarantaine épanouie !

5 mars 2020|News|

Comme chaque année les stages de La Rascasse qui ont eu lieu pendant les vacances de février à Mercheyer ont connu un vif succès. Placés sous l’égide de Bernard Hadèle ils ont accueilli une quarantaine d’enfants issus des catégories U6 à U11 pour les garçons et les U13 pour les filles.

Au menu du 100% foot avec beaucoup de diversification. « Nous passons en revue les fondamentaux comme le contrôle, la passe, le tir en répétant les gestes jour après jour lors d’ateliers ou de jeux réduits. A chaque fois nous finissions par un tournoi pour voir si les stagiaires appliquaient les aspects travaillés auparavant » explique Bernard Hadèle. A noter que durant ces stages les enfants ont été sensibilisés au tri sélectif et au recyclage du plastique. « Nous en avons profité pour appliquer le programme éducatif fédéral relayé par le district du Var. Il y a plusieurs thématiques que nous pouvons explorer comme la santé, l’environnement, le fair-play, les règles du jeu ou la culture foot. Là nous avons opté pour le ramassage du plastique et son recyclage afin d’éviter de polluer » poursuit-il.

Un travail d’équipe

Cerise sur le gâteau le dernier jour les stagiaires ont pu s’amuser du côté de Laser Game le matin avant d’aller manger au KFC, deux partenaires du club. « Par ailleurs nous avons effectué des tests le premier jour et aussi le dernier histoire de comparer. Et les progrès en termes de vitesse et de conduite de balle notamment ont été spectaculaires. Ce fut un peu moins flagrant pour les jongles même si là aussi il y a eu du mieux. Comme quoi il y a encore du boulot » conclut-il. Rien de plus normal à ces âges là. Du moment que les enfants progressent en s’amusant alors leurs vacances sont réussies. Une quarantaine épanouie donc bien loin de celle imposée par le coronavirus dont tout le monde parle. Bravo donc à Bernard Hadèle et à tous les éducateurs qui ont oeuvré de Marc Zanotti en passant par Hubert Gerby, Youssef Sif, Walter Tari, Daniel Bulgare sans oublier Denis Alves, Guy Mora, Jérémy Lesko et Minchev Visko. Un vrai travail d’équipe.

LAVAL – TOULON

28 février 2020|News|

LE MATCH EN LIVE

Championnat National – Journée 24

Suivez la rencontre en direct face au Stade Lavallois à partir de 20h

Lien vidéo (clic)

 

Une série à entamer à Laval

27 février 2020|News|

Le premier succès de la saison tant attendu est arrivé face à Villefranche (3-0). Désormais les Azur et Or doivent enchaîner pour véritablement commencer à envisager le maintien. Les hommes de Zvunka partent de loin mais en football tout peut aller très vite. Le mental étant prépondérant. Et comme le fameux déclic a enfin eu lieu tout est possible surtout sur le terrain d’un stade Lavallois qui a du mal à justifier ses ambitions d’accession (vendredi à 20h). Avec une confiance ragaillardie les Azur et Or peuvent y croire. En théorie le staff devrait logiquement reconduire le onze de départ victorieux de Villefranche. Seul changement probable le remplacement en pointe de Delgado (blessé) par Guilavogui car Coulibaly est suspendu et Sylla toujours blessé.

Des arguments à faire valoir

Enfin Pahama n’arrive pas à convaincre même en réserve à l’inverse de Preira et Barbier qui postulent donc à une place dans le groupe. Les coéquipiers de Sahnoune devraient se présenter en 5/3/2 tant le système a bien fonctionné vendredi dernier. Si ce n’est pas le cas alors Di Santantonio pourrait être titulaire au sein d’un 4/3/3 plus offensif. De toute façon le Sporting doit gagner. A l’aller, Laval s’était imposé sur une action confuse. Si la réussite a changé de camp tout est possible d’autant qu’aujourd’hui Toulon a des arguments supplémentaires à faire valoir avec Muyumba, Etcheverria, Ranieri et Philippe. Un vrai tournant !

Une première avec la manière !

22 février 2020|News|

Difficile de rêver mieux. Les Azur et Or ont attendu longtemps leur grande première mais elle est belle surtout face au 3e du classement Villefranche. Du coup les espoirs renaissent même si le chemin est encore long. Au moins le compteur est débloqué.

Et pour une fois le scenario a été favorable car le Sporting laisse le ballon à son adversaire durant le premier quart d’heure et Andreani doit se montrer vigilant d’entrée (4e). Et sur leur première opportunité les hommes de Zvunka vont frapper juste. Ainsi Philippe côté gauche de l’attaque se joue de son adversaire direct et profite de l’absence de couverture des centraux pour ouvrir le score d’un magnifique ballon piqué 1-0 (16e). A partir de là le jeu des visiteurs va s’étioler même si Andreani s’envole sur une frappe flottante de 20 mètres (18e). Au milieu Moulet et Muyumba courent dans tous les sens alors que Fall et Zouaoui bloquent les côtés. Philippe et Delgado harcèlent les défenseurs caladois et récupèrent des ballons. Ainsi Philippe d’un lob de 40 mètres rate le break (28e) puis Delagado d’un tir à l’entrée de la surface qui rase le poteau fait frémir Bon Rencontre (33e). Avant la pause Zouaoui exploite un mauvais alignement défensif et surtout une sortie à l’aventure du portier caladois mais se fait reprendre alors que la cage était vide (39e). A la pause Toulon tient le bon bout.

Guilavogui régale

A la reprise aussi car Sahnoune, Soumare et Etcheverria sont impériaux dans l’axe. Bien en place et présents au marquage les défenseurs toulonnais dominent leurs adversaires directs sur les nombreux centres distillés dans la boîte. Les Azur et Or n’oublient pas de jouer avec un Ranieri insaisissable entre les lignes. C’est lui qui d’un coup franc excentré rase la transversale adverse (66e). Toulon maîtrise et Zvunka lance Guilavogui puis Bayo. Un coup de maître car sur un corner Bayo double la mise à bout portant illustrant ainsi la grinta des coéquipiers de Sahnoune 2-0 (76e). Et si Andreani se montre parfait pour éviter la réduction du score (85e) c’est Guilavogui qui va plier l’affaire en ridiculisant les défenseurs caladois. Un festival avec fixation, feinte de frappe, petit pont et ballon piqué 3-0 (93e). Du grand art. Trois points, trois buts et le troisième du classement au tapis. La soirée parfaite. Peut-être le début de la remontada improbable ? L’avenir le dira.
Premier élément de réponse à Laval…

 

TOULON – VILLEFRANCHE

21 février 2020|News|

LE MATCH EN LIVE

Championnat National – Journée 23

Suivez la rencontre en direct face au FC Villefranche Beaujolais à partir de 20h

Lien vidéo (clic)

 

Stéphane Darmon au chevet des attaquants

19 février 2020|News|

Le Sporting Club de Toulon n’abdique pas en National. Le club se donne tous les moyens pour inverser l’incroyable spirale négative et l’absence de victoire depuis le début de saison. Voilà pourquoi les Azur et Or ont fait appel à Stéphane Darmon. Ce dernier a inventé le goleador training c’est-à-dire la machine à centrer sur laquelle le club a misé il y a quelques mois. L’intéressé qui a évolué comme joueur jusqu’en D2 à Perpignan, Nice ou Ajaccio sait de quoi il parle. « Comme avant-centre j’étais égoïste. Et j’estime que ce poste est particulier. C’est un cas individuel dans un sport collectif. On dort mieux avec un doublé lors d’une victoire 4-2 que lors d’un succès 4-0 sans but au compteur. C’est comme ça. Voilà pourquoi j’ai mis sur pieds une méthode d’entraînement spécifique en travaillant sur la préparation mentale, les repères visuels et la répétition des gestes » explique t-il.

« Nous rentrons en guerre »

Un système bien rodé car Stéphane Darmon a sillonné le monde et coaché des buteurs de la trempe d’Ibrahimovic, Cavani ou M’Bappe pour faire la démonstration de ses idées novatrices. Il fait de même avec les attaquants du Sporting depuis quelques jours. « Au regard du classement nous rentrons en guerre et elle se gagne à l’entraînement. Il faut plus de rage et de détermination pour retrouver le plaisir et la confiance. Je suis optimiste car la qualité est là. Seul le temps fait défaut. Nous avons un contrat moral avec les joueurs c’est à la vie à la mort. Je suis là pour créer un électrochoc » poursuit-il. Et depuis la première séance qui a fait office d’évaluation les progrès sont réels. Reste à traduire cela sur le terrain et faire trembler les filets car c’est la seule vérité qui compte…

Youssef Sif : « Un changement de philosophie »

17 février 2020|News|

L’entraîneur des U19 Nationaux pouvait pousser un gros « ouf » de soulagement après le succès acquis contre le SC Bastia dimanche à Mercheyer (4-0). Le maintien se rapproche même s’il y a encore du chemin à parcourir.

Soulagé ?

Oui c’est le mot. Après quatre défaites consécutives il devenait urgent de réagir et prendre des points car nous étions de nouveau en grand danger au classement. Rien n’est gagné concernant le maintien mais nous sommes dans les temps de passage souhaité car trois équipes sont derrière nous.

Sur quoi avez-bous bâti votre succès ?

Nous sommes revenus à des fondamentaux. Nous avons défendu plus bas pour mieux jouer les contres. Voilà pourquoi j’avais misé sur la vitesse en attaque avec Di Biagio, Djahafi ou Brossel. Ce fut payant. Nous avons eu de la réussite sur l’ouverture du score de Villeneuve car son centre est dévié involontairement. En revanche en deuxième période nous avons déroulé.

Et maintenant ?

Il reste 9 matches et donc 9 finales. Nous voulons ramener quelque chose de chaque déplacement et faire le plein à domicile. A Toulouse ce ne sera pas simple mais nous avons gagné à l’aller alors pourquoi pas récidiver. C’est la plus belle équipe que nous ayons eue à Toulon et peut être que j’ai été trop ambitieux dans le jeu. Face aux clubs professionnels il est difficile de rivaliser.

LIVE : PAU vs TOULON

14 février 2020|News|

NATIONAL – JOURNÉE 22

Suivez la rencontre en direct face au FC Pau à partir de 20h !

Lien vidéo (clic)

 

Le défi palois !

13 février 2020|News|

Le calendrier est décidément bien compliqué en ce moment pour le Sporting Club de Toulon. En effet après le leader Dunkerque à domicile les hommes de Zvunka se rendent à Pau le dauphin des Nordistes (vendredi 20h). Un défi grandeur nature car les joueurs de Bruno Irles possèdent la meilleure attaque de la poule (37 buts inscrits) et restent même sur un retentissant 7-0 face à Béziers. De plus les Palois ont réalisé une belle prestation face au PSG en coupe de France (2-0) et ambitionnent clairement l’accession en Ligue 2. Pourtant à l’aller les Azur et Or avait fait jeu égal avec de gros temps forts devant les caméras de Canal + sport (0-0).

Coulibaly à la place d’Ech-Chergui

Du côté des Toulonnais le staff peut s’appuyer sur la belle prestation fournie contre Dunkerque où la défaite était vraiment imméritée (0-1). Du coup il ne devrait guère y avoir de changements. Ech-Chergui blessé sera remplacé par Coulibaly auteur d’un bon match avec la réserve à Berre (2-0). Un Sporting hyper offensif donc avec Sylla, Philippe, Coulibaly et Ranieri qui va devoir bien bloquer les côtés car avec Sabaly et Gueye les Palois ont des ailiers virevoltants. Etcheverria et Moulet sont prévenus. Match spectaculaire en perspective avec pourquoi pas un exploit des hommes de Zvunka. Comme Le Puy avait sur le faire à la surprise générale mi-décembre (3-2). Un exemple à suivre…

Des Toulonnais maudits…

8 février 2020|News|

Deux buts refusés, un penalty imaginaire concédé et le Sporting malgré une prestation probante s’est incliné sur la plus petite des marques face au leader Dunkerque à Bon Rencontre (1-0). Maudits.

Pourtant les Azur et Or ont fait jeu égal pendant 90 minutes. Le nul aurait été largement mérité mais la réussite fait vraiment défaut et les coups du sort s’enchaînent match après match. D’entrée les hommes de Zvunka démarrent sans complexe et Sylla après un raid côté droit sert Ech-Chergui plein axe qui à l’entrée de la surface adresse une bonne frappe que le gardien nordiste repousse (2e). Le leader réagit et Sahnoune réalise un sauvetage magnifique dans sa surface (4e). La rencontre est équilibrée. Au milieu Muyumba et Disantantonio font belle impression mais les Toulonnais peinent à servir Philippe en pointe. Alors Ranieri envoie un tir puissant sur un coup franc à 25 mètres qui passe au-dessus (18e). La blessure d’Ech-Chergui et la rentrée de Gomis permettent à Ranieri d’évoluer en meneur de jeu où il est plus influent.

Scénario cruel

Et à la 32e minute sur une action confuse dans la surface toulonnaise Andreani sauve les meubles ainsi que ses défenseurs sur la ligne. Et sur le contre Sylla trouve Gomis qui tergiverse au moment de frapper alors qu’il était en position idéale. Une question de confiance… De réussite aussi lorsque Sylla marque suite à un corner mais l’arbitre a sifflé une faute de Philippe sur le gardien adverse (45e). Idem à l’heure de jeu lorsque Philippe marque de la tête mais est signalé hors jeu. Tout bascule peu après avec un penalty cadeau offert aux visiteurs pour une prétendue faute de Ouasfane. Dunkerque convertit 0-1 (70e). Sur l’engagement Muyumba perd un face à face avec le gardien nordiste (71e). Signe que Toulon n’abdique pas et pousse. Ainsi Gomis et Sylla échouent d’un rien tout comme Muyumba dans les arrêts de jeu sur une reprise à l’entrée de la surface (93e). Un scénario cruel…