SC Toulon

Un seul mot d’ordre : Enchaîner !

8 décembre 2017|News|

Dos au mur, les toulonnais ont su inverser le cours de leur saison en dominant Bergerac (1-0). Et comme dans le même temps Marignane-Gignac s’est incliné à Monaco, les Azur et Or ne pointent qu’à 6 longueurs du leader. Il faut donc enchaîner jusqu’à la trêve et le calendrier s’y prête avec un déplacement toutefois périlleux à Paulhan-Pezenas (samedi 18 h) suivi de la réception de Mont de Marsan et un derby à Hyères. Le coach William Prunier devra toujours se passer de sa charnière Ouasfane-Fontani car les deux joueurs sont suspendus. Ce sera donc du grand classique en défense. Au milieu Moulet (touché au nez) est incertain alors que Bayo traîne une gêne musculaire. A priori ils devraient être de la partie.

Christophe Gomis de retour

A noter que Belhadj a été laissé à la disposition de la réserve en R1. La bonne nouvelle provient du retour de Christophe Gomis suspension purgée dont l’entente avec Diallo en attaque pourrait occasionner de sérieux dégâts. Reste à savoir si le staff le titularisera car il n’a pas joué depuis le mach de coupe de France à Gémenos… Les Azur et Or peuvent s’attendre à souffrir car Paulhan-Pézenas après une entame catastrophique a redressé la barre comme en atteste la série en cours de huit matches sans défaites (4 victoires et 4 nuls) avec un minimum de buts encaissés. C’est clairement un tournant pour garder des ambitions intactes et mettre la pression sur le groupe de tête.

Le Sporting signe la passe de trois !

4 décembre 2017|News|

L’occasion était belle face à la lanterne rouge Arles-Avignon et les hommes de Youssef Sif ne l’ont pas ratée en s’imposant 2-1 dimanche à Bon Rencontre.

Un match entre deux équipes sur des spirales différentes mais vivant d’entrée puisque Benbedda rate l’immanquable sur un service « palace » de Michel (3e). C’est donc logiquement que les Azur et Or trouvent la faille dans la foulée. A l’origine un long coup franc de Fall que personne ne touche et c’est l’inévitable Kenny Michel qui au 2e poteau dévie le ballon du bout du pied pour tromper le gardien 1-0 (10e). Le plus dur est fait. Toutefois les coéquipiers d’un excellent Ronchetti poursuivent leur domination. Ainsi, Djail profite d’une énorme erreur défensive adverse mais dans un angle réduit échoue sur le portier visiteur (32e). Avant la pause Arles-Avignon connaît un vrai temps fort mais Kasparian veille au grain notamment sur une belle frappe de 20 mètres (43e).

Inévitable Kenny Michel

Même scénario à la reprise car Toulon exploite les erreurs adverses, comme une relance hasardeuse plein axe à 20 mètres qui profite à Djaou. Celui-ci sur une touche sert Michel pour un doublé seul face au gardien 2-0 (55e). Arles-Avignon ne lâche pas et réduit le score à la 70e minute sur un corner repris au 2ème poteau (2-1). Dès lors le schéma est classique avec Arles-Avignon qui domine et pousse face à des Azur et Or jouant en contre. Ainsi Michel échoue à bout portant sur un gardien exceptionnel (80e) puis place son piqué juste au-dessus (89e). Malgré quelques dernières situations « chaudes » dans la surface, Arles-Avignon n’égalisera pas et Toulon empoche un 3e succès de rang pour monter à la 4e place du classement.

Rencontre avec l’ESPOIR CLUB TOULONNAIS COUPIANE

3 décembre 2017|News|
Suite à la rencontre entre Marc ZANOTTI  et Fanck GIANOLZO, Président du Club de ECT Coupiane qui compte une section féminine d’une vingtaine de licenciées, un entrainement technique commun avec les filles du SCT a été organisé et dirigé par le coach Toulonnais vendredi 18 novembre dernier.

Une opération qui aura permis de mettre en avant la qualité de l’encadrement délivrée par le Sporting et les séances de travail mises en place et qui a remporté l’adhésion de toutes et tous présents.

À la demande de l’ECT, cette opération d’échanges va être pérennisée dans le temps afin de continuer la mission de promotion et développement du football féminin sur la grande agglomération Toulonnaise, formalisée par la signature d’un partenariat privilégié… et 1 entrainement commun par mois…

Pour anecdote, l’équipe Senior 1 de l’ECT Coupiane est entrainée par… Sébastien GIMENEZ.

LE SPORTING CLUB DE TOULON EN VISITE SPORTIVE AU COLLÈGE PIERRE PUGET

1 décembre 2017|News|

Dans le cadre du plan d’actions d’intérêt Général 2017/2018, le SPORTING CLUB de TOULON a dirigé jeudi 30 novembre une séance d’entrainement de spécifiques gardiens, défensifs et offensifs à l’attention des jeunes de la section sport / études du Collège Pierre Puget.

Animée entièrement par le staff – complet – de l’équipe 1, cette séance a été suivie d’une table ronde où le Coach William PRUNIER et quelques joueurs du groupe Senior 1 se sont prêtés au jeu des questions-réponses sur les exigences du haut niveau sportif et du secteur professionnel.

 

Le Sporting investit dans l’avenir

29 novembre 2017|News|

La SASP du SCT a fait l’acquisition d’une machine GOLEADOR TRAINING destinée au perfectionnement des attaquants et des gardiens de but.

Cet outil innovant permet d’envoyer des ballons de manière très précise et répétitive. Les attaquants toulonnais pourront ainsi à l’entrainement faire des séances de travail spécifiques devant le but en répétant les reprises de volée, les têtes, les déviations…

De leur côté, les gardiens de buts pourront utiliser la machine pour s’entrainer sur les centres, les frappes, les coups francs…

La SASP mettra gracieusement cette machine à la disposition de l’association afin de permettre aux jeunes du club (des U15 aux U21) de bénéficier également de ces séances de perfectionnement spécifiques.

Le Sporting est ainsi le premier club amateur à bénéficier d’un tel équipement, que certains clubs professionnels de Ligue 1 utilisent déjà au quotidien.

 

Exemple d’utilisation de la machine pour un spécifique attaquant :
Vidéo AS Monaco

Exemple d’utilisation de la machine pour un spécifique gardien de but :
Vidéo FC Nantes

Toulon – Bergerac : résumé vidéo

27 novembre 2017|News|

Revivez en vidéo la victoire des toulonnais avec notamment le premier but d’Abdoulaye DIALLO sous ses nouvelles couleurs Azur et Or !

TOULON – BERGERAC (26/11/2017)

 

Retrouvez l’ensemble des résumés de match de la saison sur la page SPORTING TV

La bonne affaire du Sporting !

26 novembre 2017|News|

C’était un match charnière et Le Sporting a mis fin à sa série noire en dominant une belle équipe de Bergerac (1-0) grâce à une réalisation de la nouvelle recrue Diallo. Tout bénéfice car en plus Marignane-Gignac a encore perdu cette fois à Monaco. Des Azur et Or de nouveau à 6 petits points et avec un calendrier favorable jusqu’à la trêve pour revenir encore plus prés (Paulhan-Pézenas, Mont de Marsan, Hyères FC)…

Il fallait gagner quelle que soit la manière. Et les Azur et Or ont su le faire comme contre Sète il y a un mois avec une organisation sans faille, de la solidarité et de la grinta. Le seul but de la partie l’illustrant à merveille. Depuis le début du match, Bergerac repartait de derrière en prenant énormément de risques. Une tactique audacieuse qui fonctionne jusqu’à la 37e minute et un pressing de Djaballah à 25 mètres des buts plein axe. Titularisé en soutien de l’avant-centre Lamine s’arrache et « gratte » un ballon que bonifie Diallo en accélérant avant de marquer d’un ballon piqué devant le gardien 1-0. Un scénario parfait pour mettre en confiance le nouveau venu vraiment intéressant par ses déviations de la tête et sa capacité à conserver le ballon dos au but…

Totale maîtrise

Du coup le bloc toulonnais peut jouer plus haut et récupérer plus haut comme à la 63e minute où Djaballah sert parfaitement Adim dont le plat du pied face au gardien s’envole dans les nuages. Car si Bergerac a eu la possession, les visiteurs n’en ont rien fait de bien concret. La défense toulonnaise a rayonné avec un axe Medoukali-Sahnoune impérial. Hormis quelques coups de pieds arrêtés et une ultime demi volée violente qui passera au-dessus (93e) le Sporting n’aura guère tremblé. Mieux encore un tir en pivot de Palhares (60e), une frappe de Djaballah repoussé par la défense (76e), une autre de Diallo repoussé par le gardien (85e) et une dernière de Preira hors cadre (89e) prouvent que les Azur et Or auraient pu faire le break. L’équipe de Prunier s’est totalement relancée et possède désormais le calendrier avant la trêve pour grappiller encore. La soirée quasi parfaite.

 

TOULON – BERGERAC
1-0
But : Diallo (37′)

Une occasion à saisir…

24 novembre 2017|News|

Bien que battus à Colomiers (4-1), les Azur et Or ont eu de la chance dans leur malheur car le leader Marignane-Gignac s’est incliné dans le même temps sur sa pelouse contre Sète (2-0) pendant que Bergerac se contentait du nul contre Marseille (2-2). Du coup c’est le relatif statu quo en tête. Voilà pourquoi la troupe de Prunier a l’occasion de frapper un grand coup lors de la venue de Bergerac, le dauphin des hommes de Patrice Eyraud (samedi 18h à Bon Rencontre). Le genre de match qui peut changer le cours de la saison. Les coéquipiers de Viviani sont dans le dur mais il ne manque pas grand-chose pour relancer la machine. Juste un gros coup pour reprendre de la confiance.

Sans Ouasfane ni Fontani

Et ce match est parfait dans cette optique. Toutefois William Prunier va devoir composer avec les suspensions d’Ouasfane et Fontani. C’est sans surprise un axe Medoukali-Sahnoune qui devrait être aligné même si le premier nommé a été gêné par une blessure aux adducteurs toute la semaine. Même chose pour Bayo qui ne sera pas à 100 % mais sans doute titularisé au milieu car Belhadj est toujours blessé. Pour le reste ce sera du classique, avec en plus la première apparition de Diallo, la nouvelle recrue en attaque.

Quels que soient les hommes et la manière seule la victoire sera belle !

Youssef Medoukali : « Nous aussi nous pouvons faire une série… »

22 novembre 2017|News|

Le défenseur central revient sur la défaite à Colomiers (4-1) et se projette sur la réception de Bergerac pour le choc de la prochaine journée. Pas le match de la dernière chance selon lui…

Ce match à Colomiers (4-1) ?

Nous avons réalisé une bonne entame mais sur la durée nous n’avons pas tenu la distance. Il y avait beaucoup d’absents et certains jouent blessés et ne sont pas à 100 %. Le banc était très jeune. Il faut faire le dos rond car la période n’est pas facile. Nous n’avons pas de réussite…

Colomiers vous a-t-il surpris ?

Non pas vraiment car depuis que je joue en N2 c’est une équipe qui fonctionne de la même façon avec des lignes resserrées, un bloc bas et des contres qui partent assez vite. Sur les côtés il y a beaucoup de vitesse et en 2e période nous avons subi des vagues incessantes…

Et maintenant Bergerac à Bon Rencontre. La dernière chance ?

Non je ne crois pas. La saison sera encore longue après ce match. Nous aussi nous pouvons faire une série à effectif complet. C’est un choc et l’occasion de frapper un grand coup en stoppant notre série noire. Dans ce championnat aucun match n’est facile et Marignane-Gignac l’a d’ailleurs touché du doigt contre Sète (2-0). Restons calmes et positifs…

Equipe réserve : Le Sporting frappe fort !

20 novembre 2017|News|

Légende : Malgré les apparences Podda est à terre mais c’est le Sporting qui a gagné !

L’opposition de style entre la jeunesse toulonnaise et l’expérience de l’AS Maximoise a tenu toutes ses promesses dimanche à Bon Rencontre.

D’entrée, les hommes de Youssef Sif souffrent devant les assauts répétés de Maximois supérieurs techniquement et en termes d’organisation. Heureusement Andreani dans les buts est dans un grand jour et réalise deux parades décisives (4e, 8e). Progressivement les Azur et Or se règlent et Kenny Michel en contrant un dégagement adverse est bien prés du hold-up parfait (24e). Ce n’est que partie remise car l’ex Six Fournais va ouvrir le score sur un coup franc de 30 mètres relâché dans ses propres filets par le portier adverse 1-0 (39e). Dans la foulée, Andreani capte une tête plongeante de l’ex toulonnais Di Tommaso puis un autre ancien de la maison Farah Gomis est expulsé pour contestation puis insulte (42e).

Fall impressionnant

Tout bénéfice pour un Sporting Club de Toulon qui va parfaitement négocier la 2e mi-temps en effectuant un pressing intelligent et en exploitant les espaces. L’excellent Benbedda frappe au dessus (52e) puis sur le poteau d’une belle tête (59e). Articulée autour d’un Fall impérial la défense toulonnaise contient les assauts adverses désordonnés et en contre le Sporting plie l’affaire. A peine entré Djaou délivre une ouverture parfaite pour Pollano qui gagne son duel 2-0 (82e). En fin de match le véloce Blanchet sert Michel qui s’offre un doublé facile 3-0 (88e). Une victoire large assez flatteuse mais méritée sur l’ensemble de la partie. Paradoxalement ce sont les jeunes toulonnais qui ont su garder leurs nerfs et se repositionnent du même coup dans le haut du tableau.