SC Toulon

National, nous voilà !

26 mai 2019|News|

Toutes les conditions étaient réunies pour une grande fête et celle-ci a eu lieu. Sans discussion possible le Sporting Club de Toulon a dominé nettement MDA (3-0) le tout dans un stade Bon Rencontre plein comme rarement. Les Azur et Or montent en National. Magique !

Les supporteurs avaient fait les choses en grand en mettant une ambiance fabuleuse d’entrée avec des chants et des tifos dignes du monde professionnel. Et n’auront tremblé que 33 minutes. Le temps pour Zouaoui de servir Goncalves plein axe qui ajuste un plat du pied parfait pour ouvrir le score 1-0. Le plus dur est fait car après une entame convaincante la troupe de Pujo avait eu du mal à lâcher les chevaux. Normal tant l’enjeu était énorme. Les Azur et Or avaient souvent insisté côté gauche en s’appuyant sur le tandem Gomis-Zouaoui en verve. En revanche en 2e période c’est un cavalier seul des Toulonnais auquel les 5000 spectateurs assistent. Ainsi Moulet transforme d’abord un penalty obtenu par Gomis 2-0 (52e). Puis Guilavogui croise trop son tir sur un bon décalage de Moulet (56e).

Une fête énorme…

Dès lors Pujo sait que c’est plié et ouvre son banc afin de récompenser les anciens comme Ech-Chergui ou Atlan. Toulon domine largement et Barbier seul devant le gardien lyonnais… glisse au moment de conclure (68e). Finalement et après plusieurs situations franches mal négociées le 3-0 est, comme un symbole, pour Morgan Guilavogui qui d’une frappe en force envoie définitivement Toulon en National. Au coup de sifflet final la pelouse est envahie pour une communion totale avec les joueurs et le staff. La fête se poursuivra au Mourillon au restaurant partenaire le M5. Une soirée à marquer d’une pierre blanche. La N2 c’est fini. Vive le National !

 

Une boucle à boucler

24 mai 2019|News|

Le grand jour est arrivé. Encore une victoire contre Chasselay MDA (samedi 18h à Bon Rencontre) et l’équipe fanion retrouvera automatiquement le championnat National. Le champagne est au frais et la fête annoncée car 5 000 spectateurs sont attendus. Toutefois il reste 90 minutes et en football tout peut aller très vite. « Les matches de Ligue des Champions cette saison ont montré que rien n’était jamais acquis. Chasselay va venir pour se faire plaisir, attaquer et marquer des buts. A nous de faire le nécessaire pour que le rêve ne se transforme pas en cauchemar. Nous nous sentons costauds mais il faut finir le boulot » explique le coach Fabien Pujo.

Avec Medoukali et Christophe Gomis

Quelques changements sont à attendre après le succès ramené de l’AS Monaco 2 (3-1). Ainsi Sahnoune suspendu sera suppléé par Medoukali dans l’axe de la défense. Logique. Au milieu Christophe Gomis dont la rentrée a été probante avec notamment un but magnifique sera titularisé à la place de Ghrieb. Pour le reste ce sera du classique. On ne change pas une équipe qui gagne et qui n’a toujours pas perdu en 2019. Si prés du but et après avoir beaucoup souffert les Azur et Or ne peuvent pas terminer autrement qu’en apothéose. Il y a tout pour s’offrir un beau moment et surtout franchir le cap symbolique entre le milieu amateur et le monde professionnel. Un match qui doit rester dans les mémoires…

U19 Nationaux – Youssef Sif : « Objectif atteint »

23 mai 2019|News|

L’entraîneur des U19 Nationaux a réussi son pari de maintenir l’équipe au plus haut niveau. Du coup le Sporting évoluera encore en National l’an prochain. Cette survie était prépondérante…

Difficile ce dernier match au Gazélec Ajaccio (2-2) ?

Oui alors que les Corses étaient déjà condamnés. Sans vouloir faire de la paranoïa tous les résultats de nos concurrents directs nous ont été défavorables avec même des surprises énormes. Personne ne nous a fait de cadeaux. Ce maintien nous ne le devons qu’à nous-mêmes.

Le couperet est passé prés ?

Nous menons 2-0 avec des buts d’Hidri et Grizetti et nous avons longtemps maîtrisé la rencontre avant de voir les Corses revenir coup sur coup. Nous avons tremblé à la fin mais finalement sans conséquence. Nous terminons 2e meilleur 11e toutes poules confondues. Objectif atteint.

Pas évident en préambule ?

Ce sont trois clubs professionnels qui descendent avec le Gazelec Ajaccio, l’OM et Béziers. C’est dire le niveau de notre poule où il y avait trois des quatre demi finaliste de Gambardella. L’équipe a progressé et a montré davantage de maturité que la précédente. Je suis fier de mon groupe qui a mérité d’y arriver.

Fabien Pujo : « Une force collective »

20 mai 2019|News|

L’entraîneur de l’équipe fanion revient sur la victoire à l’AS Monaco 2 et se projette sur le dernier match face à MDA dans un stade sans doute plein et euphorique.

Ce match à l’AS Monaco 2 ?

Difficile comme prévu. L’AS Monaco avait fait le maximum pour sauver sa réserve avec les présences de Sylla, Badiashile et N’Doram. Nous avons souffert car techniquement Monaco était très fort mais collectivement nous avons usé notre adversaire comme contre Jura Sud. Au final la victoire est logique bien que longue à venir.

Sur quels aspects avez-vous fait la différence ?

Notre épine dorsale a été impériale. L’axe Sahnoune-Ouasfane, la doublette du milieu Mama Seïbou-Moulet et les trois attaquants Goncalves-Guilavogui-Barbier. Christophe Gomis a effectué une bonne rentrée et nous avons eu le petit soupçon de réussite qui va bien. Celle d’un futur champion.

Reste à finir le boulot contre MDA ?

Oui c’est la dernière marche. MDA va venir pour jouer et se faire plaisir. C’est ce qui peut les rendre dangereux. Il faut se servir du soutien populaire pour ne rien laisser au hasard. Et faire une grosse fête en cas de victoire. Si Annecy a craqué, Fréjus St-Raphaël garde le cap et maintient la pression. C’est ce qui nous oblige à rester concentrés.

 

Le Sporting fait tomber Ardziv

15 mai 2019|News|

Grosse performance de la réserve dimanche à Bon Rencontre face à l’UGA Ardziv qui se bat pour monter en N3. Les hommes d’Hicham Saïdi ont su d’abord résister à la furia de visiteurs auteurs d’une entame tonitruante. Heureusement Adrien Libbra sort deux parades décisives sur des coups francs bien ajustés (4e, 39e) et une autre sur un lob magnifique (20e). Progressivement la défense avec un Leleu impérial dans l’axe prend la mesure de l’attaque adverse. Les jeunes sont au diapason à l’image de Ghazi, Alves et Ouasfane. Au milieu Gomez harcèle et récupère de nombreux ballons comme sur l’ouverture du score signée Preira lancé en profondeur qui du plat du pied trompe le gardien visiteur 1-0 (30e). Le plus dur est fait car en deuxième période les Azur et Or vont gérer leur avance. Et Preira s’offre un doublé en bonifiant de la tête un centre parfait de Michel 2-0 (49e).

Maintien en vue…

Dès lors les Toulonnais vont rater de nombreuses occasions de K.O définitif via un Belkassam intenable mais aussi Michel et Preira qui se heurtent à un gardien efficace. Le temps file et le Sporting avec un Morgan Leclercq précieux au milieu dans le combat ne concède quasiment aucune opportunité à un adversaire pourtant dangereux en attaque. Les visiteurs frustrés s’énervent et le match devient électrique. Beaucoup de fautes, de contestations, d’arrêts de jeu. La tension est énorme avec des échauffourées qui éclatent… L’arbitre distribue les cartons (11 jaunes, 3 rouges) mais Toulon ne craque pas et valide un succès capital dans l’optique du maintien. Bravo aux Azur et Or qui ont montré de la maturité et du talent face à l’équipe en forme depuis la reprise en 2019.

Le Sporting en patron !

12 mai 2019|News|

Sans réussite avec deux poteaux et une barre touchés, le Sporting n’a rien lâché face à Jura Sud et a su inverser la tendance lors d’un dernier quart d’heure d’anthologie. Magique !

Longtemps les Azur et Or ont été maudits. Quand le portier adverse détourne sur son poteau une tête puissante de Sahnoune au 2e poteau après un corner de Moulet (11e). Quand Gonvalves à la lutte avec un défenseur dévie un ballon qui vient mourir sur le poteau (22e). Quand sur un corner de Moulet un joueur de Jura Sud détourne le ballon sur sa propre barre transversale (72e). Du rarement vu. A l’image d’un gardien de Jura Sud qui aimante les ballons, les détourne comme il peut devant Goncalves d’entrée (7e), Guilavogui (38e) et Medoukali (47e). Des parades de gardien de handball peu académiques mais efficaces. D’autant que Jura Sud archi dominé par des Toulonnais entreprenants plante un contre à la 41e minute. Le hold-up total. En 2e période Toulon pousse fort et Guilavogui se fait accrocher dans la surface. Penalty que Moulet transforme 1-1 (60e).

Moulet le sauveur

Joie de courte durée car quelques minutes plus tard Jura Sud repasse devant sur un autre penalty 1-2 (64e). C’est à ce moment là que portés par un stade en furie les hommes de Pujo vont faire exploser la 2e défense de la poule. Le pressing est ahurissant. Jura Sud n’existe pas et subit. Et sur un centre repoussé plein axe Guilavogui égalise d’une reprise en force 2-2 (74e). Bon Rencontre explose. Et s’embrase lorsque le portier de Jura Sud est logiquement expulsé après une sortie hors de sa surface devant Goncalves (80e). Sur le coup franc à 20 mètres qui suit Moulet s’offre un doublé et fait passer les siens devant 3-2 (81e). C’est de la folie. Toulon gère les dernières minutes et valide un succès prépondérant. Encore 180 minutes et le National ouvrira ses portes. Un match symbolique car le Sporting est allé chercher la victoire avec talent mais aussi courage et abnégation. Génial !

Crédit photos : Julien Mauceri

Le Sporting face à son destin…

10 mai 2019|News|

A trois journées de la fin les Azur et Or ont tous les atouts en mains pour monter en National. Toutefois le moindre faux pas sera rédhibitoire car Fréjus St-Raphaël et Annecy sont en embuscade.

Comme face à Annecy, Bon Rencontre devrait être bien garni lors de la venue de Jura Sud (samedi 18h) pour l’un des derniers tournants de la saison. En effet les hommes de Pujo ont une revanche à prendre sur cet adversaire qui les avait battus à l’aller à la dernière seconde et dans une ambiance de corrida. Un match qui avait été « chaud » sur le terrain et en dehors. Toutefois les Azur et Or doivent rester concentrés sur leur jeu. Le retrouver même après deux prestations « moyennes »  à Fréjus St-Raphaël et Hyères. « Si nous n’augmentons pas la qualité de jeu alors nous ne battrons pas Jura Sud qui est une équipe solide et bien organisée. Pour la première fois de la saison nous allons aborder ce match en tant que leader. Il faut que ce statut nous transcende » explique le coach toulonnais.

Medoukali de retour

Ce dernier doit se passer d’Ouasfane (suspendu) et réintègre logiquement Medoukali dans l’axe défensif.  Retour possible aussi de Zouaoui comme latéral gauche même si la justesse et l’expérience d’Atlan sont aussi des atouts à faire valoir. L’autre incertitude concerne le poste de milieu offensif.  Ghrieb pourrait avoir une nouvelle chance après deux prestations en demi teinte car sa semaine d’entraînement a été probante. Les autres options se nomment Ech-Chergui, Pinheiro ou Christophe Gomis. Le staff tranchera. Quels que soient les hommes, seule la victoire sera belle. L’un des derniers écueils avant le National. Jura Sud pointe à la 4e place et doit gagner pour continuer à croire en l’accession car les visiteurs du jour comptent 4 points de retard sur le leader toulonnais. Match vivant donc en perspective… Dans une ambiance de feu annoncée.

Master inter entreprises : première étape réussie

8 mai 2019|News|

Jeudi 2 mai dernier s’étaient donnés rendez-vous les futurs protagonistes de la 6ème édition du Master Inter entreprises du SCT.
La VILLA BRIGNAC, lieu emblématique et théâtre de la précédente saison accueillait les organisateurs de cet évènement ainsi que les Parrains du SPORTING, les anciens joueurs, la section féminine et les chefs d’entreprise ayant inscrits une équipe.

Tout ce petit monde s’est régalé des anecdotes de nos 2 ambassadeurs que sont Luigi ALFANO et Jean-Marc FERRERI et ont apprécié le tirage au sort en direct réalisé par Marcel DIB et Elodie DEPAUW.

Voici les résultats tant attendus du tirage pour le tournoi du 17 mai prochain :

  • RESEAU MISTRAL, tenant du titre parrainé par Fred ALBERTINI et accompagné de Camille PERRIN
  • AGV parrainé par Jean Pierre HUGON et accompagné de Mendy N’DEPEUL
  • PBM PRODYGIENE parrainé par Marc ZANOTTI et accompagné par Elodie DEPAUW
  • TRAXX LA COLLECTION parrainé par Jean Marc FERRERI et accompagné de Nihed BENJEDDI
  • CNIM parrainé par Gregory NOTO, Didier GROSSO et accompagné de Manel SGHAIER
  • FORTIL parrainé par Yves MANGIONE, Franck LUCCHINI et accompagné d’Anaïs RAVEL
  • GARAGE AUBRY parrainé par Mej ZEMZEMI, Bernard CECCALDI et accompagné de Linda GHERSSA
  • VAR MATIN parrainé par Luigi ALFANO et accompagné d’Amanda BOUSKAYA
  • SOCIETE GENERALE parrainé par Eric VICENTE, David ANDREANI et accompagné de Johanna HAMAYA
  • G2S SECURITE parrainé par Franck ZINGARO et accompagné de Mégane THIBAULT
  • ADI parrainé par Sébastien SOULAS et accompagné d’Inès GHARBAA
  • GROUPE JOYE parrainé par David MARESU et accompagné de Sabrina EL HAJIRI.

Pascal JARD, traiteur, a régalé les convives d’une prestation raffinée, tout comme le groupe PUZZLE 31 à l’ambiance musicale.

Un grand merci à Yann JAMAIN pour la mise à disposition de ce lieu prestigieux et à tous nos partenaires pour cette belle soirée de lancement du Master.

Rendez-vous le 17 Mai  après midi au Stade de Bon Rencontre pour en découdre sur le carré vert.
Nul doute que les chambrages entendus ça et là lors de la présentation augurent d’un tournoi relevé et de qualité !

Le vainqueur aura, de plus, le privilège d’accompagner notre sponsor officiel pour le coup d’envoi du dernier match de l’équipe 1 face à MDA CHASSELAY.

Le rendez vous est pris !

 

Photos by Yves Miller

Le Sporting leader !

5 mai 2019|News, Non classé|

Quelle journée ! Le Sporting Club de Toulon a repris la place de leader à Annecy tenu en échec par St-Priest (1-1) en remportant le derby à Hyères (1-0) avec solidité et vaillance…

« Un derby ça ne se joue pas ça se gagne ». Le Sporting a parfaitement reçu le message samedi à Perruc. Des Azur et Or avant tout solides et bien organisés. Réalistes aussi car offensivement ce fut compliqué et même minimaliste. Les hommes de Pujo ont frappé au meilleur moment et juste avant la pause. Guilavogui au milieu de terrain exploite un ballon perdu et lance illico Goncalves plein axe. Celui-ci en puissance vient défier Scolan, l’ex toulonnais, et le trompe d’un maître tir qui termine « poteau rentrant ». Le seul but d’un match crispant jusqu’au bout. Car les Hyèrois n’ont rien lâché et fait souffrir la défense toulonnaise. Ainsi l’axe Ouasfane-Sahnoune a été impérial alors qu’Andreani a sorti un arrêt décisif en première période sur un tir en pivot à bout portant (39e). Le jeune gardien aura la baraka sur une reprise qui terminera sur sa barre (89e). La réussite d’un futur champion…

Solides jusqu’au bout !

Un match de costauds côté toulonnais avec beaucoup de solidarité et d’abnégation de Fall à Atlan en passant par Mama Seïbou ou Barbier sevré de ballons en pointe mais généreux dans l’effort. Sans parler des supporteurs assez fabuleux pendant 90 minutes et qui ont porté les joueurs. Cerise sur le gâteau Annecy a lâché deux points contre St-Priest (1-1) tout comme Jura Sud devant l’Athlético Marseille (1-1). Tout bénéfice pour les Azur et Or. A trois journées du terme le Sporting est enfin leader avec deux points d’avance. Les cartes en mains donc. Pour aller au bout il faudra toutefois montrer autre chose offensivement mais il y a des signes qui ne trompent pas et autorisent tous les espoirs comme la solidité défensive. Andréani ayant enchaîné un 3e clean sheet consécutif. Du solide. Taille patron !

Crédit photos : Geoffrey BARDOZ

Le Sporting sans état d’âme

3 mai 2019|News|

Les deux matchs nuls face à Annecy et Fréjus St-Raphaël (0-0) n’ont pas permis aux Azur et Or de prendre seuls la tête du classement. La troupe de Fabien Pujo est à égalité avec les coéquipiers de Morgan Kamin et uniquement devancés à la différence de buts générale. Au moins les choses sont simples. Pas de calculs. Les Toulonnais doivent gagner leurs quatre rencontres par un écart maximal tout en espérant un faux pas des Hauts Savoyards. Et le calendrier des Azur et Or n’est pas simple. Avec un déplacement à Hyères (samedi 18h à Perruc) qui s’annonce compliqué. En effet Manas et compagnie ne sont pas encore mathématiquement sauvés et auront à cœur de frapper un grand coup comme face à Fréjus St-Raphaël il y a trois semaines (2-1). Méfiance donc d’autant qu’à l’aller les Hyèrois alors euphoriques s’étaient imposés à Bon Rencontre (3-2).

L’expérience favorisée ?

Les Toulonnais veulent leur revanche et abordent ce derby avec un effectif au complet. Le staff pourrait privilégier l’expérience car certains joueurs ont eu du mal à gérer leurs émotions face à Annecy et à Fréjus St-Raphaël. On pense aux latéraux Fall et Atlan dont les retours sont plus que probables. Pour le reste ce devrait être du grand classique. En attaque Goncalves devrait retrouver une place de titulaire aux côtés de Guilavogui, Barbier et Ghrieb. L’implication et la détermination feront la différence. Chaque détail va compter. Il faudra de nouveau être tueur face au but car c’est là que le bât blesse depuis deux rencontres. Les Toulonnais évolueront presque à domicile car les supporteurs vont envahir le stade Perruc. Un atout supplémentaire dans la quête d’accession en National.