SC Toulon

Équipe R1

 

STAFF TECHNIQUE :

Entraineur : Mehmet SAFRAN 

Dirigeant : Gérard GIRAUD

Préparateur physique : Amine Mohamed HAMADI

Entraineur des gardiens : Eddy BOUABSA

CONTACT : Mehmet SAFRAN (06 12 73 55 83)

Classement
R1
Calendrier
R1

 

EFFECTIF 2019 – 2020

Actualités FÉMININES

Mehmet Safran : « La D1 sur trois ans »

1 septembre 2019|News|

Le nouvel entraîneur des féminines du Sporting Club de Toulon ne cache pas ses ambitions car il est venu en provenance du FC Lyon pour relever un gros challenge sportif.

Ton arrivée au Sporting ?

J’étais au FC Lyon, un club précurseur concernant le foot féminin avec 150 joueuses. Toutefois j’avais besoin d’un nouveau challenge alors j’ai contacté Marc Zanotti qui cherchait quelqu’un pour lui succéder. Et comme les ambitions du Sporting sont grandes je n’ai pas hésité à relever le défi. J’en avais besoin.

Quel est-il ?

La montée en D2 dès cette saison puis la D1 sur trois ans. L’actionnaire majoritaire Claude Joye nous soutient. Voilà pourquoi j’ai beaucoup recruté avec les retours de Seddaoui et Mathlouti ainsi que les arrivées de joueuses confirmées comme Benchaabane, Achour (en provenance du FA Marseille) et Descotere qui évoluait en D1 depuis 3 saisons à l’EA Guingamp (photo ci-dessoous).

Des Lyonnaises aussi ?

Oui bien sûr car il fallait densifier le groupe pour tenir sur la distance. Ainsi Clopon, Khelfon, Djeffal, Ait-Messaoud, Aygun et Canyurt m’ont suivi en provenance du FC Lyon. L’envie et le sérieux feront la différence. Il n’y a qu’un seul départ celui de la gardienne Lea De Nunzio. Donc il y a tout pour réussir une grande saison.

Label argent pour la section féminine

8 décembre 2018|News|

Avant le coup d’envoi du derby de N2 entre le Sporting Club de Toulon et le Hyères FC samedi dernier à Bon Rencontre, le président de l’association Guillaume Deville a reçu des mains de Pierre Guibert (président du district du Var de football) le label argent. Cette distinction venant récompenser le travail fourni par les éducateurs diplômés au sein d’infrastructures de qualités. « Nous tenons compte du nombre de licenciées, du nombre d’équipes engagées et de la qualité de l’accueil en général pour décerner ce label » explique Ludivine Regnier (CDFA) membre de la commission féminine. Une reconnaissance supplémentaire pour le Sporting Club de Toulon qui a relevé très tôt le pari du foot féminin dans le Var.

Pourvoyeuses de titres

« Avec prés de 70 féminines de 7 ans aux Seniors 1, c’est une véritable satisfaction pour le club de recevoir ce label FFF pour la troisième fois. Initiée en 2012 dans le projet d’Union sacrée, la section féminine « azur et or » bénéficie des meilleurs éducateurs et des mêmes installations que son homologue masculine (soins, prépa physique, terrains…). On peut souligner également qu’elle est l’une des pourvoyeuses de titres du SCT (Coupe de la ligue méditerranée, Coupe du Var… et contribue à véhiculer des valeurs de civisme, d’esprit sportif et de discipline qui sont les fondements mêmes de la « marche en avant » de la formation toulonnaise. A Bon Rencontre, nous sommes tous fiers de nos filles » conclut Guillaume Deville. A poursuivre pour retrouver la D2 comme il y a 3 ans. Le meilleur moyen d’y arriver étant de former les futures joueuses de Marc Zanotti.

Marc Zanotti : « Ce sera le Toulouse FC »

7 novembre 2018|News|

L’entraîneur des féminines du Sporting Club de Toulon évoque le début de saison des siennes et l’épopée en coupe de France avec un gros défi qui s’annonce pour les 64e de finale le Toulouse FC (D2).

Satisfait de ce tirage au sort ?

Je suis mitigé car nous aurions pu tomber sur une équipe d’un calibre inférieur mais d’un autre côté le fait de se frotter à une formation de D2 comme le Toulouse FC est quelque part la sensation que nous recherchons en coupe de France. A savoir affronter un adversaire à priori plus fort et pouvoir s’étalonner.

Sur un match tout est possible ?

Oui et ce sera mon message. Toutefois le Toulouse FC bien que mal classé en D2 reste une équipe solide qui ne perd que par des écarts minimes. Avec tout l’effectif au grand complet il y a moyen de passer encore ce tour et de s’offrir du rêve. Beaucoup de mes joueuses ont connu la D2 comme De Nunzio, Mendy, Benjaddi, Bouscaya ou Deflisque.

Dimanche face à Avignon (15h à Mercheyer) ce sera une bonne préparation ? 

Oui mais surtout une occasion de revenir sur le groupe de tête. Par chance aucune ne se détache vraiment cette saison. Nous avons six points de retard sur les leaders dont Avignon. Si nous gagnons alors tout restera possible. C’est un premier tournant mais comme l’équipe monte en puissance, je suis confiant.

Le Sporting conserve « sa » Coupe du Var

14 juin 2018|News|

Auteure d’une belle saison en Division d’Honneur avec une honorable 5e place à la clé, l’équipe féminine du Sporting Club de Toulon a fini en beauté en remportant la coupe du Var. Dernièrement à Bormes, les filles de Zanotti ont logiquement dominé le Puget sur Argens (2-0) pour conserver leur titre. Un succès logique acquis en première période. C’est Manelle Segaier qui a ouvert le score en bonifiant un pressing gagnant avant de conclure face à la gardienne pugétoise (17e). Avant la pause, Ravel distille une transversale magistrale en direction d’Élodie De Pauw. Celle-ci réalise un bon contrôle, accélère et vient crucifier la gardienne adverse 2-0 (38e).

Gagner en maîtrise

« Nous avions arrêté notre championnat le 13 mai et du coup nous avons mis un bon quart d’heure avant de trouver le rythme. La pelouse était haute et nous sommes tombés sur des adversaires vaillantes qui n’ont rien lâché. Ce fut un match assez engagé avec beaucoup de frictions mais notre victoire est logique. En 2e période nous avons géré. Les organismes étaient fatigués. Le Puget a eu quelques situations chaudes mais dès que nous avons enchaîné trois ou quatre passes nous avons fait des différences. J’aimerai davantage de maîtrise à l’avenir » explique le coach Marc Zanotti. Celui-ci qui a rempilé pour une saison supplémentaire a déjà recruté une joueuse prometteuse en la personne d’Aurore Marin (Gap). Et avec les retours de blessure de Mégane Thibaut et Stéphanie Groisil il y a clairement une montée à aller chercher.

Marc Zanotti : « Je rempile pour une saison supplémentaire »

17 mai 2018|Actualités Saison 2017-2018|

L’entraîneur des féminines fait le point sur la saison écoulée et évoque la prochaine car il a décidé de rempiler pour une 4e saison. L’objectif sera de jouer les premiers rôles en tirant profit de l’expérience vécue cette année.

Quel est le bilan de la saison ?

Finalement il est positif car nous terminons cinquième de DH. Nous avons traîné comme un boulet notre entame compliquée car il a fallu reconstruire un collectif suite aux nombreux départs après la descente de D2. Nous nous attendions à une année de transition. Ce fut le cas.

Que vous a t-il manqué ?

Nous sommes bien remontés au classement et malheureusement nous n’avons pas su remporter les matches contre l’OGC Nice, Monteux et Avignon qui auraient pu nous permettre d’y croire encore et de pourquoi pas rééditer l’exploit d’il y a deux ans. Avec les blessures et les départs notre effectif était trop amoindri. Les détections pour toutes les catégories ont commencé au stade Saurin tous les mercredis des U6 aux U11 (13h30) et des U12 aux U15 (15h) mais aussi les mêmes jours à la ferme des Romarins des U16 aux seniors (18h30)

La saison prochaine ?

Je rempile pour une 4e saison car je me suis pris au jeu avec ce groupe. Et puis je ne voulais pas partir après une saison comme celle-ci. L’objectif sera de jouer les premiers rôles. Dans cette optique il faut renforcer l’effectif. Par ailleurs nous continuons à nous structurer en interne. Nous avons obtenu le label argent et en partenariat avec le district du Var et Ludivine Régnier nous allons mettre en place des interventions dans les écoles primaires pour susciter des vocations.