Actualités – Saison 2012-2013

28 juin 2016|Actualités Saison 2012-2013, Historique actualités, News|

Face au Sporting, Arles arrive à ses fins

Pour la 26è et dernière journée de championnat, le Sporting recevait le leader Arlésien, venu à Toulon pour chercher les points de son accession en CFA2.

Si pour les azur et or il n’y avait plus guère d’enjeu, il était question de bien finir une saison au goût d’inachevé par un «super match à faire», dixit le coach
Ferhaoui.

 

L’émotion était palpable lorsqu’en prélude de la rencontre, après une minute de silence à la mémoire  du regretté Luc Borrelli, son frère recevait un maillot frappé de la
rascasse des mains d’André Vitiello et sous l’ovation du public, avant de donner le coup d‘envoi fictif.



D’une reprise, Dob ouvre le score (photo C.Rainaud)

Dès l’entame, organisés dans un offensif 4-1-3-2, les Toulonnais se portaient à l’attaque et la première mèche était allumée par Dob en position excentrée qui, à la réception
d’une belle ouverture de Manas, frappait instinctivement sans trouver le cadre (4è). Peu après servi par Boronad, ce même Dob tergiversait un
instant de trop avant de tirer juste à côté du but Arlésien. En face, les visiteurs procédaient en contre et faisaient valoir une belle capacité d’accélération, sans toutefois inquiéter la défense
azur et or.

 

Si ensuite le rythme allait décrescendo, Manas s’illustrait au terme d’un beau mouvement collectif et obligeait le portier de l’ACA a effectuer une parade pour sortir sa frappe
enroulée (21è). Le Sporting avait le match en main: Chaaouane dans l’axe décalait à la limite du hors-jeu Atcham Atcham dont la tentative trouvait le goal sur sa
trajectoire (24è).

Les duels et les contacts étaient nombreux occasionnant de nombreuses fautes, obligeant l’arbitre à sortir à deux reprises son carton jaune juste avant la pause.

 

A la reprise, c’étaient les Arlésiens qui se mettaient en évidence: ils menaient un contre à 100 à l’heure et l’ailier acéiste frappait à bout portant, d’un plongeon Torre
repoussait (51è).

A la 57è, Atcham Atcham débordait à droite et centrait en retrait pour Dob à l’entrée de la surface qui décroisait imparablement sa reprise pour l‘ouverture du
score (1-0). Si en réaction, les visiteurs armaient un coup franc qui flirtait avec la transversale Toulonnaise, c’étaient bel et bien les azur et or les patrons de la rencontre qui
multipliaient les ballons aux abords du but adverse. Sur une énième action, l’arrière gauche Arlésien fauchait Dob qui devait quitter le terrain suite à cette faute, remplacé par
Bernuit. Le carton jaune que l’arbitre infligeait au défenseur était synonyme d’expulsion après qu’il ait reçu un premier avertissement à la 49è.

Le coach Ferhaoui modifiait son schéma tactique et Manas montait d’un cran pour épauler en pointe Atcham Atcham. Peu après, le coach procédait à
un nouveau changement en faisant sortir Manas pour faire entrer Duzer. C’est Chaaouane qui passait alors dans l’axe.



Atcham Atcham et le STV terminent sur une fausse note

Menés 1 à 0 et réduits à 10, les Arlésiens voyaient leurs espoirs d’accession s’éloigner d’autant plus que dans le même temps, dans l’autre match au sommet, les Cannetans avaient pris l’ascendant
au score sur les Valettois. Paradoxalement, c’est à partir de ce moment que les acéistes allaient se montrer largement à leur avantage: Orinel prenait de vitesse l’arrière garde azur
et or et bien qu’il soit excentré, il trompait d’une frappe croisée Torre (1-1, 73è). Les Toulonnais semblaient tétanisés en reculant inexorablement et Ali
Said
, rentré en cours de partie, inquiétait d’une aile de pigeon, le goal Toulonnais (80è).

 

A la  82è, Chaaouane perdait un ballon dans la surface Arlésienne. La contre attaque qui s’en suivait était fulgurante et Ali Said crucifiait
Torre pour le but de la délivrance côté Arlésien (1-2).

Les Azur et or essayaient de pousser lors des ultimes minutes mais l’arbitre ne laissait guère de temps additionnel avant de siffler la fin du match et de la saison.

 

Les Arlésiens pouvaient lever les bras au ciel: Ils ont su contrecarrer le cours de la rencontre pour arriver à leurs fins.

(suite…)