SC Toulon

About sctoulon

This author has not yet filled in any details.
So far sctoulon has created 382 blog entries.

Gambard’hélas !

14 janvier 2019|News|

L’équipe Gambardella du Sporting Club de Toulon n’a pas réussi à passer l’écueil des 32e de finale. Les hommes de Youssef Sif ont été battus par l’OGC Nice dimanche à Mercheyer (4-1). Le score n’est pas révélateur car la partie a été équilibrée pendant une heure (1-1). Là, les Azur et Or contre le vent ont connu un trou d’air de concentration de dix minutes qui sera payé cash avec trois buts encaissés. Les Toulonnais n’ont à l’évidence pas su gérer le vent ultra violent. D’abord en n’acculant pas assez l’adversaire lorsqu’il était dans leur dos en première mi-temps et en oubliant de jouer court et tendu en 2e lorsqu’il était de face. Pourtant Akouma a sorti quelques parades décisives alors que l’axe Touili-Bouchkara s’est montré à son avantage le plus souvent avant de craquer.

Malgré Grizzetti

C’est au milieu que les Toulonnais ont souffert malgré l’activité de Benalal car en attaque Ouhdadi-El Hajji et Grizzetti ont fait mal aux jeunes aiglons avec plusieurs occasions franches. Le dernier nommé égalisant même en contrant le gardien adverse qui avait voulu le dribbler 1-1 (52e). Un match qui aurait pu basculer deux minutes plus tard lorsque Grizzetti lancé par Ouhdadi se présente seul devant le portier azuréen mais place son ballon sur la barre transversale (54e). La suite on la connaît. Un but encaissé sur corner (60e) puis de l’inattention, de la précipitation et une sanction immédiate. Dommage car cette équipe avait le potentiel pour aller loin. Il faut maintenant se sauver en championnat National et c‘est bien parti.

Le Sporting domine la Western Arménia (2-0)

11 janvier 2019|News|

Comme le match à Pontarlier a été reporté à cause de la neige, heureusement que l’équipe fanion avait prévu une opposition mercredi en fin d’après-midi face à la Western Arménia, une sélection de jeunes joueurs arméniens.

Le coach Fabien Pujo avait logiquement opté pour un turnover assez massif d’une mi-temps à l’autre. En première période c’est l’équipe qui devait à priori débuter à Pontarlier qui a été alignée et avec une surprise de taille : la titularisation du jeune Andreani dans les buts. A noter le retour de Mama Seïbou en sentinelle devant la défense et la grande première de Mathieu Barbier enfin qualifié. Ce dernier a montré des choses intéressantes et surtout qu’il possédait un profil rare celui d’un attaquant de fixation. L’ex du Cannet en Roussillon a délivré une passe décisive pour un Morgan Guilavogui déjà bien en jambes et auteur d’un tir croisé gagnant 1-0 (30e).

Selif Gomez confirme

Sans Moulet (blessé), Bayo (en vacances) ni Ouasfane (suspendu pour Pontarlier) les Azur et Or ont maîtrisé les débats avec un Sahnoune royal en défense centrale et un Diop utile dans l’entre-jeu par son activité et sa justesse. En 2e période la large revue d’effectif avec les apports de Preira, Magaddino, Zouaoui, Michel, Leleu ou Pollano entre autres a permis à Selif Gomez de s’illustrer en marquant le 2e but. Ce milieu relayeur a effectué une belle première partie de saison en R1 et pourrait bien être la bonne surprise de 2019. « Ce match reporté contre Pontarlier est un coup dur car nous avons besoin de jouer pour retrouver du rythme. C’est comme ça il va falloir s’adapter pour bien préparer la venue d’Endoume. Ce match face à la Western Arménia allait dans ce sens » analyse Fabien Pujo. Pas simple mais c’est ainsi…

Christophe et Nadia CORNU, ou l’art de surprendre !

8 janvier 2019|News, Non classé|

Nadia Cornu donnant le coup d’envoi du match face à Hyères

Christophe CORNU n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Hyper dynamique l’intéressé se donne toujours à fond quelles que soient ses activités. C’est le cas en tant que partenaire et supporter du Sporting Club de Toulon via l’atelier CORNU. En effet Christophe ne rate aucun match et fait tous les déplacements et même les plus lointains. Il faut dire que sa passion pour le football ne date pas d’hier. « Enfant, je me souviens que j’allais tout seul à la Casa d’ITALIA pour taper le ballon. C’était une vraie drogue. J’ai longtemps joué aux Routes quand j’étais jeune de – 15 ans à -17 ans. J’étais un joueur accrocheur qui ne lâchait rien, un vrai pitbull » explique t-il. La vie le rattrape alors et il doit arrêter sa carrière pour déménager du côté de Fréjus et St-Raphaël afin d’entamer une école de chauffeur routier. Par la suite il travaillera aussi dans le monde de la nuit en devenant DJ. Une vie à 100 à l’heure avec quelques virages inattendus.

Une voiture à gagner jusqu’au 25 janvier !

Ainsi au décès de son beau père, il prend en gérance, avec Nadia son épouse, la boulangerie familiale. Cela jusqu’en 1992 avant d’ouvrir ensemble cinq autres structures de ce type. Et depuis, ils ne cessent de monter en puissance. Dernièrement ils ouvrent à La Farlède, 618 route nationale 97, un établissement de 350 m² : l’Atelier. Un endroit « grande classe » et chaleureux qui a vite trouvé sa vitesse de croisière et généré 28 emplois. Et fidèle à la ligne de conduite CORNU qui a toujours pour ambition « d’aller chercher le client en essayant de le surprendre » a fait fort. Ainsi depuis le 26 décembre et jusqu’au 25 janvier prochain pour l’achat d’une galette pour huit personnes il sera possible de gagner une voiture (KIA PICANTO) d’une valeur de 12 500 euros. Le tout via une tombola réglementée par huissier.

Un sacré tour de force…

Coupe du Var : Le Sporting sans trembler au Pradet

7 janvier 2019|News|

C’est une équipe du Sporting Club de Toulon considérablement rajeunie qui s’est qualifiée au Pradet (D2 district) en coupe du Var dimanche (4-2). En effet le coach Momo Hachfi avait fait appel à quatre U19 Nationaux (Touili, Ouhdadi, Grizetti et El Hajji) pour compléter une formation déjà bien jeune avec Magaddino en guise d’ancien c’est tout dire. Et les Azur et Or ont vite survolé les débats. D’entrée et après un « une-deux » avec El Hajji, Hadji se retrouve en face à face avec le portier pradétan mais celui-ci gagne son duel (7e). Le Sporting domine en jouant beaucoup plus vite et après une montée rageuse de Touili et un relais d’Hadji, Grizetti centre et c’est Hadji qui seul au second poteau ouvre le score 1-0 (15e).

Qualification logique

Andreani dans les buts n’est guère inquiété sauf quand Russo le sollicite sur une demi volée du gauche qu’il sort avec brio (22e). Alors Toulon pousse et Grizetti sans angle au 2e poteau double la mise d’une reprise limpide après un centre d’Hadji 2-0 (30e). Juste avant la pause Ouhdadi distille une ouverture géniale pour Hadji qui dribble le portier adverse et redresse le ballon 3-0 (41e). En 2e période Le Pradet revient sur un penalty (47e) mais Toulon ne tremble pas et plie l’affaire grâce à une reprise d’El Hajji en conclusion d’une belle action collective 4-1 (50e). L’US Pradet ne lâche pas et réduit le score 4-2 (60e). Dès lors les Azur et Or gèrent leur avance et se qualifient logiquement. Les minots ont fait le boulot et pris de l’expérience face à une formation jouant l’accession en D1 de district. Place au tour suivant…

Semaine de reprise

6 janvier 2019|News|

Ce samedi, la semaine de reprise du groupe National 2 s’est cloturée par une séance de cohésion / physique sur les plages du MOURILLON avec un mini tournoi de beach soccer.

La journée s’est poursuivie par un déjeuner puis une séance au LASER GAME, partenaire du Sporting !

Le programme prévoit dans la semaine un match d’entrainement face à la sélection Arménienne ce mercredi au stade Bon Rencontre à 17 heures. La tribune Depallens sera ouverte gratuitement au public à partir de 16h.

Le championnat officiel reprendra ses droits quant à lui samedi 12 Janvier à 15h à Pontarlier.

L’année 2019 sera chargée

4 janvier 2019|News|

La phase aller du championnat de N2 est mitigée. La faute aux deux rencontres en retard face à l’OM 2 et Monaco 2 qui ne permettent pas d’avoir une réelle visibilité sur le classement. Tous les espoirs demeurent car aucune équipe ne se détache vraiment . L’année 2019 sera donc chargée pour des Azur et Or qui ont montré de belles choses. Au rayon des aspects positifs, il y a notamment l’émergence de Morgan Guilavogui. Le minot formé au club a explosé cette saison en attaque. Vif et technique il a trouvé une vraie relation avec Alexis Goncalves. Celui-ci étant la recrue la plus satisfaisante et le meilleur buteur du club. Puissant et généreux l’ex joueur du RC Grasse a longtemps porté l’équipe sur ses épaules suite aux blessures de Diallo, Preira et Gomis associées à la non qualification de Barbier.

Des cadres valeureux

Par ailleurs les cadres sont toujours là comme Moulet indispensable au milieu, Sahnoune chef de défense polyvalent sans oublier les guerriers Medoukali et Ouasfane dans l’axe. Sur les côtés, Zouaoui a fait une excellente première partie de saison alors que Fall a alterné le bon et le moyen. Tout le monde attend davantage d’Ech-Chergui au milieu mais l’ex du Paris FC se bat et ne lâche pas. Lui aussi est monté en puissance au fil des matches. Ce n’est pas le cas de Pinheiro qui doit s’adapter aux exigences physique de la poule du sud-est. Bayo a serré les dents malgré des douleurs au genou et a été précieux alors qu’Atlan a apporté par petites touches son intelligence de jeu et la qualité de son pied gauche. Avec la qualification de Barbier et les retours de Preira, Gomis et Mama Seïbou le Sporting a les moyens de réussir son pari avec un droit à l’erreur quasi inexistant.

Fabien Pujo : « Un gros challenge en 2019 »

28 décembre 2018|News|

L’entraîneur de l’équipe fanion sans langue de bois reconnaît que la première partie de saison a été compliquée principalement à cause des blessures. Du coup il va falloir faire une reprise canon en 2019 avec un calendrier chargé suite au report du match contre Monaco.

Ton avis sur le report de Toulon vs Monaco ?

Je suis mitigé. Jouer la réserve de l’AS Monaco en ce moment n’était pas une mauvaise chose car à cause des problèmes en équipe fanion beaucoup de jeunes sont appelés par Thierry Henry et la réserve en fait les frais. Toutefois notre effectif est lui-aussi amoindri car l’infirmerie est pleine. De plus beaucoup de joueurs ne sont pas à 100%. Je pense à Bayo qui joue blessé depuis plusieurs semaines. Donc nous verrons bien c’est comme ça.

Cette 1ère partie de saison ?

Compliquée on ne va pas se mentir. Par rapport à nos productions et objectifs nous accusons un déficit de 7 points. Nous avons manqué d’efficacité et l’absence de Diallo a tout changé en négatif bien sûr. Du coup il a fallu s’adapter mais sans Preira ni Gomis ni Barbier les solutions étaient rares. La sérénité a parfois fait défaut avec des expulsions idiotes qui n’ont pas aidé non plus.

2019 ?

Un gros challenge. Les deux matches en retard seront déterminants. Par chance tout reste possible car aucune équipe ne se détache vraiment. St-Priest et Fréjus St-Raphaël ont fini l’année dans le dur comme nous. Grasse aussi. Jura Sud a terminé en trombe et Annecy revient tout comme le Hyères FC. Nous risquons d’avoir trois matches à domicile consécutif avec le report de Monaco. Ce sera le tournant je pense…

GAMBARDELLA – Youssef Sif : « Nous voulions surtout jouer à domicile »

20 décembre 2018|News|

L’entraîneur des U19 revient sur la qualification en Gambardella acquise à Pieve Di Lota (1-0) et se projette sur la venue de l’OGC Nice. Sans pour autant négliger le championnat…

Mission accomplie à Pieve Di Lota ?

Oui car nous nous sommes qualifiés face à une formation leader de son championnat en R1 corse qui a montré beaucoup d’envie. C’était un petit traquenard et l’expérience vécue au SC Bastia en championnat (4-2) a été bénéfique en termes de gestion. Ne pas jouer le hors jeu et faire attention à chaque geste dans la surface. L’idée était d’avoir la possession du ballon.

Sur quoi avez-vous fait la différence ?

Nous n’avons pas fait un grand match mais un match solide et sérieux en étant patients. Nous avons attendu notre moment et ce centre d’Alisita pour la tête de Rataud (80e). Place maintenant à la réception de l’OGC Nice pour le tour suivant.

C’est ce que vous vouliez ?

Nous voulions jouer à domicile et surtout éviter Montpellier. Nous avons une revanche à prendre contre l’OGC Nice qui nous avait battus en championnat (2-1). L’expulsion rapide de Wilson Mendy avait faussé la partie (5e). Il faudra mettre de l’impact. L’idée est de conserver la dynamique initiée en championnat. L’objectif est d’aller le plus loin possible…

Arrêté Municipal

20 décembre 2018|News|

Le match de samedi face à l’AS MONACO est reporté suite à un arrêté municipal à cause des intempéries et de l’impraticabilité du terrain !

 

R1 : Le Sporting finit fort contre Pernes-les-fontaines (4-1)

17 décembre 2018|News|

La réserve toulonnaise a montré son meilleur visage dimanche à Bon Rencontre face à Pernes-les-fontaines (4-1) surtout lors d’une première période à sens unique (3-0). D’entrée Kenny Michel montre la voie en exploitant une erreur défensive adverse pour marquer à bout portant 1-0 (3e). Le Sporting archi domine avec un Leclercq omniprésent au milieu et un Gomez étourdissant d’activité. Les occasions se succèdent mais c’est Kenny Michel qui va plier l’affaire. D’abord en reprenant parfaitement un centre en retrait de Gomez (35e) puis en bonifiant une ballon relâché par le portier adverse suite à une lourde frappe de Gomez pour en force s’offrir un triplé 3-0 (41e).

A méditer…

Comme Andreani n’a eu qu’une sortie express à réussir lors d’un face à face avec l’avant-centre adverse (15e) à la pause le Sporting a le match en mains. Presque trop car à la reprise tout change. Les hommes d’Hachfi relâchent la pression. Pernes réduit le score sur un penalty généreux 3-1 (50e) et pousse fort en abusant du jeu direct vers l’avant. C’est là que Medoukali joue son rôle de leader à fond en galvanisant ses troupes. Chahchouh au diapason dans l’axe et avec des latéraux impeccables comme Soury ou Pooda. Le temps passe et en contre Hadji lancé par Michel gagne son duel avec le gardien pernois 4-1 (86e). Tout bon pour Toulon qui termine sur une bonne note. La mi-temps référence est toute trouvée… Il faudra enchaîner en 2019 pour retrouver les sommets de la division.