SC Toulon

About sctoulon

This author has not yet filled in any details.
So far sctoulon has created 507 blog entries.

Claude JOYE : « Nous ne laisserons personne déstabiliser le club »

20 janvier 2020|News, Non classé|

Claude Joye, actionnaire majoritaire du Sporting Club Toulon, évoque en toute transparence les nombreux sujets qui mobilisent le club en ce début d’année 2020 :

Le Sporting est une institution importante à Toulon

75 ans d’histoire, 32 ans de Ligue 2 et 12 ans de Ligue 1. C’est une trentaine de salariés, une centaine de dirigeants et éducateurs et plus de 900 licenciés.
Ce qui fait du SCT le plus grand club de sport collectif du Var en nombre de licenciés. Le club est redevenu très attractif dans toutes les catégories (senior, jeunes et féminines…)  et vient d’atteindre, semble-t’il, le plus grand nombre de licenciés de son histoire.
Le club vient également d’ouvrir sa section futsal et bénéficie du label élite.

Le Sporting se porte financièrement bien

Les actionnaires du Club ont investis plus de 6 millions d’€uros depuis la reprise du Club pour boucher le trou en un premier temps (1 200 000 €) puis pour structurer le club et réaliser les 3 montées faites sur les 5 dernières années ( 25/05/2014 montée en CFA2 – 29/05/2016 montée en CFA – 25/05/2019 montée en N1).
Cette année leur investissement sera de l’ordre de 800 k€.
Dans le passé chaque passage à la DNCG faisait trembler les supporters. Aujourd’hui nous y allons avec sérénité et avec solde bancaire stable au niveau de 300 000 €.

Aujourd’hui notre priorité est de réussir notre mercato

Celui-ci s’achève le 31 janvier. Les 4 recrutements déjà réalisés par Jean Marc FERRERI nous semblent cohérents et plutôt réussis. Il reste un avant centre à contractualiser et si il reste du budget (en fonction des éventuels départs) nous signerons un 4 ou un 8.
En effet l’encadrement de notre masse salariale par la DNCG (en tant que club accédant) ne nous permet pas de recruter autant que nous souhaiterions le faire.

L’objectif prioritaire est d’assurer le maintien de l’équipe Fanion

Pour cela les joueurs et le staff ont besoin du soutien de tous. Je suis persuadé qu’il suffit d’une victoire pour que la confiance revienne car cela se joue à rien.
Nous n’avons perdu que 2  matches avec plus d’un but d’écart (2-0 à Cholet et Rouen). Avec trois victoires on peut sortir de la zone de relégation. Il est impératif pour le club de garder la tête froide et de continuer à travailler dans la sérénité.

Le Sporting n’est pas à vendre

Notre projet défini dans l’ «Union sacrée » puis dans la « Marche en avant » doit conduire le club à retrouver durablement le statut professionnel… avant d’envisager par la suite la Ligue 1. Il n’est pas question de reconduire les erreurs du passés par des effets d’annonces déraisonnables. Certains clubs viennent de payer durement le manque de structuration (le Gazélec Ajaccio était encore en ligue 1 il y a 4 ans).

Le capital du Sporting n’est pas fermé

Le Sporting n’est pas à vendre mais nous sommes ouverts à toute personne voulant aider le Sporting. Nous avons d’ailleurs lancé des contacts avec de très gros investisseurs pour accélérer l’évolution du club sur les saisons prochaines.

Le Sporting est très convoité

Depuis notre montée en National devant une audience record, le club est très convoité, ce qui n’était pas le cas quand nous étions en division Honneur. De nombreuses propositions de la part de structures françaises et étrangères, sérieuses ou plus ou moins farfelues nous sont faites depuis mai 2019.

Concernant les déclarations de M. BOUDJELLAL

Je suis ouvert à rencontrer toutes personnes qui veulent et peuvent aider le Sporting. Je suis même prêt à ouvrir le capital de manière significative mais pas en tant qu’actionnaire majoritaire.
Pour être honnête je trouve quand même « très particulière » la méthode consistant à affirmer son intérêt par voie de presse et en prenant les supporters à partie plus tôt que de prendre contact avec le club.
Je lui ai proposé par l’intermédiaire d’un avocat que nous avons en commun plusieurs dates de rendez-vous sur Toulon… Je n’ai à ce jour aucun retour.

C’est un homme qui a fait de très belles choses au RCT. Je sais tout ce que pourrait apporter de positif une forte personnalité comme M. BOUDJELLAL au niveau médiatique, mais je crains tout autant ce qu’un tel électron libre peut créer comme dégâts dans un club structuré comme le notre.

Et je reconnais avoir été interpellé et inquiété par les déclarations de Monsieur LEMAITRE publiées le 13 janvier 2020 dans MIDI OLYMPIQUE qui indique  «avoir été obligé d’investir 18 millions d’€uros en 18 mois pour éviter au RCT de mourir».

On dirait qu’il découvre depuis un mois le Sporting et la passion de ses supporters, alors qu’il les a combattus et minimisés pendant des années quand il était au RCT (auprès du public, des sponsors et des institutions).

Nous devons travailler dans la durée et avoir comme unique motivation l’intérêt de l’institution.  Le but ne doit pas être de flatter les ego personnels ou d’exister médiatiquement.

Le football n’est pas le Rugby

Le football n’est pas le rugby, l’écosystème et les budgets sont différents (il y a une décimale d’écart). Au football Il ne suffit pas de quelques gros joueurs (payés au prix fort) pour gagner. Un match se joue sur un but et l’incertitude est plus forte que dans tout autre sport. C’est d’ailleurs pour cela que la Coupe de France ne crée des surprises qu’en  football. Au rugby les équipes professionnelles écraseraient les amateurs.

Concernant la banderole enlevée dans la tribune

Les règles fédérales nous obligent à contrôler préalablement toutes banderoles afin d’éviter tout propos insultants, racistes ou homophobes. Le match contre le Red Star était classé à risque par la FFF du fait du déplacement d’un groupe important de supporters parisiens. Ce match coïncidait par ailleurs aux 20 ans de nos supporters, le Old Clan.
Dans ce contexte des réunions ont été préalablement réalisées avec les supporters, le responsable du Sporting, le délégué du match et le responsable de la FFF afin de fixer les règles concernant les banderoles, les fumigènes et autres animations de la tribune.
Nos supporters comme ceux du Red Star ont été exemplaires et ont mis une ambiance extraordinaire en tribunes et cela sans incident.

Dans ce contexte un supporter non membre du Old Clan a brandi une banderole qui n’avait pas été préalablement autorisée. La sécurité a alors appliqué la règle consistant à retirer immédiatement cette banderole sans en référer à la direction du club.
Il s’avère que cette banderole n’était pas insultante. Si elle avait été montrée avant match à la sécurité elle aurait très certainement été autorisée.

Nous ne laisserons personne déstabiliser le club

Dans ces périodes sportivement difficiles, il est impératif pour le club de garder la tête froide et de continuer à travailler. Ce n’est pas un hasard si cette campagne médiatique a débuté alors que nous sommes relégables. Il n’aurait pas été envisageable de nous attaquer avant le 30 août 2019 alors que nous étions le seul club invaincu depuis le 1er janvier 2019 en France dans toutes les championnats nationaux de Ligue 1 à National 3.

Cette  campagne médiatique a pour but de perturber l’institution Azur et Or. Pour exister médiatiquement certains sont prêts à tout, nous ne sommes pas dupes… mais cela ne doit pas être fait au détriment du club.

Je reçu de nombreux messages de soutien de supporters, d’éducateurs, de joueurs, de partenaires, de licenciés et de leurs familles. J’ai été très touché par ces attentions qui montrent que le club est plus uni et solidaire que jamais.

Gardons confiance… Et la confiance s’acquière dans la sérénité !

Futsal : Le nouveau défi de Rachid El Brazi !

15 janvier 2020|News|

Rachid El Brazi fait partie des figures incontournables du Sporting Club de Toulon. En effet cet ancien gardien international marocain a évolué en Ligue 1 et Ligue 2 dans son pays d’origine avant de rejoindre la France et le Pau FC en National. «C’est après cette saison là que j’ai signé au Sporting en 1998-1999 et que j’ai rencontré un ami en la personne de Youssef Sif. Depuis nous ne sommes jamais quitté » explique t-il. Gardien spectaculaire et charismatique mais aussi doté de relances impressionnantes Rachid El Brazi a par la suite signé à l’AS St-Cyr avant de revenir au Sporting comme éducateur. Et les deux acolytes se retrouvent aujourd’hui à la tête des U19 Nationaux mais aussi d’un nouveau défi à savoir développer le futsal chez les Azur et Or.

Une fin d’année positive

« C’est Youssef Sif qui a eu cette idée et il m’a chargé de cette mission. Une section futsal fait défaut au club et désormais ce n’est plus le cas » poursuit-il. Les Azur et Or évoluent en championnat départemental (2e division) et présentent à la trêve un bilan équilibré. « Il a fallu du temps pour se familiariser avec les règles spécifiques du futsal notamment les touches, le jeu avec le gardien etc. Aujourd’hui tout est assimilé et nous avons bien fini l’année avec trois succès et une défaite » avoue t-il. Une avancée pour le Sporting Club de Toulon car le futsal permet aussi de progresser au football classique. « L’exemple c’est Ben Yedder qui a débuté au futsal avant de signer professionnel à Toulouse, Séville et Monaco. Dans les petits espaces et en termes de techniques et de vivacité le futsal aide à progresser » conclut-il. Le début d’une nouvelle aventure…

 

Icham Saïdi : «Une victoire fondatrice »

14 janvier 2020|News|

Le coach de la réserve en R1 revient sur l’exploit réalisé à l’AS Maximoise (1-0) qui permet de sortir la tête de l’eau et de lancer idéalement l’année 2020.

Difficile de rêver mieux ?

Oui car gagner à l’AS Maximoise n’est pas chose aisée. C’est tout le groupe qui est à féliciter car ce fut un beau derby et notre adversaire a tout donné pour égaliser. C’est Preira en deux temps qui a inscrit le seul but du match (55e) et après il a fallu tenir.

La clé du succès ?

Nous avons bien maîtrisé Solé le meilleur buteur adverse qui était le joueur que je craignais le plus. Nous avons été attentifs sur les phases arrêtées où leur attaquant Chaouche est dangereux. Nous avons été solides avec les apports de Mama Seîbou, Medoukali, Fall et Seye.

Un mot sur les retombées de National ?

Mon discours a été simple. Respectez-vous d’abord et respectez votre statut. Et ils ont été au rendez-vous. C’est une victoire collective car les cadres comme Magaddino ou Michel ont été au diapason et les jeunes aussi comme El Hajji ou Grizetti. C’est une bouffée d’oxygène mais maintenant il faut enchaîner.

Le Sporting pas récompensé

11 janvier 2020|News|

Nouvelle année, nouvelle équipe et nouveaux espoirs. Pourtant recevoir le Red Star, 3e du classement, n’est pas un cadeau. D’autant que Soumare se blesse à l’échauffement et c’est Leleu qui est titularisé. Toutefois les Azur et Or démarrent sans complexe. Un coup franc de Zouaoui « dans la boîte » est cafouillé et Sahnoune est bien prés d’en profiter mais se fait contrer (5e). Le Sporting avec un Mayumba déjà influent devant la défense démontre une bien meilleure maîtrise collective. Ranieri « dézone » beaucoup et casse les lignes alors qu’Etcheverria se montre sobre sur son côté droit de la défense. Un centre dangereux de Gomis est repoussé en catastrophe (17e) mais la plus grosse occasion est pour le Red Star car Andreani gagne son face à face avec un attaquant adverse puis repousse la frappe d’un second qui avait suivi (22e). Les hommes de Zvunka répliquent avec un demi volée de Moulet hors cadre (25e) puis sur une bonne remise de Gomis la frappe de Sahnoune est repoussée difficilement par le gardien francilien (30e). Le Sporting réalise une bonne première période à l’image d’un toujours impeccable Leleu qui s’offre le luxe d’une frappe de 25 mètres qui ne passe pas si loin de la lucarne (37e).

Cruel comme souvent…

A la pause c’est du bon Toulon. A la reprise aussi car un centre fuyant d’Etcheverria est bien prés d’être repris par Gomis au 2e poteau (49e). Le match reste vivant mais sans occasion de part et d’autre. Le temps file. Jusqu’à un ballon en profondeur anodin sur lequel l’avant-centre adverse se montre plus prompt que Leleu et Sahnoune et marque du bout du pied devant Andreani 0-1 (63e). Cruel ! Alors Zvunka lance Pioton à la place d’Ech-Chergui pour un schéma hyper offensif. Les Toulonnais dominent et le Red Star joue en contre. Et sur un ballon en profondeur Etcheverria se fait contrer in extremis par le gardien auteur d’une sortie pleine d’à propos (76e) puis le tir de Ranieri file au-dessus (77e). Les Azur et Or donnent tout mais sont fatigués. Le Red Star à l’expérience tient le choc en cassant le rythme sous les yeux d’un arbitre complaisant. Vraiment dommage mais le visage montré par les Azur et Or surtout en première période est prometteur. En revanche au classement c’est l’enlisement…

LIVE : TOULON vs RED STAR

10 janvier 2020|News|

LE MATCH EN LIVE

National – 18ème journée
Suivez la rencontre en DIRECT du stade Bon Rencontre face au RED STAR à partir de 20h !

Lien FFF TV (clic)

TOULON vs RED STAR : AGV IMMOBILIER parrain du match

10 janvier 2020|News|

AGV-Immobilier, le bâtisseur !

Valérie et Gilles Garelli d’AGV-Immobilier sont de vrais partenaires du Sporting Club de Toulon au sens noble du terme. Au niveau du sponsoring l’enseigne entame sa 6e saison sur le maillot Azur et Or et aura encore deux ans de contrat par la suite. C’est dire si c’est sur la durée qu’AGV-Immobilier s’est engagé auprès du club toulonnais. Avec une implication à nulle autre pareille. Présent à tous les matches à domicile le couple suit aussi l’équipe fanion lors des déplacements dès que l’agenda le permet. Mieux encore Valérie gère « Sporting + » le groupement des partenaires du Sporting qui chaque mois se réunit pour agrandir le réseau. Par ailleurs Gilles Garelli depuis son arrivée au club a réussi à convaincre une dizaine de sponsors dont le garage Aubry, dernier vainqueur du tournoi Master inter entreprises du Sporting de faire comme lui. A savoir soutenir le Sporting Club de Toulon contre vents et marées.

Une nouvelle agence à Hyères il y a un an

« En quelques semaines nous sommes passés d’un extrême à l’autre. De la magie de la montée avec l’euphorie qui en découle aux difficultés du National. A la trêve nous sommes dans le dur mais l’espoir demeure car les écarts ne sont pas rédhibitoires. Le mercato hivernal sera déterminant » explique Gilles Garelli. Mais quoi qu’il en soit en fin d’exercice AGV-Immobilier sera toujours là. Un soutien de poids pour l’actionnaire majoritaire Claude Joye. D’autant que Gilles et Valérie font désormais partie des meubles au Sporting Club de Toulon. La proximité avec les joueurs et le staff est réelle. Des bâtisseurs car ils ont connu l’anonymat du CFA2 de l’époque et savourent donc aujourd’hui de voir en début de saison la foule se masser de nouveau à Bon Rencontre avec des moyennes de 3000 à 4000 spectateurs. Comme quoi il y a tout pour réussir à Toulon. A commencer par des partenaires au top. Tel AGV-Immobilier, une structure qui a ouvert une nouvelle agence à Hyères il y a un an et dont l’ambition n’est pas d’en rester là.

Lancer l’opération maintien…

9 janvier 2020|News|

L’année 2019 s’est terminée. Place désormais à 2020 que chacun espérera synonyme de maintien. Et cela passe par une victoire face au Red Star (vendredi 20h à Bon Rencontre). Pas cadeau face au 3e du classement mais le Sporting Club de Toulon n’a plus le choix. Les arrivées de Pahama, Ranieri, Muyumba et Etchevarria devraient donné un nouvel élan et rééquilibrer un effectif qui n’a jamais trouvé la bonne carburation. Seul bémol les absences de Soumaré (blessé) et d’Ouasfane (suspendu) qui vont obliger Zvunka a trouver des solutions en défense. Si Sahnoune demeure incertain, Medoukali et Adrien Mendy postulent à une place de titulaire.

Grande première pour Muyumba et Ranieri 

Au milieu Muyumba devrait être dans le onze de départ aux côtés de Moulet et Ech-Chergui. En attaque Pahama (blessé) ne fera pas ses grands débuts à Bon Rencontre. En revanche ce devrait être le cas de Ranieri avec Gomis en alter ego pour servir Delgado dans l’axe. A l’aller les Azur et Or avaient obtenu un excellent résultat nul (1-1). Désormais seuls les trois points seront recherchés car la « remontada » doit démarrer vendredi soir surtout avant deux déplacements au Gazélec Ajaccio et à Bourg en Bresse qui ne s’annoncent pas évidents à négocier.

Tristan Muyumba : un renfort pour le milieu de terrain Azur et Or

5 janvier 2020|News, SCTMercato|

Formé à l’AS Monaco où il est passé professionnel en 2016, Tristan est prêté au Cercle Bruges en 2017-2018 avant de revenir la saison dernière sur le rocher.

Il a notamment gagné la Coupe Gambardella en 2016 avec le brassard de capitaine et a disputé une demie finale de Coupe de France face au Paris Saint-Germain.

Ce milieu défensif est intraitable dans la récupération et possède une vraie qualité de relance.

« Le Sporting est un grand club et le challenge sur cette seconde partie de saison est intéressant. Toulon doit évoluer au haut niveau et j’espère pouvoir y contribuer. »

Tristan, bienvenue au SC Toulon

 

Tristan Muyumba
Milieu défensif
22 ans
1,67 m – 64 kg

Etcheverria et Ranieiri : 2 nouvelles recrues Azur et Or

4 janvier 2020|News, SCTMercato|

Baptiste ETCHEVERRIA, défenseur latéral droit de 22 ans, a passé 2 saisons en Ligue 2 à Tours avant de rejoindre l’En Avant Guingamp en Juin dernier. Il pose désormais ses valises sur la rade. A noter qu’il a signé son contrat avec le SCT mais que nous attendons l’accord définitif du club de Guingamp. Il rejoindra ainsi le groupe Azur et Or en début de semaine prochaine.

Antony RANIEIRI, formé à l’OGC Nice jusqu’en U20, a évolué la saison passée à l’US Colomiers. En contact à l’intersaison avec de nombreux clubs de National, il a finalement décidé de rentrer dans sa région natale pour rejoindre le club de Grasse. Cet attaquant de 22 ans évolue sur le côté gauche ou derrière l’avant-centre et sera un renfort de poids pour l’attaque toulonnaise.
« Le Sporting est un club emblématique. Je viens ici en mission ! Il faut maintenir le club a tout prix, c’est un challenge qui me plait ! »

Baptiste, Antony, bienvenue à Toulon !

 

A noter que d’autres potentielles recrues sont en processus de finalisation ou encore à l’essai. 

 

C’est la reprise !

27 décembre 2019|News|

Après quelques jours de repos pour les fêtes, le groupe toulonnais est de retour à l’entrainement ce vendredi 27 Décembre.

Les consignes données par le staff aux joueurs pendant la trêve étaient : repos, sommeil, loisirs variés, alimentation saine et hydratation. En vue, 2 objectifs :

  • Régénération de l’organisme biologique et physiologique
  • Relancer la motivation

Le groupe Azur et Or a repris aujourd’hui par des sessions de courses au Mourillon et va enchaîner les doubles séances d’entrainement (9h30 et 15h) les 28, 29 et 30 Décembre avec un gros volume de travail physique.

2 jours de pause ensuite avant un retour sur les terrains le 2 Janvier après-midi.
Un match d’entrainement est ensuite prévu le 4 Janvier face au FC Sète (National 2).

L’objectif de cette opposition est de préparer l’équipe qui affrontera le Red Star le 10 Janvier et de tester / valider les dernières potentielles recrues. Plusieurs joueurs étaient d’ailleurs déjà à l’essai en ce jour de reprise des entraînements.

Objectif Red Star !

Tout le programme a pour but d’amener le groupe au maximum de ses capacités pour la reprise du championnat de National face au Red Star. Une mise au vert de 48h est d’ailleurs prévue les jours avant la rencontre pour préparer au mieux les joueurs.