SC Toulon

Enchaîner à Paulhan-Pezenas !

28 avril 2017|News|

Le Sporting Club de Toulon a retrouvé de l’envie et de la cohérence depuis l’intérim assuré par Luigi Alfano. Un nul au courage à Martigues (0-0) puis un succès face aux invincibles hyèrois (1-0) le tout à huis clos à Bon Rencontre. L’équipe a su se remotiver pour montrer un meilleur visage. C’est le minimum pour ce groupe qui regorge de talents. Ainsi du côté de Paulhan-Pezenas (samedi 18h) l’équipe aura à coeur de poursuivre dans cette dynamique favorable. Raison de plus pour enchaîner tout en sachant qu’il y a une place de meilleur varois à décrocher.

Des retours importants

Luigi Alfano récupère des cadres comme Bayo, Fall et David Gomis de retour de suspension. Diminué Moulet sera sur le banc alors que Medoukali sera laissé au repos. Les Azur et Or ne prendront pas à la légère un adversaire qui à l’aller était venu arracher un point à Bon Rencontre (0-0). « Paulhan Pézenas joue toujours pour assurer son maintien et va nous imposer un gros défi physique. A nous de le relever… C’est une équipe qui possède un gros mental et un gardien talentueux. Ce ne sera pas simple mais nous voulons finir fort cette saison pour redorer le blason du club » explique un Luigi Alfano qui a su faire passer son message. A confirmer…

Les U11 s’imposent à Barcelone !

27 avril 2017|News|

Après une qualification historique en Champion’s Cup, les U11 de John Mendy et Marwin Dasylva ont récidivé du côté de Blanes prés de Barcelone. En effet, les Azur et Or ont remporté le tournoi tout en ayant vécu de grands moments. Comme tout d’abord lors de la visite du Nou Camp puis lors d’une soirée d’inauguration digne d’un show à l’américaine. Des souvenirs pour toute une vie pour les jeunes toulonnais qui ont explosé Nord Aix en Provence (3-0) en finale après avoir souffert en 1/2 contre St Just (2-1). Visiblement l’épisode de la Champion’s Cup a fait un bien fou à ce groupe. Et pas seulement à eux car la catégorie dans son ensemble est tirée vers le haut. L’équipe 2 de Jérôme Meslard ayant aussi tiré son épingle du jeu.

En finale à la Serinette

« Il y a eu un déclic et depuis un surplus de confiance, les joueurs tentent davantage et réussissent davantage. Toutes les compétitions de ce type nous servent de préparation idéale pour la Champion’s Cup. Ce fut une magnifique aventure humaine avec des moments assez exceptionnels. La soirée d’inauguration a été grandiose sans parler de la découverte du Nou Camp, un stade mythique qui donne envie… En termes de jeu nous avons été inquiétés en poule mais l’équipe a su s’en sortir au mental. En revanche sur les phases finales nous avons survolé les débats » explique Bernard Hadèle le responsable du foot animation. A noter que dernièrement les Toulonnais ont atteint la finale du tournoi de la Serinette et n’ont été battus qu’aux tirs au but par La Valette. Une génération en or qui compte bien continuer dans cette voie pour tout rafler en cette période de la saison où les tournois vont s’enchaîner. Et notamment celui du Sporting…

Toulon remporte le derby !

23 avril 2017|News|

Le nul à Martigues avait montré un léger mieux et samedi à Bon Rencontre les Azur et Or ont confirmé leur retour aux affaires. Luigi Alfano a su trouver les mots pour redonner une âme à son équipe. Ainsi les coéquipiers de Sahnoune démarrent ce derby contre Hyères à 100 à l’heure. Après une percussion de Christophe Gomis, Manas lance Preira dans la surface. Celui-ci à la lutte avec Mickael Blanc donne l’accélération décisive au bon moment et le défenseur hyèrois fait faute. Penalty que transforme Djaballah plein centre 1-0 (4e). Autour d’un axe Medoukali-Sahnoune impérial les Toulonnais profitent aussi du gros boulot du tandem Cousyn-Buisson pour gérer leur avantage sans problème. Mieux encore, lancé par Cousyn, Preira obtient un nouveau penalty pour une faute d’Aléo mais l’ex de Colomiers veut se faire justice et échoue sur un Manero génial (35e).

Omniprésent Preira

Un tournant négatif mais heureusement Viviani se met au diapason en remportant un face à face avec Ouchmid (44e) puis en repoussant un missile de Blanc sur coup franc (45e). En 2e période, les Azur et Or confirment en se montrant solides et solidaires. Le Hyères FC invaincu en 2017 ne trouve aucune solution malgré des changements offensifs. En contre, l’omniprésent Preira après un service de Djaballah oblige Manero à un arrêt remarquable (78e). Le Hyères FC pousse de manière désordonnée en fin de match. Beaucoup de situations chaudes notamment sur corner mais Medoukali, Sahnoune, Leleu et Cantareil sont parfaits. Viviani assure le coup sur un dernier tir vicieux de Brun (90e) pour permettre aux siens de sauver leur honneur. Et interrompre une série noire. Bravo aux Toulonnais car dans un stade vide il n’était pas facile de se motiver. Le podium est de nouveau en ligne de mire.

TOULON – HYERES
1-0
But : Djaballah (4′)

Un derby pour se relancer !

21 avril 2017|News|

A Martigues (0-0), les Azur et Or ont montré un meilleur visage au moins en termes d’état d’esprit. La réception du Hyères FC malheureusement à huis clos (samedi 16h à Bon Rencontre) s’annonce comme l’occasion idéale de repartir de l’avant. Pas simple car la troupe de l’ex Azur et Or André Blanc est toujours invaincue en 2017 et aspire à le rester jusqu’au bout. De plus Luigi Alfano devra composer avec les suspensions de Fall, Bayo, D. Gomis, Ouasfane et Zaiani. Par ailleurs Moulet et Borges sont très incertains alors que Cilia et Manas devraient être de la partie.

Beaucoup d’incertitudes

En clair les solutions ne sont pas nombreuses pour un staff qui doit aussi tenir compte des impératifs de la réserve en CFA2 qui veut sauver sa tête à Castanet. « Il y a beaucoup de points d’interrogation. De toute façon c’est un derby et la motivation est évidente. Le Hyères FC est clairement le favori car cette équipe marche sur l’eau depuis 4 mois. J’attends de mes joueurs une implication supérieure pour faire tomber les Hyèrois » explique le coach. A l’aller dans un stade Perruc plein comme un œuf le Sporting avait dilapidé en 5 minutes un avantage de deux buts. Un match nul (2-2) qui avait fait office de début de crise après le revers contre Martigues à domicile (2-1). Et on connaît la suite… Stopper la série hyèroise est un challenge. L’un des derniers.

Montrer un autre visage…

14 avril 2017|News|

Une phase de transition s’ouvre avec l’intérim de Luigi Alfano après le départ de Dominique Veilex. Et le « pompier de service » n’entend pas finir en roue libre et par uniquement des défaites. « Je n’ai pas accepté pour être ridicule et donner une image négative. Si certains joueurs ne sont plus motivés, qu’ils le disent on ne sera pas fâché. Les jeunes, eux, auront envie. Nos récentes prestations sont indigentes, inacceptables. Hors de question de continuer comme ça » explique t-il. C’est donc un Sporting revanchard et désireux de redorer son blason  qui se rend à Martigues (samedi 18h). Avec quel effectif ? C’est la question car les incertitudes sont nombreuses (Bayo, Cilia, Preira) alors que trois joueurs cadres feront défaut (D. Gomis, Ouasfane, Buisson).

Réagir…

Quid de Manas et Fall ? Evolueront-ils en réserve ou reviendront-ils en équipe fanion. Avec les quatre défaites de rang le maintien n’est toujours pas assuré même s’il faudrait un concours de circonstances hallucinant pour tombe en CFA2. Il reste 5 matches durant lesquels il faudra tout donner. Il ne faut pas oublier qu’à l’aller Martigues avait cassé la belle spirale toulonnaise en s’imposant 2-1. Un revers qui avait fait mal à différents niveaux. « C’est une équipe qui joue encore sa survie et qui ne nous fera aucun cadeau. Si nous ne sommes pas prêts à relever le défi nous allons enchaîner un 5e revers de rang. Et c’est inacceptable pour un club comme le notre. J’attends une réaction et vais tout faire pour la provoquer » conclut-il. Au moins le message est clair.

Le Sporting brille en Jeunes !

13 avril 2017|News|

Que ce soit du côté de Marseille lors de la Champion’s cup ou à Montpellier pour la Danone Cup les jeunes du Sporting Club de Toulon ont brillé.

Immense bravo tout d’abord aux U11 de Bernard Hadèle, John Mendy et Marvin Da Sylva qui en Champion’s cup ont obtenu leur billet pour la finale au stade Vélodrôme. Un bel exploit car avec 148 équipes en lice il fallait être costaud. Et avec quatre victoires, un nul et une défaite les Azur et Or ont tenu leur rang et terminé 2e derrière Air Bel. A retenir la belle prestation de Louane Hadèle, la fille de Bernard, en défense qui s’en est magistralement sortie au milieu de tous les garçons. Le gardien et capitaine Marius Fachin a réalisé de nombreuses interventions probantes alors qu’en pointe Wesley Jacques a concrétisé les efforts de tout un groupe.

« C’est le plus grand rassemblement de la catégorie et notre équipe a montré de belles choses. C’est vraiment intéressant pour le futur. C’est une grande première pour le club qui n’avait jamais atteint un tel niveau » explique Bernard Hadèle plus que satisfait. Bravo donc aussi à Adam Maroc, Goresse Gomes, Kenzo Heggan, Rayan El Mansouri, Kelyan Temmin, Timoty Marmat, Lucas Techer et Kenzi Sif.

Prendre du plaisir

De leur côté les U12 avaient fort à faire à Montpellier lors de la Danone Cup avec 64 équipes au compteur. Dans l’ensemble les Varois ont été fabuleux car La Valette a terminé 2e, le Racing Toulon FC (3e) et Fréjus St-Raphaël (10e). Les Azur et Or de Florent Raffaelli ont équilibré leur bilan avec 3 victoires, 2 nuls et 3 défaites pour terminer à la 33e place. Qu’importe l’essentiel était ailleurs pour le coach. «Cette compétition magique était une récompense pour l’ensemble des enfants. Voilà pourquoi j’ai voulu élargir mon groupe au maximum. L’idée était de prendre du plaisir avant tout. Les enfants et les parents se sont régalés c’est parfait » explique t-il. Le 1er match contre Cannes-Bocca a pesé lourd psychologiquement. Les Azur et Or ont frappé trois fois la barre avant d’encaisser un but à la dernière minute (1-0). Et dans un tournoi où chaque défaite est rédhibitoire ce fut fatal. Une bonne expérience néanmoins car Teddy Adeline en défense et Djibril Soner en attaque ont prouvé leur valeur.

Richard Martini : « Nous avons raté le coche »

11 avril 2017|News|

L’un des entraîneurs de la PHA revient sur le match assez particulier perdu contre l’Estérel dimanche à Mercheyer (2-1) car ses hommes ont raté deux penalties…

Que de regrets… ?

Je n’ai pas les mots. Rater deux penalties est quelque chose de rare et nous n’avions pas besoin de ça étant donné notre situation au classement. C’est comme ça. Dans un passé récent nous avions su élever notre niveau de jeu face à Fréjus-St-Raphaël (2-1), Six Fours le Brusc (3-1) ou le Gardia Club (3-0). Là nous avons affiché des lacunes.

Lesquelles ?

Je n’ai rien à reprocher aux jeunes U19 qui amené de l’enthousiasme et une envie de dingue. En revanche je n’ai pas aimé le comportement de certains de mes cadres qui n’ont pas tenu leur rang. Nous avions beaucoup d’absents mais l’adversaire aussi et cela n’est pas une excuse…

Vous y croyez encore ?

Oui bien sûr. Nous ne lâcherons rien. Il faudra récupérer des points à St-Tropez où ce ne sera pas simple face à un concurrent direct. De plus nous allons avoir beaucoup de joueurs suspendus mais j’espère que la solidarité nous permettra de réussir un petit exploit. Les écarts sont minimes et tout peut aller très vite.

Retrouver le chemin de la victoire !

7 avril 2017|News|

Match vraiment particulier pour les Azur et Or qui accueillent la réserve de l’AS Monaco à huis clos samedi (16h à Bon Rencontre). Une décision qui fait suite aux incidents d’après match à Fréjus-St-Raphaël. Ce match et la prochaine venue du Hyères FC sont concernés par l’absence de monde en tribunes. La priorité va à la réserve en CFA2 qui doit se sauver et ainsi des éléments comme Fall et Manas évolueront certainement à l’étage inférieur à Alès. Enfin Sahnoune, Ouasfane et David Gomis sont suspendus. Voilà pourquoi Dominique Veilex a du composer avec de nombreux impératifs pour composer son équipe.

Djaballah titulaire

Ainsi l’axe sera composé du tandem Leleu-Medoukali alors qu’au milieu Cilia évoluera en alter ego de Moulet. En pointe retour de Djaballah pour épauler Christophe Gomis. « Il faut arrêter cette série noire. Finir en roue libre serait un manque de respect pour le club, le maillot ou les supporteurs. J’attends une réaction et j’espère que les erreurs commises contre l’OGC Nice (5-4) auront été retenues car Monaco est certainement l’équipe qui joue le mieux et surtout le plus vite vers l’avant » analyse le coach toulonnais. Difficile de se motiver donc mais il reste un ultime petit challenge : finir meilleur varois. Pour l’instant Fréjus-St-Raphaël et le Hyères FC sont devant…

Communiqué de presse

7 avril 2017|Infos Club, News|

Dominique Veilex ayant demandé à être libéré de manière anticipée de ses missions d’entraineur du groupe CFA pour raisons familiales, il a été décidé d’un commun accord avec la direction du club de mettre un terme à son contrat.

Il dirigera donc demain soir son dernier match sous les couleurs Azur et Or face à l’AS Monaco.

Les joueurs ont été informés que la direction de l’équipe fanion sera confiée pour la fin de saison à Luigi Alfano et le staff actuel.
Il sera ainsi assisté par le préparateur physique Christian Maccario et l’entraîneur des gardiens Charles Massei.

Le Sporting Club de Toulon souhaite à Dominique Veilex bonne chance dans sa nouvelle vie et remercie Luigi d’avoir accepté d’assurer cette fin de saison.

Les négociations étant très avancées, le club pense pouvoir communiquer d’ici 15 jours le nom du « coach » de la saison prochaine.

Philippe Patrick (Fiat / Opel) : « Important de soutenir un club ambitieux »

6 avril 2017|News|

Le directeur de la concession Fiat / Opel a évoqué le partenariat productif conclu avec le Sporting Club de Toulon lors de la soirée de lancement du nouveau et magnifique SUV Stelvio d’Alfa Roméo. Pas une surprise car l’intéressé est un vrai amateur de foot…

Quel est votre rapport au monde du football ?

Je suis un vrai amateur de football. En tant que Troyen de naissance je suis un fervent supporter de l’Estac. A l’époque où je travaillais pour la concession Renault j’avais eu la chance de rencontrer Daniel Vacelet le fondateur du club. Mon plus grand souvenir reste un match mythique en 2001 face à Leeds United en coupe de l’UEFA. L’Estac d’Alain Perrin avait perdu 4-2 en Angleterre et menait 3-1 dans un stade de l’Aube en fusion grâce à Rothen avant d’encaisser un but cruel en fin de match. A l’époque Leeds c’était du lourd avec Kewell, Dacourt ou Viduka…

Soutenir le Sporting coulait donc de source ?

J’ai toujours eu la chance de travailler dans des villes de footeux comme Strasbourg, Dijon ou Auxerre. J’ai d’ailleurs rencontré Guy Roux pour ce qui reste un événement marquant tant le personnage est charismatique. Le Sporting Club de Toulon est un club ambitieux qui veut retrouver les sommets et j’aime ça. Notre partenariat a débuté en juin dernier et il s’est avéré productif car nous avons généré des contacts et du business. Il y a un vrai échange et des renvois d’ascenseur. C’est parfait.

Cette soirée en est le symbole ?

Effectivement car il y a une belle délégation du club. De mon côté je suis déjà allé deux fois à Bon Rencontre et j’espère pouvoir y aller plus souvent l’année prochaine. Il faut concilier les emplois du temps et ce n’est pas toujours simple. Le lancement de notre nouveau SUV Stelvio d’Alfa Roméo était une belle occasion de se retrouver. La voiture est sublime et a rencontré un vif succès. Elle pourrait faire office de prime de montée en National ou plutôt en Ligue 2 ! A voir avec Claude Joye…