SC Toulon

Encore une défaite frustrante

8 décembre 2019|News|

Comme souvent le Sporting a quitté le terrain avec énormément de regrets face à Boulogne vendredi soir. Avec une défaite 2-1 globalement logique mais sans une parade exceptionnelle du gardien adverse Moulet dans un angle fermé aurait pu égaliser (90e). Car menés 2-0 sur des contres évitables et après l’expulsion d’Ouasfane (61e) les hommes de Zvunka se sont enfin lâchés. L’entrée de Guilavogui a amené du liant techniquement et sur un magnifique centre de Fall, Pioton d’une tête croisée réduit le score 2-1 (73e). Dès lors le Sporting donne tout pour égaliser. En vain. Dommage car durant le premier quart d’heure les Toulonnais sont meilleurs dans les duels et bien en place. Avec un Zouaoui actif sur son côté gauche Toulon domine sans se créer des occasions franches.

Pioton ranime la flamme

Boulogne n’est guère fringant mais au fil du temps prend confiance et s’adjuge la possession. Andreani se montre décisif sur une tête au 1er poteau (22e) mais ne peut rien sur un tir rasant peu après (27e). Le portier toulonnais réalise un miracle sur une frappe à bout portant (36e) et à la pause Toulon est mené. Tout se complique à la reprise car Boulogne double vite la mise (53e) puis Ouasfane est expulsé. Boulogne rate des occasions de break définitif et Toulon se rebelle en fin de match à l’image de Pioton dangereux à la 65e. C’est lui qui réduit le score en conclusion d’un déboulé de Fall d’une tête parfaite (73e). Un poil trop tard car Boulogne ne lâchera pas sa victoire malgré l’ultime frappe de Moulet. Un nouveau coup dur…

LIVE : Toulon – Boulogne

6 décembre 2019|News|

LE MATCH EN LIVE

Suivez la rencontre en DIRECT du stade Bon Rencontre face à l’US Boulogne CO  (14ème journée de National) !

Lien FFF TV (clic)

TOULON vs BOULOGNE : CRS Ferrane parrain du match

6 décembre 2019|News|

Kevin Ferrane, un mec au poêle…

« Je suis fier comme un coq d’être devenu partenaire du Sporting Club de Toulon mon club de cœur et de toujours ». En préambule Kevin Ferrane ne cache pas sa joie en tant que Toulonnais pur jus de voir le nom de son entreprise de ramonage CRS Ferrane être associée aux couleurs Azur et Or.

Il faut dire que les souvenirs sont vivaces et précis le concernant. « Mon premier match à Mayol reste un grand moment. C’était le 7 novembre 1992 lors d’un Toulon-Lyon qui s’était terminé sur un triste 0-0. Qu’importe j’avais adoré l’ambiance. J’avais dix ans et c’était un éducateur de la Rode le club où j’évoluais à l’époque qui m’avait amené » explique t-il. Joueur jusqu’à l’âge de 18 ans à la Rode puis à la Pivotte Serinette Kevin Ferrane a dû comme souvent faire un choix au moment de basculer dans la vie active. Avec bonheur car l’intéressé a fondé en 2011 sa propre entreprise de ramonage CRS Ferrane. « Dans l’inconscient collectif c’est une activité vieillotte dont l’image n’est pas forcément clinquante. Je me bats contre ça en communiquant beaucoup notamment sur les réseaux sociaux car avec l’essor des poêles à bois ou à granule le métier a évolué et demeure prospère » poursuit-il.

Porte bonheur ?

Pour preuve Kevin Ferrane a embauché un collaborateur pour pouvoir répondre à toutes demandes. Il faut dire qu’il s’éclate au quotidien. « Se dire que nous apportons la sécurité et la faculté de se chauffer dans de bonnes conditions est quelque chose d’appréciable » avoue t-il. Alors que l’hiver approche à grand pas Kevin Ferrane va certainement devoir carburer à plein régime. Comme un Sporting Club de Toulon qui attend le déclic en National. « Je viens à tous les matches à domicile et c’est une question de confiance. Si nous avions gagné contre Béziers en ouverture ou face à Bourg en Bresse alors aujourd’hui les choses seraient différentes. Nous ne sommes pas si loin de non relégation. Il faut persévérer » conclut-il. Et si son coup d’envoi fictif contre Boulogne pouvait porter bonheur nul doute que Kevin Ferrane proposerait sa candidature pour donner tous les suivants. Sa passion pour le Sporting Club de Toulon ne datant pas d’hier…

L’occasion idéale pour se relancer

5 décembre 2019|News|

Les pluies diluviennes d’il y a quinze jours ont-elles aidé le Sporting Club de Toulon ? Réponse vendredi soir vers 22 heures contre Boulogne à Bon Rencontre. Le match initial ayant été reporté à cause des conditions météorologiques. Toutefois l’effectif enregistre le retour des suspendus (Ouasfane, Zouaoui, Diallo et Seye) et des blessés comme Sahnoune et Guilavogui. Soit six éléments majeurs. Seul Medoukali est forfait. Et comme l’équipe n’a pas démérité à Cholet malgré la défaite (2-0) le coach Victor Zvunka va avoir des choix compliqués à effectuer. En effet Driss Ouasfane, Bayo, Pioton et même le jeune Grizzetti lorsqu’il est rentré ont marqué des points. De bons problèmes pour le staff. Il ne devrait pas y avoir de grandes surprises concernant la composition d’équipe. La défense devrait être classique et le milieu Ech-Chergui, Mama Seïbou, Moulet reconduit.

Un vrai tournant

En attaque Diallo pourrait retrouver sa place de titulaire alors que Guilavogui de retour d’une longue blessure sera sûrement ménagé. Voilà pourquoi Pioton , Delgado, Barbier ou Mambu auront certainement une carte à jouer. D’autant que Boulogne est une formation solide et athlétique mais dont la charnière centrale pourrait souffrir face à des joueurs vifs et rapides. Match bonus pour Toulon étant donné le contexte du report initial. En cas de victoire les Azur et Or reviendraient à quelques longueurs de la zone de survie. Sans compter les bienfaits mentaux de prendre trois points pour la première fois de la saison. En clair la rencontre qui pourrait tout changer à condition de la gagner…

Pathé La Valette : IMAX

3 décembre 2019|News|

Faites le plein d’émotions !

Testez l’expérience IMAX dans les salles de notre partenaire Pathé La Vallette et préparez-vous à vivre une expérience inoubliable ! La technologie IMAX assure une qualité visuelle et sonore exceptionnelle.

« Image maximum » pour immersion maximale !

De nombreux grands films sont à vivre en qualité IMAX en Décembre comme Jumanji Next Level ou Star Wars : Le Réveil de la Force !

Victor Zvunka : « De bonnes choses malgré la défaite »

2 décembre 2019|News|

L’entraîneur de l’équipe fanion revient sur la défaite concédée à Cholet et se projette sur la venue de Boulogne en match en retard (vendredi soir à Bon Rencontre). L’occasion idéale pour se relancer…

Que retenir de ce match à Cholet ?

Dans le négatif que nous manquons d’efficacité en attaque car Ech-Chergui a eu une occasion franche d’entrée puis Christophe Gomis s’est retrouvé en « face à face » a 1-0. Défensivement idem car nous faisons des erreurs bêtes de placement et de replacement qui coûtent cher.

Au rayon positif ?

J’ai bien aimé la maîtrise que nous avons eue pendant trente minutes au milieu où le trio Ech-Chergui, Moulet, Mama Seïbou était en place. En défense l’axe expérimental composé de Driss Ouasfane et Julio Bayo a tenu la route. La rentrée du petit Grizzetti en pointe a été intéressante.

Et maintenant Boulogne ?

Oui et c’est l’occasion de gagner ce fameux premier match qui nous libérerait psychologiquement. La concurrence va être accrue. Ce n’est pas plus mal. Les résultats de nos adversaires directs ont été favorables. Ce match en retard tombe à pic pour recoller.

 

LIVE : Cholet vs Toulon

29 novembre 2019|News|

LE MATCH EN LIVE

Suivez la rencontre en DIRECT face au SO Cholet, comptant pour la 15ème journée de National !

Lien FFF TV (clic)

Le Sporting avec les moyens du bord…

28 novembre 2019|News|

En définitive le match reporté face à Boulogne n’a pas changé grand-chose concernant l’effectif toulonnais car le casse-tête est inextricable pour le coach Victor Zvunka au moment de se déplacer au SO Cholet (vendredi 20h). En effet Ouasfane, Diallo, Seye et Zouaoui sont toujours suspendus ce qui est logique. Malheureusement la semaine supplémentaire de repos n’a pas permis à Medoukali ou Guilavogui de récupérer de leur blessure respective. Du coup le staff doit inventer pour bâtir la défense de l’équipe qui ira défier Cholet. Ainsi on se dirige vers la grande première de Driss Ouasfane (le frère d’Anthony) dans l’axe.

Pioton préféré à Barbier en pointe

Au milieu Ech-Chergui est de retour aux côtés de Mama Seîbou et Moulet. Offensivement ce sera du classique en l’absence de Guilavogui car Mambu et Gomis devraient être titulaires pour dynamiser les côtés. En pointe, Pioton pourrait être préféré à Barbier pour sa capacité à prendre la profondeur. Un Sporting new look qui visera l’exploit. Paradoxalement le déclic tant espéré pourrait bien arriver au moment où plus personne ne l’attend. L’histoire du foot regorge de ce genre de scénario. Il faut y croire. Dans un tel contexte les Azur et Or n’ont rien à perdre ou alors pas grand-chose…

Une victoire capitale pour le Sporting !

20 novembre 2019|News|

Peu importe la manière il fallait impérativement gagner face à Porto Vecchio, la lanterne rouge, dimanche à Mercheyer pour les U19 du Sporting Club de Toulon. Mission accomplie pour la troupe de Youssef Sif (3-0) même si la première période n’a guère été convaincante. En effet les Azur et Or confondent vitesse et précipitation en jouant trop direct vers Bouzid, Florina ou Barry. Et lorsque des décalages sont effectués ce sont les centres qui ne sont pas assez précis… Seul Florina se crée des occasions mais se heurte à un gardien inspiré sur une reprise à bout portant (6e), un retourné acrobatique (13e) et un centre dans un angle fermé (32e). A la pause le coach toulonnais réveille ses joueurs et effectue des changements. Choix payant car c’est l’ancien Valettois Di Biaggio qui va délivrer les siens sur un centre-tir dévié par un défenseur corse 1-0 (65e).

Mendy et Munoz enfoncent le clou

Le plus dur est fait car les Insulaires sont inoffensifs. Akouma n’ayant quasiment rien à faire dans les buts toulonnais. Repositionné latéral gauche, Joseph Mendy prend appui sur Barry et gagne son face à face avec le gardien corse 2-0. En fin de match c’est l’excellent Munoz qui plie l’affaire d’une demi-volée limpide 3-0. Un succès qui fait du bien au classement. Les Toulonnais remontent en milieu de tableau et évolueront avec moins de pression lors des rencontres à venir. « J’ai aimé la réaction car notre première période a été catastrophique. Cette équipe a le tort de se mettre au niveau de l’adversaire et ce n’est pas comme ça que nous parviendrons à jouer autre chose que le maintien. Les joueurs venus du banc ont été bons et il devrait y avoir des changements dans les rencontres à venir car certains cadres doivent se réveiller » conclut le coach toulonnais. Une bonne opération dans l’optique du maintien…

Yann Bodenes succède à Guillaume Deville

14 novembre 2019|News|

Les contraintes imposées par la licence club depuis la montée en National ont obligé le Sporting Club de Toulon à se réorganiser en interne. Ainsi Yann Bodenes a succédé dernièrement à Guillaume Deville en tant que président de l’association. Un passage de témoin lourd en symboles. « J’ai été joueur au Sporting Club de Toulon dans ma jeunesse. Je suis parti en 1990 quand j’avais 20 ans pour aller à La Valette. Je savais qu’un jour je serai dirigeant mais devenir président de l’association est quelque chose d’énorme. Je boucle la boucle. Renoncer au terrain n’a pas été simple car j’étais entraîneur depuis de longues années (La Valette, Hyères FC, STV) mais il y a un gros défi à relever » explique t-il. De son côté Guillaume Deville va davantage graviter entre l’association et la SASP en devenant responsable des opérations football.

Réouverture prochaine du centre d’hébergement

« C’est un nouveau challenge qui va permettre d’apporter un certain dynamisme. Personnellement mon rôle sera d’harmoniser les liens entre l’association et la SASP tout en structurant le club de l’intérieur avec un directeur général, un directeur administratif et un stadium manager. Ainsi nous venons de créer un comité des sages où plusieurs personnalités d’expérience vont apporter leurs connaissances dans des domaines aussi variés que l’économie, le médical, le sportif, la justice et la sécurité. C’est une avancée. D’autres vont suivre » poursuit-il. Comme la réouverture prochaine du centre d’hébergement avec huit chambres doubles et une salle pour la restauration ou les travaux de réhabilitation de Bon Rencontre qui ont débuté avec 4560 nouveaux fauteuils. Une transition effectuée dans la plus grande simplicité et avec beaucoup de sincérité pour le bien du club. Un tandem complémentaire pour une nouvelle histoire.