SC Toulon

LA PODOLOGIE AU SERVICE DU SCT

7 novembre 2020|News|

Elle s’appelle Johanna ALESSANDRINI et elle est une des recrues du mercato estival de cette saison 2020-2021. Pas loin du terrain, c’est du coté du staff médical que cette jeune podologue est venue renforcer une équipe déjà bien fournie.

Depuis plusieurs mois, le Sporting collabore avec cette podologue du sport, ancienne footballeuse qui plus est.

Le pied étant l’outil de travail principal du footballeur/footballeuse, cette coopération est une véritable valeur ajoutée afin que le groupe élite puisse bénéficier d’un bilan complet :

  • Un bilan postural, qui permet de corréler des éventuels troubles structuraux avec des blessures actuelles ou passées. Celui-ci comprend un temps de discussion sur les antécédents médicaux, un examen palpatoire ainsi que divers autres tests
  • Une analyse baropodométrique sur une plateforme en statique ainsi qu’en dynamique afin de visualiser les surfaces de pressions plantaires, les répartitions des masses en pourcentage, la stabilométrie… Cette analyse permettra de récolter de précieuses informations pour le podologue
  • Des conseils sur les crampons, chaussures et semelles. En effet le chaussant est très important dans le sport en général et le conseil sur les caractéristiques pour chaque joueur primordial, en fonction de leur morphologie, de leurs antécédents.

Le bilan est également un rendez-vous où Johanna analyse les soins et préparations du pied : traitement des ampoules, les hématomes, les cors et hyperkératoses du pied… Une fois le bilan terminé, le joueur bénéficie ainsi d’une expertise globale.

Nul doute que l’apport d’une podologue du sport dans le staff du club permet une prise en charge complète ainsi qu’un meilleur suivi des sportifs !

 

Depuis 40 ans Luigi Alfano, Toulon, foot et castagne sont inséparables

30 octobre 2020|News|

C’est l’histoire d’une vie celle de Luigi Alfano. D’une époque celle des valeurs, de l’amour du maillot, de l’attachement à des couleurs. Un football d’un autre temps qui a permis l’éclosion de ce gamin venu de Naples. De son rapport quasi fusionnel avec une ville Toulon et son club emblématique le Sporting. L’écrivain Giovanni Privitera en relatant la vie de l’ancien défenseur central encore aujourd’hui coach de l’équipe fanion dévoile aussi les coulisses de ce football des années 70-80 qui n’a plus rien à voir avec celui que nous connaissons tous actuellement.

Les anecdotes pleuvent surtout à l’époque de Courbis où l’intimidation faisait partie du folklore local. Les coups de pression, les coups d’esbroufe, les coups de sang, les coups de poker. Focus aussi sur les marquages à la culotte d’Enzo Scifo ou Glenn Hoddle entre autres lors de la période dorée en D1 sans oublier les secrets de la défense de fer à la toulonnaise avec Bérenguier, Boissier ou Casoni.

Un paragraphe sur les confrontations Toulon-OM, un autre sur le passage de l’autre côté de la barrière comme entraîneur. Les bons moments comme la montée en D1 ou l’épopée en coupe de France 95/96 et les mauvais aussi comme les relégations… Luigi le sportif et Alfano l’enfant, l’adolescent puis l’homme. Bref un livre qui va ravir les amoureux du Sporting.

En vente à la boutique du SCTOULON au Stade de Bon Rencontre, et sur la boutique en ligne – au pris de 16 euros.

Luigi Alfano : « Un scénario catastrophe »

26 octobre 2020|News|

Le co-entraîneur avec Karim Masmoudi revient sur le cruel dénouement du match à Goal FC perdu à la 98e minute (2-1) dont il faudra se souvenir au retour. Place maintenant à Rumilly Vallières car l’équipe est sur la bonne trajectoire.

Quel est l’état d’esprit après la rencontre ?

Nous sommes dégoutés car l’équipe ne méritait pas un scénario aussi cruel. Nous avons maîtrisé les débats pendant 82 minutes. C’est là que tout bascule avec la double peine penalty + carton rouge pour Constant alors que cette règle n’existe plus. Nous avons posé des réserves d’ailleurs.

Et les arrêts de jeu ?

Là aussi c’est bizarre. L’arbitre annonce 6 minutes de temps additionnel ce qui est énorme. Et il en rajoute 2 de plus pour un arrêt de jeu de 30 secondes. Et Goal FC marque à la 98e minute grâce à une frappe en pleine lucarne. Cerise sur le gâteau ils viennent célébrer devant notre banc. Nous nous en souviendrons pour le retour.

Et maintenant Rumilly Vallières ?

Oui mais j’insiste sur le fait que nous sommes sur le bon chemin. Nous avons fait un gros match face à une belle équipe. Cette défaite cruelle ne remet rien en cause. Au contraire. Delgado a touché le poteau et Gomis inscrit un beau but sur un centre d’Etcheverria. Il faut continuer comme ça et battre Rumilly Vallières pour rester dans le peloton de tête.

LIVE : Goal FC vs SC Toulon

24 octobre 2020|News|

LE MATCH EN DIRECT

Luigi Alfano : « Reproduire le match de Martigues »

23 octobre 2020|News|

Le co-entraîneur avec Karim Masmoudi revient sur l’élimination à Carnoux en coupe de France (1-0) et se projette sur le choc à Goal FC (samedi 18h). Sans oublier d’évoquer la sortie de son livre autobiographique. Tout un programme…

Un mot sur l’élimination à Carnoux ?

Il n’y a malheureusement pas grand chose à dire. Nous n’avons pas répondu présent tout simplement et Carnoux a mérité de passer. Je regrette le fait d’avoir pris un but à la dernière minute alors qu’une séance de tirs au but se profilait. C’est dommage pour certains joueurs qui avaient l’occasion de montrer leur valeur. Nous allons vite basculer sur Goal FC.

Encore un choc après Martigues ?

Oui car Goal FC est intraitable jusque là chez lui et dispose d’un potentiel offensif impressionnant. Il y a peut être des coups à jouer car défensivement il y a parfois quelques largesses. L’idée sera de reproduire le même type de prestation qu’à Martigues où nous avions concilié solidité et efficacité.

L’effectif ?

Di Santantonio est blessé tout comme Ranieri. Bamba est suspendu. El Hajji qui est un peu fatigué en ce moment va redescendre en réserve qui joue un gros derby face à l’AS Maximoise. Le groupe va être assez classique avec la rentrée de Gomis.

Passons à autre chose, la sortie de ton livre autobiographique ?

C’est quelque chose que j’avais en tête depuis plusieurs années. Le projet s’est concrétisé grâce à Giovanni Privitera qui a écrit ce récit de vie. Il est venu à la maison et nous avons passé des heures et des heures au téléphone pour évoquer mon parcours et mon rapport fusionnel avec le Sporting Club de Toulon.

Nostalgique de cette époque ?

Oui bien sûr. C’était une autre époque. Aujourd’hui nous ne pourrions plus faire ce que nous faisions. Nous aurions joué 20 minutes… Nous étions en phase avec ce que le public toulonnais attendait. Nous ne lâchions rien. Il y avait un esprit rugby. Et c’est d’ailleurs Daniel Herrero qui m’a fait l’honneur d’écrire la préface. Le titre est évocateur : « Depuis 40 ans, Luigi Alfano, Toulon, foot et castagne sont inséparables ». C’est aux éditions ateliers Henry Dougier au prix de 16 euros et en vente au club.

Youssef Sif : « L’équipe progresse »

21 octobre 2020|News|

La cruelle défaite face à Nîmes (2-1) n’altère pas l’optimisme de l’entraîneur toulonnais car son équipe progresse. C’est maintenant alors que le calendrier s’annonce plus favorable qu’il va falloir prendre des points.

Ce match contre Nîmes ?

Nous le perdons 2-1 alors que nous réalisons une bonne prestation d’ensemble. C’est vraiment frustrant car Nîmes est une grosse équipe de la poule cette saison. Nous menons au score grâce à un lob magnifique de Di Santantonio (18e) mais nous concédons l’égalisation trop vite sur une phase arrêtée (20e). En fin de match nous avons perdu le fil et pris un but en contre car nous poussions mais de manière désordonnée à 11 contre 10.

Que vous a t-il manqué ?

Pas grand chose. Mes changements offensifs n’ont pas été bons car nous n’arrivions plus à tenir le ballon. Nous avons perdu la maîtrise à ce moment là. Sinon pour le reste il y a du positif. Nous sommes solides cette saison avec des joueurs comme Calegari, Auvray ou Selva qui s’affirment tout comme Bouvet dans les buts. En attaque l’apport de Nahali permet de former un trio prometteur avec Barry et Di Santantonio.

Et maintenant ?

Nous avons affronté six équipes professionnelles et maintenant nous allons défier des adversaires du même calibre que nous comme Cannes, Colomiers, Ajaccio ou Pieve Di Lota. C’est maintenant qu’il va falloir prendre des points pour se sécuriser et jouer plus libérés par la suite. Nous partons de plus loin cette saison mais je suis confiant car l’équipe progresse.

Coupe de France : Ne pas casser la dynamique

17 octobre 2020|News|

Le Sporting qui reste sur 5 succès consécutifs toutes compétitions confondues doit poursuivre sa série dimanche en coupe de France à Carnoux (15h). « Nous les avons joués en amical en début de saison et nous n’avions pas gagné. C’est une bonne équipe de R1 avec des joueurs qui ont évolué plus haut. Ce ne sera pas simple. Il va falloir être concentré » explique Luigi Alfano. Le staff va faire tourner d’autant que Fall et Di Santantonio désormais qualifiés réintègrent le groupe. Ainsi Kane, Ech-Chergui, Bayo et Etcheverria ont été mis au repos. Par ailleurs Bamba est suspendu alors que Gomis et Ranieri sont blessés.

De Clemente dans les buts

Du coup les jeunes comme Boumedienne, Romdhani et Naili ont été convoqués. Enfin comme à Cuers-Pierrefeu c’est De Clemente qui gardera les buts. Andreani et Delgado deux des héros de Martigues seront sur le banc. « Il ne faut pas s’enflammer et ne pas oublier d’où l’on vient. Le groupe vit bien et monte en puissance. Attention au petit grain de sable qui peut enrayer la mécanique. A Martigues l’équipe a été énorme. Nous sommes leur bête noire comme Fréjus St-Raphaël est la nôtre. Je savais que nous pouvions faire l’exploit là-bas » conclut Karim Masmoudi. Des Azur et Or qui visent la passe de 6 avant un nouveau choc en N2 à Goal FC. Vraiment palpitant…

LIVE : Martigues vs Toulon – J7

14 octobre 2020|News|

LE MATCH EN DIRECT

Suivez la rencontre en LIVE entre le Sporting Club de Toulon et le FC Martigues en match en retard de la 7ème journée de National 2 !

Luigi Alfano : « Un gros test »

14 octobre 2020|News|

Le co-entraîneur avec Karim Masmoudi évoque le choc à Martigues (mercredi 20h) qui s’annonce comme un test grandeur nature pour juger des progrès des Azur et Or.

Dans quel état d’esprit allez-vous à Martigues ?

De manière positive après notre succès contre Marignane-Gignac qui a renforcé la confiance du groupe. C’est un gros test car Martigues n’est pas leader pour rien. C’est une équipe hyper athlétique avec des joueurs de qualité comme Kadir l’ex professionnel. Il va falloir sortir un gros match à tous les niveaux pour ramener quelque chose.

La clé ?

Obligatoirement se montrer régulier pendant 90 minutes. Nous sommes souvent trop intermittents avec des temps forts et des temps faibles. Nous avons les moyens de leur poser des problèmes avec la vitesse de nos attaquants. Il faudra se méfier sur phases arrêtées de leurs grands gabarits. Et l’absence d’Ouasfane (suspendu) tombe mal…

Qui pour le remplacer dans l’axe défensif ?

Normalement ce sera Leleu tout en sachant que Naili postule aussi. J’ai bien aimé la doublette au milieu Bayo-Ech-Chergui assez complémentaire. Nous allons certainement changer de système de jeu car les caractéristiques de l’adversaire sont différentes. Nous prendrons notre décision après la dernière mise en place.

Le Sporting force 4 !

11 octobre 2020|News|

Quatrième victoire de rang pour des Azur et Or avec en plus quatre buts inscrits. Un succès qui fait du bien à tous les niveaux !

Un match face à Marignane-Gignac que les hommes du tandem Alfano-Masmoudi ont démarré tambour battant. Ainsi sur un coup franc excentré tiré par Etcheverria c’est Bayo de la tête au 2e poteau qui ouvre le score sur la première incursion toulonnaise 1-0 (8e). Dans la foulée Bamba intercepte un ballon au milieu de terrain et part seul doubler la mise avec maîtrise 2-0 (11e). Efficacité maximale ! Tout va bien sauf que les joueurs de l’ex Toulonnais Patrice Eyraud réduisent le score aussi sec en exploitant une relance ratée d’Andreani 2-1 (13e). Tout est à refaire. Le pressing adverse gêne alors les Toulonnais qui parfois souffrent en défense. Malgré un bon Ech-Chergui au milieu le Sporting manque de maîtrise. Sur les côtés El Hajji et Bamba font des différences mais n’arrivent pas à servir Delgado et Dogo.

Choc à Martigues mercredi

Du moins jusqu’à la 48e minute lorsque El Hajji déborde et centre devant le but pour Delgado toujours aussi opportuniste qui marque à bout portant 3-1. Un but qui fait du bien. Et même si Marignane-Gignac ne renonce pas à l’image d’un poteau et d’une barre qui sauvent Andreani c’est bien Toulon qui plie l’affaire grâce à une tête magnifique de Bamba au premier poteau consécutive à un centre parfait d’Ech-Chergui 4-1 (80e). Du bon boulot et une bonne affaire au classement car Aubagne et Fréjus-St-Raphaël se sont neutralisés (0-0) alors que dans le même temps Martigues a dominé Goal FC (3-1). C’est donc le nouveau leader martégal que le Sporting ira défier mercredi lors d’un match en retard attractif à souhait. En tout cas le début de saison est réussi.
Bravo !