SC Toulon

About sctoulon

This author has not yet filled in any details.
So far sctoulon has created 734 blog entries.

 Liz & Sovan Associates : nouveau partenaire du SC TOULON

25 février 2022|News|

Mme Lise THONG, fondatrice et gérante de Liz & Sovan, nous présente sa société :

« Liz & Sovan Associates est un cabinet de conseil en management.
Nous aidons les PME à construire et mettre en place une stratégie digitale globale et évolutive pour gagner en visibilité et en performance.

Que ce soit pour :

  • Harmoniser ou optimiser vos outils numériques,
  • Vous aider à piloter vos projets de transformation digitale,
  • Faire le point sur votre stratégie d’innovation,
  • Ou mettre en place un suivi des performances.

Nous sommes à votre écoute. « 

➡️ Retrouvez notre nouveau partenaire sur son site internet :
https://www.lsovan-associates.com/ 

Bienvenue Lise dans la grande famille des partenaires du SCT 🔶🔷

R1 : La réserve battue par plus fort

23 février 2022|News|

Pas de miracle dimanche à Bon Rencontre car les hommes de Zanotti ont été logiquement battus par une solide équipe de Six Fours le Brusc qui possède des joueurs de grande qualité (3-0). A retenir la prestation prometteuse de Moïse Gomis du côté des Azur et Or.

Avec les arrivées d’Aléo et Kakiamosiko (Hyères 83 FC) Six Fours le Brusc alignait quasiment une équipe de N2 au coup d’envoi avec Michel, Pin, Cesarini, Fontani, Zennouhi ou Cilia. Du lourd. Les hommes de Marc Zanotti ont toutefois tenu la dragée haute à cette armada pendant la première demi-heure. Bien en place les Toulonnais sont costauds dans les duels à l’image de Driss Ouasfane dans l’axe de la défense ou Julio Bayo au milieu de terrain. Toutefois c’est bien Moïse Gomis sur le côté droit de la défense qui a été le plus en évidence. Ce dernier aura été la révélation de la rencontre par sa puissance physique. Rarement pris en défaut et contre attaquant efficace, l’ex Valettois a signé une prestation de choix face à de sérieux rivaux.

Maintenant que tout se joue

Tout a basculé sur l’ouverture du score (33e) car par la suite les Azur et Or ont été obligés de se découvrir et l’adversaire en a profité pour inscrire deux nouveaux buts dont un anecdotique à la dernière minute. Pas de regrets à avoir car Six Fours le Brusc était plus fort. De toute façon, le maintien ne va pas se décider face aux équipes de tête mais plutôt lors des confrontations directes entre mal classés. Ce sera le cas lors des trois prochaines journées avec des déplacements à Salon Bel Air et Gémenos avant de recevoir Berre. C’est maintenant que tout va se jouer. Là, la technique de Belkechine ou Khadraoui sans oublier la vitesse de Bouzidi ou Nsungu pourront s’exprimer plus facilement. La lutte continue pour rester en élite régionale.

Des Toulonnais héroïques !

20 février 2022|News|

De nouveau réduits à dix assez rapidement, les Toulonnais ont su se dépouiller pour aller chercher un succès totalement logique. Le match déclic que tout le monde attendait depuis le mois d’août.

Troisième match en 8 jours pour les hommes de Poinsignon qui, comme à Hyères, démarrent à fond. Le pressing est bien organisé et Jura Sud n’arrive pas à sortir de ses 30 mètres. Comme souvent c’est Bilel El Hamzaoui qui montre la voie avec un excellent débordement suivi d’un centre en retrait pour Diallo mais le jeune attaquant n’appuie pas assez son plat du pied (11e). Scénario identique quelques secondes plus tard sauf que cette fois El Hamzaoui cherche Sao plein axe à l’entrée de la surface dont la remise sur une touche met Diallo en position idéale et cette fois Sadio ne tremble pas et marque à bout portant 1-0 (12e). Logique. Les Azur et Or ne relâchent pas leur étreinte. Au milieu, Moulet est exceptionnel d’activité tout comme Gomez et Tertereau. En pointe, Diallo abat un travail de titan. Le Sporting maîtrise avec un coup franc bien ajusté d’El Hamzaoui que le gardien adverse repousse bien (33e). Et comme face à Aubagne tout s’écroule en quelques minutes. Lorsque Baba Toure fait une faute peu évidente en pleine surface sur un attaquant adverse. L’arbitre siffle penalty et expulse le défenseur toulonnais. Ultra sévère.

Moulet en opportuniste

Nouveau scénario catastrophe car Jura Sud égalise sur le coup 1-1 (38e) et va jouer en supériorité numérique pendant 60 minutes. Sauf que les coéquipiers d’Ouasfane ne se désunissent pas. Chaque joueur se donne à fond. Jura Sud n’y arrive pas. Pourtant les coups durs s’enchaînent avec les sorties sur blessure de Gomez et Dilo. Du coup Andreani fait son grand retour pour le plus grand plaisir d’un stade Bon Rencontre au diapason. Et le gardien se met en évidence en repoussant un corner direct avec brio (62e). Peu après, suite à un centre « dans la boîte » Diallo au combat oblige la défense de Jura Sud à cafouiller et c’est Moulet qui marque face au but vide 2-1 (66e). Une récompense pour le meilleur joueur sur la pelouse. Dès lors, Jura Sud va pousser mais l’axe Ouasfane-Labor se montrera impérial. Tout comme un exceptionnel Diop à droite alors qu’El Hamzaoui est un joueur monstrueux à gauche. Toute l’équipe est à féliciter et notamment un Sadio Diallo souvent critiqué mais qui samedi soir a été omniprésent en pointe. Sans oublier Tertereau ou Sao, précieux pour conserver le ballon. Bref un succès collectif. Bravo aux Azur et Or qui ont fait plaisir à voir.

Un point encourageant dans le derby !

17 février 2022|News|

Comme à l’aller à Bon Rencontre (1-1), le SC Toulon et le Hyères 83 FC n’ont pu se départager (0-0) mercredi soir à Perruc au terme d’un match haché et fermé de bout en bout.

Sur une spirale négative les Azur et Or voulaient avant tout se rassurer. Voilà pourquoi Michel Poinsignon avait opté pour un inédit 3/5/2 avec un axe défensif composé d’Ouasfane, Labor et Baba Toure et avec Diop et El Hamzaoui dans les couloirs. Au milieu, Moulet retrouve son poste de relayeur aux côtés de Brossel et Tertereau. En attaque Diallo et Simpara seront chargés de presser et peser au maximum. L’entame est d’ailleurs toulonnaise avec un esprit conquérant et une supériorité athlétique qui s’exprime sur phases arrêtées. Les coéquipiers d’Ouasfane jouent haut et ne sont pas en danger. L’inverse est aussi vrai car hormis un bon centre de Diallo au 2e poteau pour une reprise un peu trop croisée d’El Hamzaoui, le Sporting souffre aussi pour se créer des occasions franches (37e). En revanche, en termes d’état d’esprit il n’y a rien à dire. Brossel se bat comme un lion au milieu alors que Moulet et Tertereau régulent le jeu.

Des frayeurs en fin de match

Un Sporting en maîtrise pendant 45 minutes même si la sortie de Simpara, blessé assez vite (24e), a été un coup dur. En 2e période les Hyérois investissent le camp toulonnais et Dilo est sauvé par son poteau sur une reprise (47e). Une frayeur qui galvanise les hommes de Poinsignon lesquels montent en puissance en termes d’agressivité. Les duels sont âpres et nombreux. Difficile de mettre du rythme. De plus Baba Toure est obligé de sortir sur blessure (65e) et c’est Gomez qui rentre alors que l’équipe repasse en 4/4/2. Si El Hamzaoui d’une volée sublime fait passer un frisson dans les travées de Perruc (73e) et que Farah Gomis effectue une bonne rentrée ce sont bien les Hyérois qui auront trois occasions franches dont une sauvée par Labor d’un tacle parfait (89e). Score final (0-0). Et un point de pris. C’est déjà ça. Le début du renouveau est espéré.

LA FORMATION AU CŒUR DU PROJET AZUR ET OR

10 février 2022|News|

Depuis le début de la saison, le Sporting organise des formations scolaires et techniques à l’attention de ses licenciés.

En partenariat avec POLE EMPLOI et ALEO FORMATION tout d’abord, ce sont 12 jeunes qui suivent un cursus complet de « Chargé de Promotion & de Marketing sportif » sur 15 mois. Cours théoriques et alternance sont au programme pour acquérir un titre professionnel de niveau 5 et permettre à ces futurs responsables commerciaux d’apporter une véritable plus-value financière aux structures sportives de la Métropole Toulonnaise, qui pourront ainsi profiter de ces jeunes diplômés.

Egalement en collaboration avec l’IMSAT, ce sont 16 joueurs garçons et filles qui suivent un Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) de niveau 4. Sur 1 an, la partie théorique est assurée au siège de l’IMSAT sur le campus de la grande TOURRACHE à la Garde et la partie technique est dispensée par Youssef SIF dans les locaux du club « AZUR et OR ».

Une formation qui se déroule en alternance et qui vise à former des animateurs ou des éducateurs sportifs professionnels capable d’élaborer et de mettre en œuvre des projets sportifs.

Enfin, en partenariat avec l’université STAPS de Toulon, 12 joueurs et joueuses du club suivent une Licence STAPS, point de départ des métiers du sport, de la santé et de l’éducation… Avec le statut « sportif de haut niveau », nos étudiants participent aux championnats Nationaux du Sporting ainsi qu’au championnat d’Europe Universitaire de football, sous la responsabilité de Jean Paul PERRON.

Une mission de formation indispensable au projet global du club, permettant ainsi la valorisation de ses « jeunes actifs » au-delà de ses couleurs !

Conférence de presse : Lyon Duchère vs SC Toulon

9 février 2022|News|

« Il faut y aller (à Lyon Duchère) et il faut tout arracher pour montrer qu’on est pas à notre place ! Le dire c’est bien mais le faire c’est mieux. Les garçons ont envie, ils travaillent bien à l’entraînement mais il va falloir aller le chercher. »

Alexandre Gasparotto (préparateur physique) et Farah Gomis (nouvelle recrue) évoquent le déplacement à Lyon La Duchère, vendredi à 19h !

Interview d’après-match : SC Toulon vs Aubagne FC

6 février 2022|News|

« Sur l’état d’esprit, on ne peut rien reprocher aux joueurs. Le public attend que les joueurs mouillent le maillot et c’est le cas. Mais aujourd’hui, un nul à la maison, sur le plan comptable ce n’est pas bon. Il va falloir aller chercher des points à l’extérieur. »

Le coach Poinsignon revient sur le match nul concédé face à Aubagne.

U14, la génération dorée du SC Toulon

4 février 2022|News|

John Mendy est un entraîneur heureux. En effet son équipe en U14 a terminé 1er lors de la première phase en présentant un bilan remarquable (7 victoires, 1 nul, 2 défaites). « Nous voulions être dans les deux premiers pour avoir la certitude d’être en U15 R la saison prochaine. C’est fait. Désormais nous allons pouvoir commencer à préparer les joueurs. Ainsi, il va y avoir un maximum de rotations. Les meilleurs U14 iront déjà prendre la température en U15R » explique t-il. A l’image d’Elyes Saïdi qui a été régulièrement surclassé. Toutefois c’est dans toutes les lignes qu’il y a de la qualité. Les deux gardiens que sont Ali Issa Boumerda et Thibault Marti ont montré de belles choses. En attaque c’est Arraghin avec 9 buts qui a été un leader même si Calvé avec 4 buts a apporté beaucoup. Sans oublier Dabo Papin ou Bastanci fondamentaux au sein du collectif.

Briller en coupe du Var

« J’ai utilisé 22 joueurs. C’est la plus belle génération que j’ai eue car ils associent qualités et état d’esprit. Seul petit défaut inhérent à leur âge, le relatif excès de confiance. Ainsi après le 4-0 administré au Cavigal de Nice nous avons perdu à Avignon (1-0), un mal classé. Mais cette claque leur a fait du bien » poursuit-il.

Meilleure attaque et meilleure défense, l’équipe du Sporting Club de Toulon tient son rang avec brio et aura à cœur de briller en coupe du Var. Certains éléments ont déjà été repérés par des clubs professionnels comme Montpellier ou l’Olympique Lyonnais, signe que le travail de formation est bien fait. « J’associe à cette réussite mes adjoints que sont Ange Flori et Touffic Mebarki car ils contribuent à la progression de cette catégorie dans son ensemble » conclut-il. Du bon boulot à tous les niveaux et autant de promesses pour le futur.

Conférence de presse J16

3 février 2022|News|

« Toulon c’est un club où avant d’être fort dans le jeu ou techniquement, on est obligé de mettre de l’intensité et de la grinta ! (…) Ca a toujours été l’ADN du club et c’est ce qui va nous remettre sur le bon chemin car après il y a de la qualité dans le groupe. »

Franck LUCCINI, l’entraineur adjoint, et la nouvelle recrue Adam BOUJAMAA évoquent la réception d’Aubagne (samedi à 17h au stade Bon Rencontre).

U16 : Le Sporting dans les temps !

1 février 2022|News|

A mi-parcours, l’équipe de Yohan Chereau est dans les temps de passage souhaités en U16 R avec une 2e place derrière le Cavigal de Nice grâce à un bilan ultra solide (8 victoires, 2 nuls, 1 défaite). La montée en U17 Nationaux est donc toujours dans les cordes des jeunes Azur et Or. « C’est plutôt satisfaisant dans l’ensemble. Les regrets viennent du fait que nous avons concédé deux nuls contre des adversaires du milieu du tableau. Nous devons gagner en régularité et en investissement. En maîtrise de soi aussi car lorsque nous nous faisons chahuter nous avons parfois tendance à nous énerver et à perdre le fil. Sinon pour le reste il n’y a rien à dire, cet effectif est réceptif et motivé » explique le coach Azur et Or. Talentueux aussi car les Toulonnais ont été les seuls à battre le leader le Cavigal de Nice (4-0).

Meilleure défense de la poule

Et le retour dans les Alpes Maritimes s’annonce d’ores et déjà décisif. « L’objectif sera d’aller là-bas en ayant l’opportunité soit de passer devant soit de faire le break » poursuit-il. Les Azur et Or peuvent s’appuyer sur la meilleure défense du championnat, signe que collectivement tout le monde tire dans le même sens. « Le stage d’avant saison près de Digne a porté ses fruits. Au menu randonnée jusqu’à un point d’eau et camping entre autres. Les joueurs ont répondu présent et sont totalement investis dans le projet du club. Avec la rénovation du centre d’hébergement il est important d’accéder en U17 Nationaux. Nous allons tout donner pour y arriver » conclut-il. Voilà pourquoi l’année 2022 pourrait bien être synonyme de tournant dans l’histoire récente du club.