SC Toulon

About sctoulon

This author has not yet filled in any details.
So far sctoulon has created 535 blog entries.

Faire tomber le leader…

6 février 2020|News|

Match des extrêmes pour les toulonnais qui accueillent le leader Dunkerque (vendredi 20h à Bon Rencontre). Gros défi en perspective donc pour des Azur et Or qui pourront compter sur leurs deux dernières recrues offensives Philippe et Coulibaly qualifiés. Le coach Victor Zvunka dispose donc d’un véritable arsenal avec les arrivées au mercato de Ranieri, Pahama, Sylla, Di Santantonio, Etcheverria et Muyumba. Soit 8 renforts. Preuve que le club n’a pas abdiqué dans sa quête du maintien. En défense aussi il faudra faire des choix en tenant compte des mutés hors période car Ouasfane est de retour tout comme Soumaré. C’est Leleu qui pourrait en faire les frais malgré des prestations cohérentes comme à chaque fois qu’il est appelé. Le parfait soldat.

Sans complexes

La curiosité est grande au moment de découvrir ce Sporting new look version 2020 qui a déjà montré des choses intéressantes à Ajaccio (0-0) et à Bourg en Bresse Peronnas (2-1). Seulement voilà quand rien ne va ou ne veut aller il y a toujours un couac de dernière minute comme à Bourg en Bresse Peronnas avec un but évitable encaissé dans les arrêts de jeu. Les coéquipiers de Moulet qui cherchent à lancer leur saison en réalisant un coup d’éclat pour prendre de la confiance ont une occasion idéale de marquer les esprits. Face à Dunkerque, il va falloir réussir un gros match pendant 90 minutes et même au-delà. Il n’y a pas de complexes à faire non plus car à l‘aller les Azur et Or n’avaient été battus que 2-1. Cette rencontre doit être ce fameux déclic que tout le monde attend !

Ichame Saïdi : « Garder ce niveau d’excellence »

4 février 2020|News|

L’entraîneur de la réserve a su remobiliser ses troupes lors de la venue du Cros de Cagnes à Bon Rencontre. Score final (3-0) et une bouffée d’air au classement.

Quel a été ton discours avant le match ?

Que nous ne pouvions pas montrer le même visage que face à Carqueiranne-La Crau (0-2). Nous devons être exigeants et viser l’excellence à chaque fois et pas seulement de temps en temps. Nous avons réussi une grosse entame et pu enchaîner les buts. Celui de Preira a d’ailleurs été exceptionnel avec une magnifique retournée acrobatique.

Que retenir d’autre ?

Que Barbier a été très présent en attaque et décisif. La rentrée de Zak Naili en défense nous a aussi fait du bien. C’est un jeune joueur à fort potentiel qui pourrait vite rejoindre le groupe National. C’est tout le mal que je lui souhaite. C’est une victoire collective sur laquelle s’appuyer.

Et maintenant ?

Enchaîner car notre situation au classement est loin d’être sereine. Pour l’instant nous n’arrivons pas à faire une série. Après la victoire à Ste Maxime (1-0) nous avons perdu contre Carqueiranne-La Crau. Là nous allons à Berre qui vient de faire match nul chez le leader le Cannet Rocheville (0-0). Il faut donc s’attendre à un match compliqué comme à chaque fois là bas.

Rayan Philippe et Karim Coulibaly : 2 joueurs prêtés arrivent à Toulon

1 février 2020|News, SCTMercato|

Le mercato qui se clôturait hier soir à minuit a été actif jusque dans les dernières heures pour le Sporting qui accueille 2 joueurs en prêt jusqu’à la fin de saison.

Rayan Philippe, en provenance du Dijon FCO, est un jeune attaquant de 19 ans qui a fait une apparition en Ligue 1 cette saison et qui a été sélectionné en équipe de France U20.

Karim Coulibaly, 26 ans, arrive lui de Willem II en Hollande mais a été formé à l’AS Nancy. Ce gaucher de 26 ans évolue au poste d’attaquant / ailier gauche.

Bienvenue à eux

 

LIVE : Bourg Peronnas vs Toulon

31 janvier 2020|News|

LE MATCH EN DIRECT

National – 20ème journée
Suivez la rencontre en LIVE face a Bourg Péronnas à partir de 20h !

Lien FFF TV (clic)

Pour l’exploit à Bourg en Bresse Peronnas

30 janvier 2020|News|

Deuxième déplacement consécutif pour les Azur et Or qui se rendent à Bourg en Bresse Peronnas (vendredi 20h) après avoir ramené le nul du GFCO Ajaccio (0-0). A l’aller Toulonnais et Bressans s’étaient séparés sur un score nul spectaculaire (2-2). Chaque équipe avait eu sa mi-temps et le gardien Flo Andreani réussi un double arrêt exceptionnel en 2e période. Pour ce match retour les recrues seront présentes sauf Ranieri (malade). Celui-ci est forfait tout comme Zouaoui, Guilavogui et Ouasfane. Du coup retour de Bayo, Preira et Delgado dans le groupe. Moulet devrait donc évoluer de nouveau comme latéral gauche.

Exploiter les contres

Gros défi pour les hommes de Zvunka face à l’une des meilleures formations de la poule à domicile (une seule défaite au compteur). Il faudra être solide car Bourg en Bresse Peronnas joue bien au ballon et possède un potentiel offensif certain. En revanche il y a aussi des coups à jouer en contre et le Sporting a gagné en vitesse avec les apports de Muyumba, Di Santantonio, Pahama, Etcheverria et Sylla. Les coéquipiers de Leleu ont les moyens de réussir l’exploit. Au meilleur moment pour relancer la machine…

LIVE : AJACCIO vs TOULON

24 janvier 2020|News|

LE MATCH EN DIRECT

National – 19ème journée
Suivez la rencontre en LIVE face au GFC AJACCIO à partir de 20h !

Lien FFF TV (clic)

Un match décisif à Ajaccio

23 janvier 2020|News|

Quand l’avant-dernier le GFC Ajaccio reçoit la lanterne rouge toulonnaise, on peut parler de match capital (vendredi 20h à Ange Casanova). Une rencontre que les Azur et Or abordent avec un visage différent. En effet l’une des dernières recrues Di Santantonio est qualifiée. En revanche ce devrait être un peu juste pour Sylla le nouvel attaquant venu d’Angleterre. Comme Muyumba, Etcheverria et Ranieri vont effectuer leur première sortie sous le maillot toulonnais l’espoir d’un renouveau est grand. La concurrence accrue oblige le coach Victor Zvunka à faire des choix forts. Ainsi Fall et Moulet devraient être sur le banc au coup d’envoi et Mama Seïbou laissé à la disposition de la réserve.

Les moyens d’inverser la vapeur

Enfin Anthony Ouasfane purge son dernier match de suspension alors que Guilavogui est toujours blessé. La charnière Sahnoune-Leleu sera logiquement reconduite. Pour tout arranger cette rencontre va se jouer à huis clos. Drôle d’ambiance en perspective. Le Sporting a clairement un gros coup à jouer pour enfin lancer sa « remontada ». Qui aurait pu penser au regard d’un match aller de belle facture (1-1) que les deux formations seraient aujourd’hui dans une situation aussi difficile au classement. C’est aussi ça le football. Les Azur et Or se sont donnés les moyens au mercato d’inverser la vapeur. Il faut maintenant traduire cela sur le terrain. C’est la seule vérité qui compte.

Enzo DI SANTANTONIO et Amadou SYLLA : 2 nouvelles recrues Azur et Or

21 janvier 2020|News|

Enzo DI SANTANTONIO, toulonnais d’origine, a fait ses classes au Sporting jusqu’en U13 avant de rejoindre le centre de formation de Grenoble. A la suite de la faillite du club isérois, il rejoint Sedan pour 2 saisons où il joue notamment une finale de coupe Gambardella. A 18 ans, il signe professionnel à Gênes où il joue 1 an avant d’être prêté pour 3 saisons à Mantoue en 3ème division italienne. Il passe ensuite par Brescia en Serie B avant de rejoindre Bastia Borgo en début de saison en National.

Ce milieu de terrain de 24 ans (numéro 8 ou 10) aime mettre beaucoup d’intensité dans le jeu et est très à l’aise dans la récupération comme dans les relances et le jeu long.

« Toulon est la ville où j’ai grandi et où j’ai toujours voulu revenir. C’est bien plus qu’un club pour moi, c’est mes racines. Cela me tient vraiment à cœur de jouer pour le Sporting et de tout donner sur cette fin de saison. »

 

Amadou SYLLA, originaire de région parisienne, rejoint à 17 ans le stade de Reims où il terminera champion de France U19 et connaitra 6 convocations en équipe de France. Repéré en Youth League, il part à l’âge de 20 ans en Angleterre à Middlesbrough pour 2 saisons.

Cet attaquant excentré de formation évolue désormais en tant qu’avant-centre. Très athlétique, il allie vitesse et puissance. Ce vrai buteur sait également s’intégrer dans un collectif et se mettre au service de ses coéquipiers.

« Quand je suis venu faire quelques jours d’essai au Sporting, j’ai été très bien accueilli par le groupe et le staff. J’ai vraiment senti une énorme envie et une forte détermination de la part de tout le monde pour se maintenir. C’est un vrai challenge, mais c’est ce qui m’a motivé. Je veux contribuer à ce retour et apporter de la fraicheur pour lancer une nouvelle dynamique. »

Enzo, Amadou, bienvenue à Toulon !

Enzo DI SANTANTONIO
Milieu de terrain
24 ans
1m79 – 73 kg

Amadou SYLLA
Attaquant
22 ans
1m86 – 80 kg

Claude JOYE : « Nous ne laisserons personne déstabiliser le club »

20 janvier 2020|News, Non classé|

Claude Joye, actionnaire majoritaire du Sporting Club Toulon, évoque en toute transparence les nombreux sujets qui mobilisent le club en ce début d’année 2020 :

Le Sporting est une institution importante à Toulon

75 ans d’histoire, 32 ans de Ligue 2 et 12 ans de Ligue 1. C’est une trentaine de salariés, une centaine de dirigeants et éducateurs et plus de 900 licenciés.
Ce qui fait du SCT le plus grand club de sport collectif du Var en nombre de licenciés. Le club est redevenu très attractif dans toutes les catégories (senior, jeunes et féminines…)  et vient d’atteindre, semble-t’il, le plus grand nombre de licenciés de son histoire.
Le club vient également d’ouvrir sa section futsal et bénéficie du label élite.

Le Sporting se porte financièrement bien

Les actionnaires du Club ont investis plus de 6 millions d’€uros depuis la reprise du Club pour boucher le trou en un premier temps (1 200 000 €) puis pour structurer le club et réaliser les 3 montées faites sur les 5 dernières années ( 25/05/2014 montée en CFA2 – 29/05/2016 montée en CFA – 25/05/2019 montée en N1).
Cette année leur investissement sera de l’ordre de 800 k€.
Dans le passé chaque passage à la DNCG faisait trembler les supporters. Aujourd’hui nous y allons avec sérénité et avec solde bancaire stable au niveau de 300 000 €.

Aujourd’hui notre priorité est de réussir notre mercato

Celui-ci s’achève le 31 janvier. Les 4 recrutements déjà réalisés par Jean Marc FERRERI nous semblent cohérents et plutôt réussis. Il reste un avant centre à contractualiser et si il reste du budget (en fonction des éventuels départs) nous signerons un 4 ou un 8.
En effet l’encadrement de notre masse salariale par la DNCG (en tant que club accédant) ne nous permet pas de recruter autant que nous souhaiterions le faire.

L’objectif prioritaire est d’assurer le maintien de l’équipe Fanion

Pour cela les joueurs et le staff ont besoin du soutien de tous. Je suis persuadé qu’il suffit d’une victoire pour que la confiance revienne car cela se joue à rien.
Nous n’avons perdu que 2  matches avec plus d’un but d’écart (2-0 à Cholet et Rouen). Avec trois victoires on peut sortir de la zone de relégation. Il est impératif pour le club de garder la tête froide et de continuer à travailler dans la sérénité.

Le Sporting n’est pas à vendre

Notre projet défini dans l’ «Union sacrée » puis dans la « Marche en avant » doit conduire le club à retrouver durablement le statut professionnel… avant d’envisager par la suite la Ligue 1. Il n’est pas question de reconduire les erreurs du passés par des effets d’annonces déraisonnables. Certains clubs viennent de payer durement le manque de structuration (le Gazélec Ajaccio était encore en ligue 1 il y a 4 ans).

Le capital du Sporting n’est pas fermé

Le Sporting n’est pas à vendre mais nous sommes ouverts à toute personne voulant aider le Sporting. Nous avons d’ailleurs lancé des contacts avec de très gros investisseurs pour accélérer l’évolution du club sur les saisons prochaines.

Le Sporting est très convoité

Depuis notre montée en National devant une audience record, le club est très convoité, ce qui n’était pas le cas quand nous étions en division Honneur. De nombreuses propositions de la part de structures françaises et étrangères, sérieuses ou plus ou moins farfelues nous sont faites depuis mai 2019.

Concernant les déclarations de M. BOUDJELLAL

Je suis ouvert à rencontrer toutes personnes qui veulent et peuvent aider le Sporting. Je suis même prêt à ouvrir le capital de manière significative mais pas en tant qu’actionnaire majoritaire.
Pour être honnête je trouve quand même « très particulière » la méthode consistant à affirmer son intérêt par voie de presse et en prenant les supporters à partie plus tôt que de prendre contact avec le club.
Je lui ai proposé par l’intermédiaire d’un avocat que nous avons en commun plusieurs dates de rendez-vous sur Toulon… Je n’ai à ce jour aucun retour.

C’est un homme qui a fait de très belles choses au RCT. Je sais tout ce que pourrait apporter de positif une forte personnalité comme M. BOUDJELLAL au niveau médiatique, mais je crains tout autant ce qu’un tel électron libre peut créer comme dégâts dans un club structuré comme le notre.

Et je reconnais avoir été interpellé et inquiété par les déclarations de Monsieur LEMAITRE publiées le 13 janvier 2020 dans MIDI OLYMPIQUE qui indique  «avoir été obligé d’investir 18 millions d’€uros en 18 mois pour éviter au RCT de mourir».

On dirait qu’il découvre depuis un mois le Sporting et la passion de ses supporters, alors qu’il les a combattus et minimisés pendant des années quand il était au RCT (auprès du public, des sponsors et des institutions).

Nous devons travailler dans la durée et avoir comme unique motivation l’intérêt de l’institution.  Le but ne doit pas être de flatter les ego personnels ou d’exister médiatiquement.

Le football n’est pas le Rugby

Le football n’est pas le rugby, l’écosystème et les budgets sont différents (il y a une décimale d’écart). Au football Il ne suffit pas de quelques gros joueurs (payés au prix fort) pour gagner. Un match se joue sur un but et l’incertitude est plus forte que dans tout autre sport. C’est d’ailleurs pour cela que la Coupe de France ne crée des surprises qu’en  football. Au rugby les équipes professionnelles écraseraient les amateurs.

Concernant la banderole enlevée dans la tribune

Les règles fédérales nous obligent à contrôler préalablement toutes banderoles afin d’éviter tout propos insultants, racistes ou homophobes. Le match contre le Red Star était classé à risque par la FFF du fait du déplacement d’un groupe important de supporters parisiens. Ce match coïncidait par ailleurs aux 20 ans de nos supporters, le Old Clan.
Dans ce contexte des réunions ont été préalablement réalisées avec les supporters, le responsable du Sporting, le délégué du match et le responsable de la FFF afin de fixer les règles concernant les banderoles, les fumigènes et autres animations de la tribune.
Nos supporters comme ceux du Red Star ont été exemplaires et ont mis une ambiance extraordinaire en tribunes et cela sans incident.

Dans ce contexte un supporter non membre du Old Clan a brandi une banderole qui n’avait pas été préalablement autorisée. La sécurité a alors appliqué la règle consistant à retirer immédiatement cette banderole sans en référer à la direction du club.
Il s’avère que cette banderole n’était pas insultante. Si elle avait été montrée avant match à la sécurité elle aurait très certainement été autorisée.

Nous ne laisserons personne déstabiliser le club

Dans ces périodes sportivement difficiles, il est impératif pour le club de garder la tête froide et de continuer à travailler. Ce n’est pas un hasard si cette campagne médiatique a débuté alors que nous sommes relégables. Il n’aurait pas été envisageable de nous attaquer avant le 30 août 2019 alors que nous étions le seul club invaincu depuis le 1er janvier 2019 en France dans toutes les championnats nationaux de Ligue 1 à National 3.

Cette  campagne médiatique a pour but de perturber l’institution Azur et Or. Pour exister médiatiquement certains sont prêts à tout, nous ne sommes pas dupes… mais cela ne doit pas être fait au détriment du club.

Je reçu de nombreux messages de soutien de supporters, d’éducateurs, de joueurs, de partenaires, de licenciés et de leurs familles. J’ai été très touché par ces attentions qui montrent que le club est plus uni et solidaire que jamais.

Gardons confiance… Et la confiance s’acquière dans la sérénité !

Futsal : Le nouveau défi de Rachid El Brazi !

15 janvier 2020|News|

Rachid El Brazi fait partie des figures incontournables du Sporting Club de Toulon. En effet cet ancien gardien international marocain a évolué en Ligue 1 et Ligue 2 dans son pays d’origine avant de rejoindre la France et le Pau FC en National. «C’est après cette saison là que j’ai signé au Sporting en 1998-1999 et que j’ai rencontré un ami en la personne de Youssef Sif. Depuis nous ne sommes jamais quitté » explique t-il. Gardien spectaculaire et charismatique mais aussi doté de relances impressionnantes Rachid El Brazi a par la suite signé à l’AS St-Cyr avant de revenir au Sporting comme éducateur. Et les deux acolytes se retrouvent aujourd’hui à la tête des U19 Nationaux mais aussi d’un nouveau défi à savoir développer le futsal chez les Azur et Or.

Une fin d’année positive

« C’est Youssef Sif qui a eu cette idée et il m’a chargé de cette mission. Une section futsal fait défaut au club et désormais ce n’est plus le cas » poursuit-il. Les Azur et Or évoluent en championnat départemental (2e division) et présentent à la trêve un bilan équilibré. « Il a fallu du temps pour se familiariser avec les règles spécifiques du futsal notamment les touches, le jeu avec le gardien etc. Aujourd’hui tout est assimilé et nous avons bien fini l’année avec trois succès et une défaite » avoue t-il. Une avancée pour le Sporting Club de Toulon car le futsal permet aussi de progresser au football classique. « L’exemple c’est Ben Yedder qui a débuté au futsal avant de signer professionnel à Toulouse, Séville et Monaco. Dans les petits espaces et en termes de techniques et de vivacité le futsal aide à progresser » conclut-il. Le début d’une nouvelle aventure…