Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/34/d635455450/htdocs/wp-content/themes/Avada/includes/dynamic_css.php on line 6753
SC Toulon

Pour un gros coup au Red Star !

9 août 2019|News|

Après le nul davantage concédé qu’obtenu face à Béziers en ouverture à Bon Rencontre (0-0) les Azur et Or doivent relever un nouveau défi grandeur nature avec un déplacement au Red Star (vendredi 20h au stade Bauer). En effet les banlieusards parisiens, relégués de Ligue 2, font partie des favoris pour l’accession. Ces derniers n’ont pas joué lors de la première journée suite au forfait du Gazélec Ajaccio et risquent donc de partir fort sur leurs terres comme pour mieux se rassurer. « Il faut s’attendre à un gros pressing initial. A nous d’être costauds et solidaires pour laisser passer l’orage. Si c’est le cas alors au fil du temps nous pourrions avoir des opportunités pour faire mal » avoue le coach Fabien Pujo. Ce dernier devrait d’ailleurs opter pour un 4/3/3 avec la titularisation de Seye au milieu aux côtés d’Ech Chergui et Caumet.

Delgado plutôt que Barbier ?

En attaque Delgado plus à l’aise pour prendre les espaces pourrait être préféré à Barbier. Le groupe est toujours privé de Diallo, Moulet et Mama Seïbou (en phase de reprise) alors que Kante est suspendu et Gomis blessé. A l’inverse retour de Bayo désormais qualifié et apparition de Pioton car Mambu arrivé en retard à la convocation a été écarté ! « Il va falloir appréhender un synthétique à l’ancienne avec des rebonds assez bizarres. L’ambiance risque d’être au rendez-vous car le Red Star possède un kop ultra présent mais mes joueurs ont l’habitude car nos supporteurs sont fantastiques. C’est un bon match à jouer pour s’étalonner. Il n’y a pas de pression négative à se mettre » conclut-il. Le Sporting va entrer de plein pied en National lors de ce déplacement périlleux. Voilà pourquoi l’attente est énorme, les espoirs aussi.

 

Une première « solide »

3 août 2019|News|

Après plus de dix ans d’attente le Sporting a retrouvé le National face à l’AS Béziers un relégué de Ligue 2 le tout dans un stade Bon Rencontre bien garni. Le coach Fabien Pujo avait misé sur la continuité avec une seule recrue présente au coup d’envoi : Caumet. Celui-ci formant avec Ech-Chergui la paire de milieux défensifs. Des Azur et Or qui d’entrée se montrent patients dans la construction avec un Ech-Chergui omniprésent qui distille un centre pour Sahnoune dont la remise de la tête trouve Barbier en pivot mais l’avant centre ne cadre pas (3e). Tout comme une frappe de Goncalves après une récupération haute (17e). La plus grosse occasion arrive à la 27e minute avec un beau mouvement Barbier-Guilavogui-Goncalves mais ce dernier se fait contrer à bout portant. Totalement inoffensif l’AS Béziers doit attendre la 38e minute pour voir Andreani s’employer sur un tir à ras de terre suite à un renversement de jeu au 2e poteau. Alors Toulon réagit via Guilavogui qui percute avant de servir Goncalves qui frappe au-dessus (39e).

Des arrêts de jeu haletants

Avant la pause Gomis après un exploit personnel oblige le portier adverse à se détendre sur une belle frappe du gauche (42e). Une bonne première période pleine de maîtrise du côté des toulonnais. A la reprise c’est plus dur car Béziers revient avec davantage d’agressivité et en jouant plus haut. Suite à une erreur de Sahnoune, Andreani sort un tir flottant (59e) car au fil du temps Béziers domine légèrement avec beaucoup de situations dangereuses mais peu d’occasions franches. Les Azur et Or essayent de piquer dès que possible mais la fatigue se fait sentir. Le match est équilibré et manque de basculer à la 88e minute. Sur un contre bien mené Ghrieb s’échappe côté droit et fonce vers la surface avant de se faire ceinturer par un défenseur adverse. Carton rouge logique et coup franc à 20 mètres du même Ghrieb que le portier boxe. Les dernières minutes avec de longs arrêts de jeu sont intenses mais Béziers à l’expérience tient le choc. Match nul et vierge mais prestation encourageante des coéquipiers d’Ouasfane. Toujours invaincus depuis 18 matches. A poursuivre au Red Star l’un des favoris…

LIVE : Toulon vs Béziers

2 août 2019|News|

LE MATCH EN LIVE

Suivez la rencontre en DIRECT face à l’AS Béziers, comptant pour la première journée de National !

 

Gros défi d’entrée pour le Sporting !

1 août 2019|News|

Hasards du calendrier, le promu qu’est le Sporting Club de Toulon accueille en ouverture du National un relégué de Ligue 2 : L’AS Béziers (vendredi 20h à Bon Rencontre). Un gros défi d’entrée pour les hommes de Fabien Pujo invaincus depuis mi-décembre dernier. Des Azur et Or qui par la force des choses vont sans doute devoir faire dans la continuité. En effet les options ne sont pas nombreuses pour le staff car Moulet et Kanté sont suspendus alors que Mama Seïbou de retour d’une magnifique Coupe d’Afrique des Nations a eu droit à un peu de repos… Trois forfaits simultanés au milieu de terrain qui tombent forcément mal. « Il va falloir trouver la meilleure option dans le cœur du jeu » avoue le coach Fabien Pujo. Et comme Seye ou Caumet sont encore en phase d’adaptation l’entraîneur toulonnais devrait faire confiance aux artisans de la montée.

Confiance aux anciens

A savoir la défense type, la doublette Bayo-Ech-Chergui à la récupération puis un quatuor classique avec le seul Delgado en guise de nouveauté. L’ex Hyèrois étant associé à Barbier alors que Guilavogui et Gomis seront chargés de mettre le feu dans la défense adverse. « Béziers a pris quatre buts à Sète lors de son dernier match amical et va venir pour se rassurer sans doute en 5/3/2. C’est une défense expérimentée articulée autour de Tacalfred ou Mostefa qu’il va falloir bouger. A nous de réussir notre entame pour emmener le public avec nous. En National l’intensité est supérieure à celle du CFA il faudra gérer les temps forts et les temps faibles » conclut-il. Après plus de dix ans d’attente le Sporting retrouve le National et entend bien conserver sa dynamique pour partir fort. D’autant que le calendrier est chargé avec d’autres relégués de Ligue 2 à suivre comme le Red Star et le Gazelec Ajaccio. Bienvenue au troisième échelon hexagonal…

Alex Gasparotto : « Un gros travail pendant le stage »

26 juillet 2019|News|

Le préparateur physique de l’équipe fanion revient sur le stage à Chambon-sur-Lignon qui a permis de travailler en profondeur. L’objectif étant d’être prêt pour la reprise face à Béziers.

Comment s’est déroulé le stage ?

Très bien. Les conditions sont idéales et les joueurs ont beaucoup travaillé. Ils ont effectué l’équivalent d’un marathon en terme de courses avec plus de 42 km. Par ailleurs nous avons assuré dix séances d’entraînements et deux matches amicaux.

Deux matchs nuls face au Puy (2-2) et Andrézieux (1-1). Que retenir d’autre ?

Sur le premier match face au Puy il y avait davantage de fraîcheur et nous avons égalisé à 2-2 après avoir été mené 2-0 grâce à Mambu et Seye. Contre Andrézieux ce fut plus dur physiquement car nous avions enchaîné les grosses charges de travail. Toutefois nous avons encore égalisé grâce à Preira sur penalty. C’est positif.

Prêt pour Béziers ?

C’est l’objectif. Grâce aux dix GPS offerts par le kinésithérapeute Jean-Pierre Lanfranchi nous avons pu individualiser le travail. Un joueur comme Kanté a perdu presque 3 kg et a montré l’étendue de son talent. Il n’y a pas eu de blessés hormis Mambu gêné par un oignon. Désormais nous allons réduire l’intensité pour retrouver de la fraîcheur et gagner en explosivité.

Première victoire pour le Sporting

14 juillet 2019|News|

Samedi matin à un horaire inhabituel (10 h) les joueurs du Sporting ont retrouvé à Bon Rencontre ceux de Marignane-Gignac deux ans après une lutte de tous les instants pour monter en National . Tout s’était joué au goal average particulier en faveur des hommes de l’ex toulonnais Patrice Eyraud. Là le contexte était différent avec ce match d’entraînement disputé sous une chaleur accablante. D’entrée le gardien Andreani s’illustre et Sahnoune sauve sur sa ligne après un coup franc vite joué par les visiteurs du jour (5e). La réplique toulonnaise est immédiate avec un centre de Guilavogui pour Delgado qui réussit une belle talonnade, le ballon touche le poteau mais revient sur l’ex buteur du Hyères FC qui ouvre son compteur 1-0 (9e). Le Sporting domine et Ghrieb côté droit fixe son défenseur, repique vers l’axe et déclenche une frappe brossée que le portier adverse repousse (20e). Un ultime sauvetage d’Ouasfane et à la pause Toulon est devant (1-0).

Calendrier costaud d’entrée

A la reprise Christophe Gomis intercepte un ballon plein axe et marque d’une « louche » osée face au gardien 2-0 (47e). Magnifique. Intenable et déjà « en cannes » l’intéressé déborde et centre pour Mambu dont la reprise passe au-dessus (63e). Moins de rythme et moins de maîtrise lors de cette deuxième période. A noter une belle intervention de Bastien sur une demi volée adverse (71e). La dernière opportunité est toulonnaise avec un bon décalage de Gomis pour Pinheiro côté gauche dont le centre parfait pour Pioton donne lieu à un immanquable de l’ex du Canet en Roussillon (80e). C’est fini (2-0). Du bon et du moins bon à quinze jours de la reprise. Les cadres sont toujours au top alors que les recrues doivent monter en gamme. Rien de plus logique. Avec trois matches à domicile sur les quatre premières journées et des relégués de Ligue 2 au menu (Béziers, le GFCO Ajaccio et le Red Star) le Sporting va être tout de suite dans le vif du sujet. Raison de plus pour ne rien laisser au hasard pendant la préparation. Place au stage à Chambon sur Lignon.

La campagne d’abonnement 19-20 est lancée

12 juillet 2019|News|


ABONNEMENT NATIONAL :

17 matchs de National à Bon Rencontre

– Tribune Mouraille : 70 €
– Tribune Depallens : 120 €
– Tribune Depallens VIP : 500 €  (avec réception d’après match au salon VIP)

Souscription des abonnements au secrétariat du club (stade Bon Rencontre) du lundi au vendredi de 15h à 19h



PLACES UNITAIRES

Billeterie directement au guichet du Stade de Bon Rencontre.
(3 avenue Aristide-Briand)

Ouverture 1h avant le coup d’envoi.

Tribune Mouraille : 6 €
Tribune Borelli (si ouverture) : 8 €

Tribune Depallens : 10 €

Premier galop d’essai face à Barnsley

10 juillet 2019|Actualités Saison 2019-2020, News|

Après une dizaine de jours d’entraînement les Azur et Or ont pris part à leur premier match amical hier soir à Bon Rencontre face à Barnsley (deuxième division anglaise). Le coach Fabien Pujo avait donné comme consigne de jouer au maximum en repartant de derrière. L’idée étant de donner du temps de jeu à chacun (45 minutes). Un match qui s’est avéré inégal. Ainsi la première période a donné lieu à un festival offensif. Beaucoup de buts (6) et des opportunités à la pelle des deux côtés. En 4/3/3, le Sporting a eu des fulgurances même si les Anglais ont globalement dominé (4-2). A retenir la bonne forme de Christophe Gomis et Guilavogui déjà très en jambes et décisifs. Par ailleurs Pioton a signé son premier but avec sang froid en conclusion d’un contre parfait (25e).

Bastien marque des points

Mention bien aussi à Seye utilisé à un poste inhabituel pour lui d’arrière droit ou à Bayo qui au milieu a mis de l’impact. Défensivement le Sporting a souffert et le gardien Bastien à l’essai a marqué des points en réalisant de nombreuses parades. A la pause les Toulonnais sont menés (4-2). A la reprise le 2e onze est articulé en 4/4/2. Paradoxalement il y a moins de rythme et de prises de risques. Du coup difficile de juger le tandem Delgado-Barbier dans l’axe ou Mambu et Iborroi sur les côtés. Le gardien Andreani s’offre le luxe de repousser un penalty alors que Fall au poste de latéral droit a montré qu’il avait retrouvé la grande forme tout comme Zouaoui à gauche. Sans surprise ce sont les « anciens » qui ont brillé. Les recrues étant en phase d’acclimatation. Rien de plus normal. Un galop d’essai intéressant.

Crédit Photos : Geoffrey.B photographie

 

Claude Joye : « Main dans la main avec la mairie »

3 juillet 2019|News|

L’actionnaire majoritaire fait le point à différents niveaux. Son club entrant dans une nouvelle ère. La restructuration va s’opérer progressivement afin de préparer la montée en Ligue 2.

Comment s’est déroulée l’intersaison ?

Ce fut de la folie. Nous avons reçu des tonnes de demandes. Aussi bien des joueurs en direct que des agents. Nous avons fait un recrutement ciblé à des postes où nous étions fragiles. Nous allons nous pencher sur le cas des latéraux mais avec des éléments comme Delgado, Massiré Kante ou Caumet nous avons renforcé chaque ligne.
Le championnat de National est plus long et plus exigeant, nous avons ainsi dû étoffer le groupe et le faire monter en qualité. Nous avons souhaité nous concentrer sur le recrutement de jeunes joueurs à fort potentiel car nous savons qu’ils seront bien intégrés par nos cadres présents depuis plusieurs saisons au Sporting comme Sahnoune, Ouasfane ou Moulet.

Et au niveau des infrastructures ?

Nous avons été reçus par le maire de Toulon Hubert Falco. Et il est derrière nous ! Nous fonctionnons main dans la main avec la mairie ce qui est vraiment appréciable. Le stade et le centre d’hébergement vont être rénovés à hauteur de 750 000 euros. C’est une avancée qui va dans le sens des résultats sportifs.

Une manière de préparer la Ligue 2 ?

Nous nous structurons. Nous avons la promesse qu’une 4ème tribune verra le jour si nous accédons en Ligue 2. Nous n’allons pas brûler les étapes et rester humbles mais j’ai toujours dit qu’il ne fallait pas s’éterniser en National. C’est un championnat exigeant à différents niveaux. Et comme il y a trois montées la fenêtre de tir est réelle.

Pape Becaye Seye : un nouveau renfort pour le milieu de terrain toulonnais

25 juin 2019|News, SCTMercato|

Né à Dakar, Pape Becaye a grandi en région parisienne et a intégré le club de Saint Pryvé – Saint Hilaire à l’âge de 17 ans. Il effectue 2 saisons en CFA 2 puis participe à la montée en National 2, niveau auquel il jouera les 2 dernières années.

Ce jeune milieu de terrain de 22 ans aime jouer en sentinelle devant la défense en mêlant agressivité, combativité et relance.

« C’est un vrai plaisir pour moi de rejoindre Toulon, j’ai hâte de pouvoir apporter toutes mes qualités et mon envie à ce superbe club. Je suis impatient de découvrir le public toulonnais et de défendre les couleurs Azur et Or. »

Pape Becaye, bienvenue au Sporting !

 

Pape Becaye Seye
Milieu de terrain défensif
22 ans
1m89 – 74 kg