SC Toulon

Le Sporting vise la passe de cinq !

14 mars 2019|News|

Plus rien n’arrête l’équipe fanion en N2 toujours invaincue en 2019 et qui reste sur quatre succès de rang. L’objectif, et comme samedi dernier, sera de mettre la pression sur Annecy car les hommes de Pujo accueillent la réserve de l’Olympique lyonnais en match avancé (vendredi 18h à Bon Rencontre). Et de signer ainsi une 5e victoire afin de s’emparer de la place de leader. Des Azur et Or en pleine confiance qui enregistrent les retours de Goncalves et Sahnoune suspension purgée. En revanche il faudra encore patienter pour Ech-Chergui, Fall et Ghrieb. Il faut donc s’attendre à une composition d’équipe classique avec sans doute Christophe Gomis en soutien des trois attaquants.

Quel rôle pour Sahnoune ?

En défense reste à savoir si Sahnoune évoluera à droite où Leleu enchaîne les matchs solides ou dans l’axe bien que le tandem Ouasfane-Medoukali fonctionne merveille. De bons problèmes pour le staff. Concernant l’adversaire difficile de savoir à quoi s’attendre entre un match de Youth League mardi et celui de Gambardella dimanche contre Montpellier. Les Lyonnais risquent d’être très jeunes. Il faudra donc se méfier de la vitesse et de l’insouciance tout en appuyant sur le manque d’expérience. Le Sporting est sûr de sa force. Le sprint final est lancé. Il est impératif de faire le plein avant deux déplacements périlleux à Grasse et Fréjus St-Raphaël en match en retard. Un pas de plus vers le National…

Fabien Pujo : « De bons signaux »

11 mars 2019|News|

Le coach de l’équipe fanion était aux anges après le succès enregistré à Saint-Priest (1-0) pendant que Fréjus St-Raphaël à Grasse (3-0) et Annecy devant MDA (1-0) perdaient des points précieux. Sans doute un tournant…

C’est le scénario idéal ?

Oui car nous n’osions pas espérer un tel scénario aussi favorable. Que Fréjus-St-Raphaël laisse des plumes à Grasse pouvait se concevoir mais qu’Annecy perde chez lui contre MDA était assez improbable. Il faut reconnaître que ce sont de bons signaux.

D’autant que l’équipe a fait le boulot à Saint-Priest ?

C’est vrai et surtout sans des éléments forts en attaque comme Goncalves ou Ghrieb. C’est Guilavogui qui nous délivre en profitant d’une glissade adverse mais dans l’ensemble ce succès est logique car nous aurions dû marquer avant. L’équipe a fait preuve de maturité et nous sommes vraiment solides.

On sent que le groupe est focus sur la montée en National ?

C’est clair qu’il y a eu une bascule dans les têtes et l’expérience de l’an passé aide des cadres comme Sahnoune ou Atlan qui ont pris la parole afin d’impliquer les autres. Il y a une sérénité et une force tranquille qui se dégage. Si nous réalisons la passe de 5 victoires consécutives contre l’OL2 vendredi soir alors nous aurons fait un pas supplémentaire avant d’enchaîner Grasse et Fréjus-St-Raphaël à l’extérieur.

 

Poursuivre la série à Saint-Priest !

8 mars 2019|News|

Depuis la reprise en 2019 le Sporting carbure à un rythme de leader avec cinq victoires et deux nuls. La troupe de Pujo est remontée à la 3e place à seulement 5 points du leader Annecy et avec un match en retard à disputer à Fréjus St-Raphaël. En clair les cartes en mains car les coéquipiers de Kamin doivent encore venir à Bon Rencontre sur la phase retour. Voilà pourquoi le déplacement à Saint Priest (samedi 14h30) est important. Il y a une série à faire perdurer et la possibilité de mettre la pression sur Fréjus St-Raphaël qui n’aura pas la partie facile à Grasse et Annecy qui sera favori devant Mont d’Or Azergues. Seulement voilà plusieurs cadres sont absents. Ainsi Sahnoune purge son 3e et dernier match de suspension alors que Fall et Ghrieb sont blessés.

Une attaque à reconstruire

Enfin Goncalves est suspendu. La bonne nouvelle provient du retour de Bayo. Si défensivement les vainqueurs de l’OM2 (2-1) seront sans doute reconduits. Offensivement il va falloir trouver des solutions. Si c’est du « poste pour poste » alors Christophe Gomis et Enjolras pourraient être titularisés. Dans une formule moins offensive Bayo viendrait densifier le milieu de terrain et Diop aurait une carte à jouer au sein d’un 4/4/2 plus costaud. Car St Priest après une entame de championnat canon est rentré dans le rang et aspirera sans doute à se relancer. D’autant qu’à l’aller les banlieusards lyonnais avaient profité de l’expulsion d’Ouasfane pour revenir de 3-0 à 3-2. En clair match compliqué en perspective mais qui pourrait permettre de frapper un grand coup.

Un nul insuffisant pour la réserve !

5 mars 2019|News|

C’était le match de la peur. En effet ce derby face à la réserve du Hyères FC dimanche à Bon Rencontre valait cher dans l’optique du maintien pour la réserve Azur et Or de Momo Hachfi. Du coup le match fut haché avec beaucoup de fautes. Peu de rythme et énormément de duels le tout néanmoins dans un excellent état d’esprit. Les Toulonnais regretteront longtemps de ne pas avoir su tirer profit de la blessure du gardien hyérois Fastov (32e). Peu d’occasions pour le SCT jusqu’à la tête de Gomez sur corner qui permet d’égaliser (54e).

Pollano en verve

Car le Hyères FC avait ouvert le score toujours sur corner grâce à une reprise au premier poteau de l’ex toulonnais Bellay (42e). Jute avant la pause Kenny Michel ratera un penalty en tirant largement au-dessus (44e). A ce moment là les choses étaient mal engagées. Egalisation logique néanmoins car les hommes d’Hachfi ont bien poussé mais ils n’arriveront pas à inscrire le deuxième. Si Christophe Gomis fut le plus dangereux, le secteur offensif a cafouillé. En revanche au milieu Pollano a sorti un bon match tout comme l’axe Leclercq-Magaddino qui n’a rien à se reprocher.

Philippe Lazare : «L’esprit d’équipe en commun »

28 février 2019|News|

Le directeur de l’établissement CNIM de la Seyne-sur-mer explique les raisons du partenariat avec le Sporting Club de Toulon ainsi que les émotions ressenties des tribunes lors du « clasico » face à l’OM2.

Pourquoi le choix de devenir partenaire du Sporting Club de Toulon ?

Lors de notre rencontre avec l’équipe dirigeante et ses partenaires, nous avons été séduits par les ambitions du club SCT qui, dans une dynamique de conquête, vise la montée en National. Par ailleurs, nous nous sommes retrouvés dans une valeur essentielle pour atteindre un objectif : l’esprit d’équipe. Enfin, dans le cadre de notre volonté d’implication auprès de la communauté locale, la proximité géographique du stade de Bon Rencontre a favorisé un rapprochement entre notre établissement et le SCT.

De manière plus générale, quel est votre rapport au football ?

Nous sommes supporters d’équipes sportives ambitieuses et respectueuses de l’esprit collaboratif. Parmi nos salariés, nous avons des fans de football auxquels nous avons souhaité faire partager des moments conviviaux.

Vos impressions des tribunes lors de Toulon-OM2 ?

Nous avons assisté à un match au cours duquel nous avons vu une équipe qui gagne en combativité, avec une ligne d’attaque renforcée qui a bien fonctionné. La tribune Depallens du stade de Bon Rencontre offre une belle proximité avec le jeu sur le terrain et les spectateurs sont rapidement transportés par l’ambiance entraînante et l’énergie fantastique des supporters.

Pas d’exploit pour la réserve !

26 février 2019|News|

Malgré les apports de Christophe Gomis, Pinheiro et Preira, la réserve en R1 n’a pas réussi à faire tomber le leader tyrannique qu’est Marignane-Gignac dimanche à Bon Rencontre. Une défaite 1-0 concédée sur un coup franc direct à l’heure de jeu et sur lequel le jeune Colin Nestor n’a rien pu faire. Auparavant celui-ci avait été sauvé deux fois par sa barre transversale sur une frappe flottante (4e) et une tête à bout portant sur corner (47e). Le revers n’est donc pas illogique sur l’ensemble de la partie malgré quelques opportunités toulonnaises comme un décalage de Belkassam pour Michel qui tire au-dessus (9e), un coup franc magnifique de Pinheiro sorti de sa lucarne par le portier adverse (30e) et une double tentative signée d’abord Christophe Gomis dans un angle fermé puis Pinheirio d’une frappe plein axe (45e).

Derby décisif contre Hyères dimanche

La 2e période sera plus compliquée pour Toulon même si Gomez a sorti un gros match au milieu en termes de harcèlement et de récupération du ballon. Marignane-Gignac concrétise et fera parler son expérience en cassant le rythme dès que possible. Beaucoup de trucages et de provocations qui occasionneront l’expulsion de Pinheiro (90e). A retenir le bon match de Soury, Ghazy ou Magaddino même si les Azur et Or ont manqué de justesse en 2e période pour inverser la vapeur. Le prochain derby face au Hyères FC s’annonce ultra décisif…

Le Sporting signe la passe de trois !

23 février 2019|News|

Après Pontarlier (2-1) et l’Athlético Marseille (4-1), le Sporting Club de Toulon a dominé l’OM2 vendredi soir à Bon Rencontre (2-1) pour signer un 3e succès consécutif. Mission accomplie donc.  Les Azur et Or n’arrivent pas à mettre le feu d’entrée comme contre l’Athlético. Il faut attendre la 17e minute pour voir Ouasfane de la tête trouver la barre transversale à bout portant. C’est le déclic car en trois minutes les hommes de Pujo vont plier l’affaire. D’abord par l’inévitable Barbier de la tête au premier poteau à la réception d’un centre de Ghrieb côté gauche 1-0 (29e). Ce dernier omniprésent distille une nouvelle passe décisive plein axe pour Goncalves dont la finition est parfaite à bout portant 2-0 (32e). Le Sporting maîtrise mieux son sujet et juste avant la pause Barbier place une nouvelle tête qui rase le poteau adverse (44e).

Prêts pour le sprint final

A la reprise Goncalves en solo échoue sur le portier phocéen (50e) et sur le contre l’OM2 réduit le score 2-1 (51e). Alors les Azur et Or repartent de l’avant mais Ghrieb sur une belle frappe (55e) puis Ouasfane de la tête (57e) se heurtent à un gardien inspiré. Au fil du temps les jeunes marseillais montent en puissance et poussent même si Andreani n’a jamais à intervenir. La défense plie sans rompre à l’image d’un axe Ouasfane-Medoukali parfait et d’un Leleu toujours aussi précieux. La dernière opportunité est pour Goncalves après un rush de 40 mètres pour l’ex joueur du RC Grasse frappe au-dessus (93e). C’est fini. Le Sporting se rapproche du leader et met la pression. En faisant le plein de confiance. Des Toulonnais parfaitement placé en prévision du sprint final car tout se joue en mars-avril…

 

Confirmer lors du « clasico » !

21 février 2019|News|

La grande foule est attendue à Bon Rencontre (vendredi soir à 20h) pour le fameux clasico face à l’OM2. Voilà pourquoi la rencontre a été avancée de 24 heures pour des questions de sécurité. Un match placé sous le signe de la confirmation après le beau succès acquis face à l’Athlético Marseille (4-1). Ainsi, il ne devrait guère y avoir de changement au sein du onze de départ. En effet avec Ghrieb en soutien du trio Goncales-Barbier-Guilavogui le staff a trouvé une animation combinant technique, vista, puissance, vitesse et réalisme. Des atouts qu’il faudra utiliser à fond face à une réserve olympienne qui se bat pour se sauver. D’ailleurs les Azur et Or avaient été freinés il y a trois semaines lors du match aller reporté deux fois (0-0).

Mettre la pression

Pas d’excès de confiance donc juste l’envie de régaler les supporteurs tout en signant une 3e victoire consécutive. Trois points qui permettraient de recoller au trio de tête et de mettre une petite pression sur Annecy et Fréjus St-Raphaël. Pas de droit à l’erreur donc. Le Sporting doit impérativement enchaîner pour poursuivre la belle série d’invincibilité initiée depuis la reprise en 2019. Il est probable que Pinheiro et Preira reviennent dans le groupe à la place de Michel et Gomez histoire d’équilibrer les temps de jeu. Et surtout d’impliquer tout le monde. A noter que Sahnoune a écopé de trois matchs fermes suite à son expulsion ubuesque à Pontarlier alors que Fall, Bayo et Ech-Chergui sont blessés. Plus que jamais seule la victoire comptera…

La démonstration toulonnaise !

17 février 2019|News|

Le Sporting a sans doute réalisé son meilleur match ce dimanche à Bon Rencontre en pulvérisant une formation de l’Athlético Marseille pourtant ambitieuse (4-1). Un vrai festival offensif démarré très tôt car dès la première minute Goncalves rate une reprise après un centre de Guilavogui mis sur orbite par Ghrieb. Un trio de feu qui profite des déviations d’un Barbier hyper utile et combatif en pointe. L’ex du Cannet en Roussillon ouvre d’ailleurs le score d’une belle reprise croisée du droit sur corner 1-0 (5e). Dans la foulée Guilavogui opportuniste double la mise à bout portant en reprenant un ballon repoussé par le gardien phocéen sur une lourde frappe de Ghrieb 2-0 (14e). Celui-ci rayonne et régale en servant Goncalves ou Guilavogui qui échouent d’un rien (17e, 24e).

Ghrieb marque les esprits

Alors Ghrieb s’occupe de tout et envoie une « mine » de 25 mètres pour le 3-0 (28e). Une démonstration de force. Sur un léger temps faible toulonnais, l’Athlético réduit le score 3-1 (38e). Un feu de paille car en 2e période Goncalves sert Guilavogui en pleine surface pour le 4e but d’une frappe limpide 4-1 (62e). Dès lors le Sporting va gérer son avantage. La défense est royale à l’image d’Ouasfane souverain, Leleu toujours aussi propre, Medoukali parfait et Zouaoui dynamique à souhait. Andreani ne doit intervenir que sur une demi-volée qu’il sort de sa lucarne (75e) signe que Toulon a gagné à sa main… Un match référence à tous les niveaux. Prometteur !

Le Sporting veut sa revanche

16 février 2019|News|

Match clairement « bascule » pour les joueurs du Sporting qui accueillent dimanche (14h30 à Bon Rencontre) l’Athlético Marseille. Deux équipes toujours invaincues en 2019 qui ont entamé une « remontada » pour se mêler à la lutte pour l’accession. Une revanche aussi pour des Azur et Or qui avaient connu à l’aller leur première défaite de la saison (3-0). Un score trop lourd par rapport à la physionomie de la partie. Comme souvent le coach Fabien Pujo doit composer avec de nombreux absents. Ainsi Fall, Ech-Chergui et Bayo sont blessés alors que Sahnoune est suspendu. Incertitude pour Medoukali et Christophe Gomis… Ainsi les options ne sont guère nombreuses. A noter toutefois le retour d’Atlan dans le groupe.

Ghrieb titulaire ?

En défense, Leleu devrait évoluer dans l’axe aux côtés d’Ouasfane alors qu’au milieu il y a une place à prendre avec Mama Seibou et Moulet. Le jeune Ghrieb dont la rentrée a été tonitruante à Pontarlier postule. En attaque ce sera du classique avec Goncalves, Barbier et Guilavogui (ou Christophe Gomis selon son état de forme). En face l’Athlético Marseille a beaucoup recruté au mercato hivernal avec 4 joueurs dont l’ancien professionnel Abdallah (défenseur, OM). Des banlieusards phocéens qui restent sur trois succès consécutifs et dont l’objectif sera de poursuivre leur série. Comme les coéquipiers d’Ouasfane veulent réussir un carton plein lors des deux réceptions d’affilée avec la prochaine de l’OM2, le spectacle devrait être au rendez-vous.