Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/34/d635455450/htdocs/wp-content/themes/Avada/includes/dynamic_css.php on line 6753
SC Toulon

National

STAFF TECHNIQUE

Entraineur :
Fabien PUJO

Entraineur adjoint :
Luigi ALFANO

Préparateur physique :
Alex GASPAROTTO

Kinésithérapeute / Cryothérapie :
Jean-Pierre LANFRANCHI
 

Entraineurs des gardiens :
Jody VIVIANI

Responsable spécifiques attaquants
Marc ZANOTTI

Classement
National 
Calendrier
National

LE GROUPE 2019 – 2020

ATTAQUANTS


MILIEUX DE TERRAIN


DEFENSEURS


GARDIENS DE BUT

 

Actualités National

LIVE : VILLEFRANCHE vs TOULON

13 septembre 2019|News|

LE MATCH EN LIVE

Suivez la rencontre en DIRECT face au FC Villefranche Beaujolais, comptant pour la 7ème journée de National !

 

Un Sporting à deux visages…

7 septembre 2019|News|

5ème match nul en 6 journées pour un Sporting à deux visages. Timoré et inoffensif en première période puis nettement plus convaincant après la pause face à un FC Pau qui n’est pas dauphin du groupe de National pour rien…

Devant les caméras de Canal + Sport et à un horaire inhabituel les Toulonnais ont d’abord souffert lors d’une première période à sens unique. Les Palois s’adjugent sans problème la possession du ballon et Andreani doit intervenir d’entrée avec brio sur une frappe plein axe (2e). Le coach Fabien Pujo avait choisi re renforcer son milieu en passant en 4/4/2 avec la titularisation de Seye en sentinelle devant la défense pour mieux libérer Kante positionné en soutien des attaquants Delgado et Pioton. Sauf que Toulon ne fait que subir et n’arrive pas à tenir le ballon. Pau n’est guère dangereux car l’axe Sahnoune – Ouasfane est comme souvent impérial. Seule opportunité franche pour les Azur et Or avec un débordement de Delgado côté gauche qui percute et centre idéalement devant le but mais Kante et Pioton sont un peu court pour reprendre (38e).

Guilavogui change tout

A la reprise Pujo passe en 4/2/3/1 avec la rentrée de Guilavogui et tout change. Le Sporting joue plus haut et se montre enfin dangereux. Un but est refusé à Pioton de la tête après un coup franc excentré de Guilavogui pour un hors jeu vraiment « limite » (48e). Le match est plus vivant et Pau se procure sur un contre une occasion énorme mais Andreani oblige l’attaquant adverse à ne pas cadrer en face à face (64e). Ouf ! La fin de partie sera toutefois toulonnaise à l’image d’un tir d’Ech-Chergui à l’entrée de la surface sur le portier palois (84e) ou une reprise puissante en première intention de Guilavogui qui passe au-dessus (86e). Dans les derniers instants avec la rentrée de Diallo Toulon joue plus direct et la défense paloise souffre, panique parfois mais sans craquer. Score final (0-0). Il faudra s’en contenter.

Le premier tournant de la saison contre Pau

5 septembre 2019|News|

La force d’une grande équipe est de savoir se relever après une défaite pour entamer une nouvelle série positive. Chose qu’avait su faire la saison dernière celle du Sporting Club de Toulon.

Et c’est le défi proposé à la troupe de Fabien Pujo après le premier revers concédé en 21 matchs à Dunkerque, le leader (2-1). Rien de honteux ni d’infâmant. Juste la différence entre une équipe en pleine confiance et un promu qui découvre rencontre après rencontre les réalités du National. Voilà pourquoi la venue de Pau (vendredi 18h à Bon Rencontre) est clairement le premier tournant de la saison surtout devant les caméras de Canal +. En cas de victoire les Azur et Or se positionneraient en milieu de tableau alors qu’en cas de revers ou de match nul ils seraient relégables. Un match « bascule » comme on dit. Le staff doit composer avec les absences de Gomis, Mama Seibou et certainement Guilavogui. Ce dernier attendant le dernier moment pour voir si sa blessure (déchirure de l’aponévrose) est suffisamment guérie mais les chances sont minces.

Grande première pour Massiré Kante

Les options ne sont pas nombreuses en attaque car Diallo est opérationnel mais pas à 100%. Ainsi le retour en 4/4/2 est possible avec Kante en soutien des attaquants. Caumet suppléant Mama Seïbou au milieu aux côtés de Moulet et Ech-Chergui. En défense ce sera du classique avec une seule incertitude sur le poste de latéral gauche car Soumare a fait le boulot à Dunkerque et présente un profil plus défensif que Zouaoui. Mais comme Toulon veut gagner le dilemme est réel. En pointe si Delgado est partant certain reste à savoir si le staff redonnera une chance à Mambu ou si Piotton aura la sienne. De toute façon le Sporting doit gagner pour lancer sa saison et éviter de rentrer dans une spirale négative.

LIVE : DUNKERQUE vs TOULON

30 août 2019|News|

LE MATCH EN LIVE

Suivez la rencontre en DIRECT face à l’USL Dunkerque, comptant pour la 5ème journée de National !

Pour l’exploit à Dunkerque !

29 août 2019|News|

Difficile de faire plus compliqué pour la 5e journée du championnat National puisque le Sporting Club de Toulon se déplace (vendredi 20h) sur le terrain du leader Dunkerque. Des Nordistes tout simplement tyranniques avec 4 victoires en 4 matches et la bagatelle de 10 buts inscrits. « C’est une équipe en pleine confiance composée de joueurs qui font beaucoup d’efforts avec de gros volumes de course. Dans le jeu c’est du solide mais pas génial. Le maître mot chez eux c’est l’efficacité à tous les niveaux » avoue le coach toulonnais Fabien Pujo. Gros test donc pour des Azur et Or qui seront privés de Zouaoui (tendon) ce qui donne lieu à la première titularisation de Soumaré, arrivé dernièrement en provenance de l’Athlético Marseille. Dans le grand bain d’entrée.

Se rappeler de l’OL 2 l’an passé !

Au milieu Caumet devrait faire son retour pour faire souffler Ech-Chergui touché contre Bourg en Bresse Péronnas. En attaque c’est Mambu qui pourrait être appelé pour suppléer Ghrieb. Le staff privilégiant la vitesse face à un adversaire euphorique qui devrait démarrer fort dans un stade archi comble. Sur le banc à noter l’apparition de Driss Ouasfane dont la polyvalence (axe ou arrière latéral) est intéressante. Le Sporting rêve d’exploit et peut y arriver à condition de retenir les erreurs commises lors des matchs précédents. « Ce match me rappelle le déplacement à Lyon l’an passé à la même période où personne ne croyait en nous et nous avions gagné 4-2. Il faut y aller sans complexe. Nous avons des arguments à faire valoir » conclut-il. Le promu toulonnais peut-il interrompre la spirale du leader ? Réponse vendredi soir sur le coup de 22 heures.