Les contraintes imposées par la licence club depuis la montée en National ont obligé le Sporting Club de Toulon à se réorganiser en interne. Ainsi Yann Bodenes a succédé dernièrement à Guillaume Deville en tant que président de l’association. Un passage de témoin lourd en symboles. « J’ai été joueur au Sporting Club de Toulon dans ma jeunesse. Je suis parti en 1990 quand j’avais 20 ans pour aller à La Valette. Je savais qu’un jour je serai dirigeant mais devenir président de l’association est quelque chose d’énorme. Je boucle la boucle. Renoncer au terrain n’a pas été simple car j’étais entraîneur depuis de longues années (La Valette, Hyères FC, STV) mais il y a un gros défi à relever » explique t-il. De son côté Guillaume Deville va davantage graviter entre l’association et la SASP en devenant responsable des opérations football.

Réouverture prochaine du centre d’hébergement

« C’est un nouveau challenge qui va permettre d’apporter un certain dynamisme. Personnellement mon rôle sera d’harmoniser les liens entre l’association et la SASP tout en structurant le club de l’intérieur avec un directeur général, un directeur administratif et un stadium manager. Ainsi nous venons de créer un comité des sages où plusieurs personnalités d’expérience vont apporter leurs connaissances dans des domaines aussi variés que l’économie, le médical, le sportif, la justice et la sécurité. C’est une avancée. D’autres vont suivre » poursuit-il. Comme la réouverture prochaine du centre d’hébergement avec huit chambres doubles et une salle pour la restauration ou les travaux de réhabilitation de Bon Rencontre qui ont débuté avec 4560 nouveaux fauteuils. Une transition effectuée dans la plus grande simplicité et avec beaucoup de sincérité pour le bien du club. Un tandem complémentaire pour une nouvelle histoire.