SC Toulon

Équipe PHA

STAFF TECHNIQUE

Entraineurs :
John MENDY – Icham SAIDI

Préparateur physique :
Christian MACCARIO

Entraineur des gardiens :
Sebastien DE COCCOLA

Classement
PHA
Calendrier
PHA

Actualités PHA

Richard Martini : « Ne plus se mettre au niveau de l’adversaire »

1 mars 2017|News|

Le co-entraîneur avec Samir Benhassine revient sur l’exploit réalisé contre Six-Fours le Brusc dimanche à Mercheyer (3-1) et évoque la fin de saison où il y a un maintien à aller chercher…

C’est ce qui s’appelle passer d’un extrême à l’autre ?

C’est exactement ça car à Ramatuelle nous sommes globalement passés au travers face à un adversaire à notre portée (3-1). Et là contre le leader Six-Fours le Brusc à Mercheyer nous avons réalisé une prestation énorme (3-1). C’est un exploit car nous avions déjà gagné à l’aller (4-3). Il n’y avait pas d’effet de surprise.

Sur quoi avez-vous construit ce succès ?

Un pressing constant d’entrée car nous avons défendu en avançant. Et puis sur la grinta et aussi la qualité de jeu car Six Fours le Brusc c’est du solide. Mathias Sylva a été exceptionnel en attaque tout comme Touré en défense et Djaou au milieu. C’est tout le collectif qui est à féliciter car Noumi a signé un doublé et Brando un but de grande classe.

Quelle va être la clé pour le maintien ?

Arrêter de se mettre au niveau de l’adversaire du moment. Nous avons le potentiel pour bien figurer chaque week end. Certes la composition d’équipe est fluctuante ce qui est normal pour une équipe 3 comme la nôtre. Toutefois dés que nous avons une ossature stable nous sommes performants. Cela avait été le cas contre Fréjus St-Raphaël auparavant (2-1). Nous allons nous maintenir…

La révolte a sonné

8 février 2017|News|

De nouveau dernière après une défaite cruelle à St Maximin (4-3), l’équipe 3 du Sporting Club de Toulon a su se remobiliser pour repartir de l’avant.  Dimanche à Mercheyer, les Azur et Or ont fait tomber Fréjus-St-Raphaël, l’un des favoris (2-1). Les hommes du trio Martini-Benhassine-Sy ont sorti un gros match avec beaucoup d’implication, de cohérence et d‘engagement. Comme un symbole c’est la charnière centrale qui a été décisive car Hachani a ouvert le score d’une tête à bout portant consécutive à un coup franc 1-0 (58e). Puis c’est Medoukali qui a trouvé la lucarne sur un coup franc direct magistral 2-0 (68e). La réduction tardive des étoilistes ne changera rien et les Toulonnais se relancent…

Medoukali, une retombée en or !

A noter le match impeccable de Medoukali qui a, en plus de son but, totalement muselé Bourrachot l’un des meilleurs buteurs de la poule. Toute la défense a été vaillante à l’image des latéraux Serret et Kherallah rarement pris en défaut en « un contre un ». Au milieu Brando a avalé les kilomètres alors que Djaou a fait parler sa puissance physique. Offensivement les Azur et Or ont souffert mais Gadio a su être utile pour le collectif en faisant les efforts nécessaires. En attaque Augustin Gomis a pesé par sa dimension athlétique alors que sur les côtés Berkani et Nehali ont fait le boulot notamment en termes de replacement. Un match référence car les Toulonnais ont été homogènes pendant 90 minutes et surtout enfin réalistes. Et forcément ça change tout ..

Le Sporting n’a pas su tuer le match !

2 décembre 2016|News|

pha-sctL’équipe 3 du Sporting Club de Toulon est jeune et cela s’est vu dimanche au Gardia Club. En effet les Azur et Or ont maîtrisé les débats pendant 70 minutes mais ont perdu 2-1. Faute d’avoir su « tuer » le match. En effet la première période est assez nettement dominée par les Azur et Or. Après un service de Sylva en retrait le plat du pied de Gomis frôle le poteau gardéen (8e) puis c’est Serret qui échoue d’un rien (17e). C’est donc logiquement que les hommes du trident Benhassine, Martini, Sy ouvrent le score. A l’origine un pressing payant de Gadjo qui fixe le dernier défenseur pour donner un « caviar » à Sylva. Ce dernier fait mouche 0-1 (35e).

Une leçon à retenir

Les Toulonnais ont même des opportunités de break et maîtrisent les 45 premières minutes. A la reprise les débats sont plus équilibrés mais stériles en occasions de but. Jusqu’à une erreur défensive consécutive à une touche anodine permettant à Ali Said l’ex Toulonnais d’égaliser dans un angle fermé 1-1 (70e). Dès lors les Gardéens prennent le dessus et Ali Said s’offre un doublé en trompant Pisani de la tête au 2e poteau 2-1 (82e). La partie a basculé en quelques minutes. Dommage. A retenir l’excellent match de Serret comme arrière droit. L’activité d’Arnold Gomis au milieu ou l’envergure de Gadjo. En attaque Sylva s’est bien battu mais a manqué de soutien. « «Nous nous sommes fait endormir en deuxième mi-temps et nous l’avons payé cash » dixit Samir Benhassine l’un des coaches avec Richard Martini et Amadou Sy. Une leçon qu’il faudra retenir.

Samir Ben Hassine : « Jordan Gomis n’a rien à faire en PHA »

2 novembre 2016|News|

L’entraîneur de l’équipe 3 du Sporting Club de Toulon revient sur l’exploit réalisé à Six Fours le Brusc (4-3) et évoque le « cas » Jordan Gomis. Peut-être le déclic pour les Azur et Or ?

Quel exploit à Six Fours le Brusc !

C’est vrai qu’en préambule nous ne nous attendions pas à un tel résultat car notre équipe est jeune face à l’un des favoris sinon le favori de la poule. A la pause alors que nous étions menés j’ai craint le pire surtout lorsque Ryan Alves a été expulsé en début de 2e acte. Avoir renversé la vapeur est un exploit…

Que dire de Jordan Gomis auteur d’un triplé ?

Qu’il n’a rien à faire en PHA et ça tout le monde le sait. Un joueur comme lui à ce niveau là ça change tout. Avec une semaine d’entraînement dans les jambes et en seulement 25 minutes de jeu il a planté trois buts fabuleux. Deux accélérations irrésistibles avec des dribbles perforants pour des finitions face au gardien puis une reprise de volée « zlatanesque » qui termine pleine lucarne…

C’est le déclic ?

Je l’espère car le groupe est réceptif. Les jeunes progressent et prennent petit à petit la mesure du niveau. Il faudrait arriver à disputer deux mi-temps d’égale valeur. Pour l’instant nous manquons d’homogénéité. Cela nous a coûté cher contre Ramatuelle mais là nous avons rattrapé le coup du match perdu sur tapis vert face à La Londe. Nous avons un rôle à jouer en PHA.

Des regrets à la pelle…

18 octobre 2016|News|

Après deux nuls prometteurs contre  la Londe et Fréjus-St-Raphaël, l’équipe 3 du Sporting Club de Toulon est tombée dimanche à Mercheyer face à Ramatuelle (1-0). Un revers globalement injuste car les Azur et Or ont archi dominé en 2e période. La réussite a fait défaut notamment sur deux frappes du gauche de Bouala qui ont percuté la barre transversale (65, 68e). Ce même joueur à la réception d’un centre de l’excellent Ramdani avait déjà failli égaliser à la 25e mais sa reprise avait frôlé le poteau ramatuellois. Les hommes de Ben Hassine regretteront longtemps leur entame timorée car Ramatuelle a vite pris les devants. « Un but de Ligue 1 » dira Benhassine car la frappe de 20 mètres de Benyoucef le milieu défensif adverse a explosé la lucarne de Pisani (6e).

Ramdani au four et au moulin

Progressivement les Toulonnais vont se lâcher et acculer une équipe de Ramatuelle pourtant annoncée comme un outsider en puissance. Il manquera toujours un petit quelque chose car les Toulonnais auront souvent le tort de s’entêter dans l’axe au lieu d’écarter sur les côtés. A retenir la rentrée positive d’Hicham Zaïani vraiment excellent lorsqu’il joue simple et juste. Le match énorme de Ramdani comme latéral gauche, omniprésent aussi bien en attaque qu’en défense. L’axe défensif Touré-Gomis a été solide même si en relance il y a encore des lacunes. Enfin en pointe Sylva s’est démené en jouant en remise et en pivot. « Notre équipe est très jeune et manque d’expérience. Toutefois j’ai apprécié la réaction en 2e période où nous avons tout essayé. C’est une bonne leçon à retenir mais il y a des satisfactions » conclut Benhassine. La route est encore longue mais en continuant comme ça le Sporting pourra se sauver en fin d’exercice.