SC Toulon

National 2

STAFF TECHNIQUE

Entraineur :
Fabien PUJO

Entraineurs adjoints :
Karim MASMOUDI et Luigi ALFANO

Préparateur physique :
Alex GASPAROTTO

Kinésithérapeute / Cryothérapie :
Jean-Pierre LANFRANCHI
 

Entraineurs des gardiens :
Charles MASSEI

Responsable spécifiques attaquants
Marc ZANOTTI

Classement
National 2
Calendrier
National 2

STAFF


ATTAQUANTS


MILIEUS DE TERRAIN


DEFENSEURS


GARDIENS

Actualités National 2

RESUME VIDEO : Toulon vs Pontarlier

19 août 2018|News|

TOULON – PONTARLIER (18/08/2018)

 

Retrouvez tous les résumés de match sur la page SPORTING TV

Bonifier le match de Chasselay

18 août 2018|News|

Avec les ambitions qui sont les siennes, le Sporting Club de Toulon doit faire le plein à Bon Rencontre quels que soient le contexte ou l’adversaire. La venue de Pontarlier (samedi 18 h) s’inscrit bien évidemment dans cette optique. Les Azur et Or veulent bonifier le point obtenu à Chasselay-Azergues en ouverture (0-0) afin de se positionner d’emblée dans le wagon de tête. Voilà pourquoi le coach Fabien Pujo devrait opter pour un schéma tactique plus offensif avec le recentrage de Pinheiro sans doute aux côtés d’un Mama Seibou impressionnant à Chasselay-Azergues au milieu.

Dans quel schéma ?

Concernant l’arrière garde toulonnaise, Sahnoune de nouveau opérationnel pourrait inciter le staff à miser sur une défense à trois dans l’axe pour libérer les joueurs de côtés que sont Moulet et Fall. Par ailleurs, Guilavogui postule à une place de titulaire surtout que Diallo (genou) est toujours forfait.  Enfin le retour dans le groupe de Christophe Gomis est plus que probable dans un rôle de joker de luxe venu du banc.  La grande foule est attendue à Bon Rencontre pour cette grande première du cru 2018-2019. Du spectacle en perspective car Fabien Pujo veut jouer en maîtrisant le ballon au maximum.

Karim Masmoudi : « Entre gens intelligents, tout se passe bien »

6 août 2018|News|

Le coach adjoint et préparateur physique de retour au club après une expérience à l’étranger évoque sa relation avec Alex Gasparotto et fait le point sur le début de saison à différents niveaux.

Comment s’est déroulée la phase de préparation physique ?

Très bien car nous sommes exactement là où nous voulions être. Par exemple face à Istres en amical les joueurs avaient du gaz en première période alors que face à l’AS Cannes ils étaient dans le dur à ce niveau là lors des 45 premières minutes. Rien de plus normal car la charge de travail avait été lourde durant la semaine. L’important c’est d’être prêt pour Chasselay.

Ton avis sur le groupe ?

Le groupe vit bien ensemble et ce n’est pas une phrase toute faite. Il n’y a que des bons mecs. J’ai été frappé durant le stage à Chambon-sur-Lignon par l’accueil réservé aux nouveaux. Ces derniers se sont fondus dans le moule sans problème. Là encore tout se déroule à la perfection. Cela se ressent lors des entraînements où personne ne la joue individualiste.

Ta relation avec Alex Gasparotto l’autre préparateur physique ?

Entre gens intelligents tout se passe bien. Nous avons vite trouvé un mode de fonctionnement pour optimiser nos compétences. Je suis davantage un entraîneur-adjoint qui doit aussi faire le lien entre les joueurs et le coach. Alex s’occupe de la réathlétisation individuelle et des gardiens. Il y a de la place pour tout le monde. C’est plus facile de travailler avec un staff élargi…

Seul le réalisme a fait défaut !

30 juillet 2018|News|

Photo : lessocios.net (NM)

Le dernier match amical à Bon Rencontre face à l’AS Cannes s’est soldé par une défaite (1-0). Anecdotique car le coach Fabien Pujo continue de tester des associations tout en équilibrant les temps de jeu. Déjà de belles promesses avant le début de saison.

Ainsi la défense s’est montrée hyper solide avec un axe Ouasfane-Medoukali rassurant. Sur les côtés Fall est déjà au top alors qu’Atlan grâce à son intelligence et sa fine technique gère les événements avec brio. Au milieu Mama Seibou a eu du mal à être aussi influent que face à Istres (3-2) tout comme Moulet pas encore à 100 % de ses moyens. En définitive c’est surtout Ech-Chergui qui a pris le jeu à son compte. Beaucoup de clairvoyance grâce à une technique sans faille et une vraie influence. Seul bémol une grosse occasion ratée avec un face à face mal négocié face au portier cannois (36e). En attaque Goncalves par sa puissance a fait beaucoup de différences mais a mal terminé ses actions. Du coup Diallo n’a pas eu énormément de bons ballons à négocier mais reste un danger permanent et une tour de contrôle dans les airs.

Un banc productif

Même chose pour Guilavogui qui s’est bien battu mais a été peu servi. En 2e période avec les entrées de Chehata, Bayo et Pinheiro le Sporting a connu un beau second souffle. L’attaquant venu de Bergerac a montré de belles qualités de dribble alors que Julio au milieu a apporté sa dimension athlétique. Le pied gauche de Pinheiro est une merveille et les Azur et Or ont eu de nombreuses occasions franches. Malheureusement le réalisme a fait défaut. Vraiment dommage mais l’apport du jeune Belkassam par exemple a été intéressant. L’équipe monte en puissance avant le 11 août et le déplacement à Chasselay. Nul doute que le staff va resserrer le groupe désormais pour dégager une formation type.

Alex Gasparotto : « Nous avons vite trouvé l’équilibre »

27 juillet 2018|News|

Le Sporting Club de Toulon compte avec Alex Gasparotto et Karim Masmoudi deux préparateurs physiques de haut niveau. Et les intéressés ont visiblement vite trouvé une complémentarité. Explication d’Alex Gasparotto qui a suivi le coach Fabien Pujo en provenance de Bergerac.

Comment fonctionnez-vous au niveau de la préparation physique ?

Personnellement, je m’occupe de la réathlétisation individuelle. Lorsqu’un joueur a moins travaillé que les autres pour différentes raisons c’est à moi de le remettre au niveau par rapport au reste du groupe pour avoir une homogénéité de performance. Je m’occupe aussi de récolter les données des GPS pour affiner le travail individuel joueur par joueur. J’interviens aussi dans la préparation des gardiens de but.

Et Karim Masmoudi ?

C’est lui qui décide du programme collectif à suivre en accord avec la philosophie de jeu et les impératifs physiques définis par le coach Fabien Pujo. C’est lui qui analyse les données GPS et nous travaillons tous ensemble pour harmoniser les choses à partir de là. Il y a de la place pour tout le monde avec un groupe de 25 joueurs.

Vous avez vite trouvé vos marques ?

Oui car il y a Toulon de quoi bien travailler notamment au niveau du médical. Nous nous efforçons de ne rien laisser au hasard pour être prêts à la reprise le 11 août à Chasselay. Tout se passe super bien. Il y a beaucoup d’attentes et d’ambitions. C’est motivant.