SC Toulon

National 2

STAFF TECHNIQUE

Entraineur :
Fabien PUJO

Entraineurs adjoints :
Karim MASMOUDI et Luigi ALFANO

Préparateur physique :
Alex GASPAROTTO

Kinésithérapeute / Cryothérapie :
Jean-Pierre LANFRANCHI
 

Entraineurs des gardiens :
Charles MASSEI

Responsable spécifiques attaquants
Marc ZANOTTI

Classement
National 2
Calendrier
National 2

STAFF


ATTAQUANTS


MILIEUX DE TERRAIN


DEFENSEURS


GARDIENS

Actualités National 2

Les yeux dans les jaunes et bleus

31 mai 2019|News|

[REPORTAGE INSIDE]
LES YEUX DANS LES JAUNES ET BLEUS

Plongez au coeur du vestiaire toulonnais et revivez les coulisses du match de la montée en National face à MDA Foot !

National, nous voilà !

26 mai 2019|News|

Toutes les conditions étaient réunies pour une grande fête et celle-ci a eu lieu. Sans discussion possible le Sporting Club de Toulon a dominé nettement MDA (3-0) le tout dans un stade Bon Rencontre plein comme rarement. Les Azur et Or montent en National. Magique !

Les supporteurs avaient fait les choses en grand en mettant une ambiance fabuleuse d’entrée avec des chants et des tifos dignes du monde professionnel. Et n’auront tremblé que 33 minutes. Le temps pour Zouaoui de servir Goncalves plein axe qui ajuste un plat du pied parfait pour ouvrir le score 1-0. Le plus dur est fait car après une entame convaincante la troupe de Pujo avait eu du mal à lâcher les chevaux. Normal tant l’enjeu était énorme. Les Azur et Or avaient souvent insisté côté gauche en s’appuyant sur le tandem Gomis-Zouaoui en verve. En revanche en 2e période c’est un cavalier seul des Toulonnais auquel les 5000 spectateurs assistent. Ainsi Moulet transforme d’abord un penalty obtenu par Gomis 2-0 (52e). Puis Guilavogui croise trop son tir sur un bon décalage de Moulet (56e).

Une fête énorme…

Dès lors Pujo sait que c’est plié et ouvre son banc afin de récompenser les anciens comme Ech-Chergui ou Atlan. Toulon domine largement et Barbier seul devant le gardien lyonnais… glisse au moment de conclure (68e). Finalement et après plusieurs situations franches mal négociées le 3-0 est, comme un symbole, pour Morgan Guilavogui qui d’une frappe en force envoie définitivement Toulon en National. Au coup de sifflet final la pelouse est envahie pour une communion totale avec les joueurs et le staff. La fête se poursuivra au Mourillon au restaurant partenaire le M5. Une soirée à marquer d’une pierre blanche. La N2 c’est fini. Vive le National !

 

Une boucle à boucler

24 mai 2019|News|

Le grand jour est arrivé. Encore une victoire contre Chasselay MDA (samedi 18h à Bon Rencontre) et l’équipe fanion retrouvera automatiquement le championnat National. Le champagne est au frais et la fête annoncée car 5 000 spectateurs sont attendus. Toutefois il reste 90 minutes et en football tout peut aller très vite. « Les matches de Ligue des Champions cette saison ont montré que rien n’était jamais acquis. Chasselay va venir pour se faire plaisir, attaquer et marquer des buts. A nous de faire le nécessaire pour que le rêve ne se transforme pas en cauchemar. Nous nous sentons costauds mais il faut finir le boulot » explique le coach Fabien Pujo.

Avec Medoukali et Christophe Gomis

Quelques changements sont à attendre après le succès ramené de l’AS Monaco 2 (3-1). Ainsi Sahnoune suspendu sera suppléé par Medoukali dans l’axe de la défense. Logique. Au milieu Christophe Gomis dont la rentrée a été probante avec notamment un but magnifique sera titularisé à la place de Ghrieb. Pour le reste ce sera du classique. On ne change pas une équipe qui gagne et qui n’a toujours pas perdu en 2019. Si prés du but et après avoir beaucoup souffert les Azur et Or ne peuvent pas terminer autrement qu’en apothéose. Il y a tout pour s’offrir un beau moment et surtout franchir le cap symbolique entre le milieu amateur et le monde professionnel. Un match qui doit rester dans les mémoires…

Fabien Pujo : « Une force collective »

20 mai 2019|News|

L’entraîneur de l’équipe fanion revient sur la victoire à l’AS Monaco 2 et se projette sur le dernier match face à MDA dans un stade sans doute plein et euphorique.

Ce match à l’AS Monaco 2 ?

Difficile comme prévu. L’AS Monaco avait fait le maximum pour sauver sa réserve avec les présences de Sylla, Badiashile et N’Doram. Nous avons souffert car techniquement Monaco était très fort mais collectivement nous avons usé notre adversaire comme contre Jura Sud. Au final la victoire est logique bien que longue à venir.

Sur quels aspects avez-vous fait la différence ?

Notre épine dorsale a été impériale. L’axe Sahnoune-Ouasfane, la doublette du milieu Mama Seïbou-Moulet et les trois attaquants Goncalves-Guilavogui-Barbier. Christophe Gomis a effectué une bonne rentrée et nous avons eu le petit soupçon de réussite qui va bien. Celle d’un futur champion.

Reste à finir le boulot contre MDA ?

Oui c’est la dernière marche. MDA va venir pour jouer et se faire plaisir. C’est ce qui peut les rendre dangereux. Il faut se servir du soutien populaire pour ne rien laisser au hasard. Et faire une grosse fête en cas de victoire. Si Annecy a craqué, Fréjus St-Raphaël garde le cap et maintient la pression. C’est ce qui nous oblige à rester concentrés.

 

Le Sporting en patron !

12 mai 2019|News|

Sans réussite avec deux poteaux et une barre touchés, le Sporting n’a rien lâché face à Jura Sud et a su inverser la tendance lors d’un dernier quart d’heure d’anthologie. Magique !

Longtemps les Azur et Or ont été maudits. Quand le portier adverse détourne sur son poteau une tête puissante de Sahnoune au 2e poteau après un corner de Moulet (11e). Quand Gonvalves à la lutte avec un défenseur dévie un ballon qui vient mourir sur le poteau (22e). Quand sur un corner de Moulet un joueur de Jura Sud détourne le ballon sur sa propre barre transversale (72e). Du rarement vu. A l’image d’un gardien de Jura Sud qui aimante les ballons, les détourne comme il peut devant Goncalves d’entrée (7e), Guilavogui (38e) et Medoukali (47e). Des parades de gardien de handball peu académiques mais efficaces. D’autant que Jura Sud archi dominé par des Toulonnais entreprenants plante un contre à la 41e minute. Le hold-up total. En 2e période Toulon pousse fort et Guilavogui se fait accrocher dans la surface. Penalty que Moulet transforme 1-1 (60e).

Moulet le sauveur

Joie de courte durée car quelques minutes plus tard Jura Sud repasse devant sur un autre penalty 1-2 (64e). C’est à ce moment là que portés par un stade en furie les hommes de Pujo vont faire exploser la 2e défense de la poule. Le pressing est ahurissant. Jura Sud n’existe pas et subit. Et sur un centre repoussé plein axe Guilavogui égalise d’une reprise en force 2-2 (74e). Bon Rencontre explose. Et s’embrase lorsque le portier de Jura Sud est logiquement expulsé après une sortie hors de sa surface devant Goncalves (80e). Sur le coup franc à 20 mètres qui suit Moulet s’offre un doublé et fait passer les siens devant 3-2 (81e). C’est de la folie. Toulon gère les dernières minutes et valide un succès prépondérant. Encore 180 minutes et le National ouvrira ses portes. Un match symbolique car le Sporting est allé chercher la victoire avec talent mais aussi courage et abnégation. Génial !

Crédit photos : Julien Mauceri