SC Toulon

Équipe CFA 2

STAFF TECHNIQUE

Entraineurs :
Yann BODENES – John MENDY – Icham SAIDI

Préparateur physique :
Christian MACCARIO

Entraineur des gardiens :
Sebastien DE COCCOLA

Classement
CFA 2 Groupe G
Calendrier
CFA 2 Groupe G

Actualités CFA 2

Une éclatante revanche !

28 mars 2017|News|

Les Azur et Or se sont largement imposés face à Agde dimanche à Bon Rencontre (5-1) et gardent donc des espoirs de maintien. Surtout en jouant de la sorte…

C’était le match de la dernière chance et les Azur et Or ont survolé l’événement contre Agde. Il faut dire que les apports de Manas, Cilia et Borges ont considérablement augmenté le niveau général de l’équipe. Tout aurait pu tourner court néanmoins car le gardien toulonnais Guibout doit intervenir avec brio en face à face avec un attaquant agathois (6e). Par la suite les Toulonnais déploient un beau jeu collectif avec quelques opportunités notamment pour Gadacha auteur d’une rentrée assez tonitruante. Au milieu Manas et Cilia débordent d’activité alors que Naili et Césarini en défense centrale gagnent un nombre record de duels. Agde plie et va rompre sur un jaillissement du véloce Guilavogui qui se faufile entre le gardien et son défenseur pour tendre la jambe et marquer 1-0 (28e).

Triplé de Guilavogui

Le plus dur est fait car en 2e période le Sporting va se venger de l’aller (6-2). Sur un centre de Ronchetti, Henaini laisse filer un ballon dont profite Manas pour marquer à bout portant 2-0 (60e). Le calvaire agathois peut commencer. Guilavogui en face à face « oublie » Henaini et se heurte au gardien visiteur (62e) mais se rattrape quelques minutes plus tard pour s’offrir un doublé (72e) puis un triplé (75e). Passeur sur le but précédent Manas distille un corner que reprend Henaini de la tête au 1er poteau 5-0 (77e). Un raz de marée que même une réduction tardive du score d’Agde n’altérera pas. Une véritable démonstration. D’équilibre, de force, d’envie, de technique et d’efficacité. En jouant comme ça le Sporting se sauvera…

Grande première pour le Sporting !

15 mars 2017|News|

Dominés en première période par une belle et jeune équipe de l’AC Ajaccio, les Azur et Or ont bien réagi pour signer leur premier succès de la saison dimanche à Bon Rencontre (2-1)…

Des Toulonnais « lanterne rouge » qui démarrent logiquement fort avec un centre de Gadacha côté droit repris du plat du pied par Henaini mais le ballon rase le poteau corse (3e). Un feu de paille car progressivement les Insulaires tissent leur toile et dominent en monopolisant le ballon. La récompense arrive sur une action bien construite aux abords de la surface qui permet à l’avant-centre adverse de défier Guibout. Le gardien toulonnais touche le ballon mais pas assez pour l’empêcher de rentrer 0-1 (21e). Logique. On craint le pire pour la troupe de Bodenes qui subit les assauts adverses mais la défense tient le choc à l’image d’un Naïli impressionnant dans l’axe aux côtés de Martin Fall. Progressivement les coéquipiers d’un Gadacha, actif au milieu, inversent la vapeur et Baty de la tête dévie au 1er poteau un corner pour égaliser au milieu d’une forêt de joueurs 1-1 (42e).

Naïli décisif

Et juste avant la pause Guibout réalise un miracle sur une tête qu’il détourne avec brio après un corner (45e). Toulon s’en tire bien et prend même l’avantage à la reprise. Toujours un corner dévié par Césarini au 1er poteau pour une reprise de Naili à bout portant 2-1 (47e). Là, la physionomie change car Toulon domine face à des Corses moins fringants et c’est le portier insulaire qui s’illustre notamment sur une « mine » de Gadacha qu’il repousse magistralement (58e). Plus expérimentés, les toulonnais gèrent leur avantage et jouant les contres à fond. Les duels se multiplient et les esprit s’échauffent même un peu. Rien de méchant. Les dernières minutes sont haletantes car l’ACA2 ne lâche rien. Et si Guilavogui place une reprise hors cadre sur un centre de Gaye (87e) la balle d’égalisation est toutefois pour le buteur corse mais ce dernier place son coup franc juste au-dessus de la lucarne (90e). C’est fini. Toulon gagne enfin et se relance. Comme Agde a fait math nul l’écart n’est plus que de six points. Il faut y croire…

Une voie à suivre…

22 février 2017|News|

Bien que la réserve du Sporting Club de Toulon n’ait pas gagné contre Furiani Aglia samedi à Bon Rencontre (1-1), la troupe de Bodenes a toutefois montré un bien beau visage dans le sillage des U19 incorporés pour l’occasion. Ceux-ci amènent enthousiasme, insouciance et spontanéité. Ainsi Naïli s’est montré excellent dans l’axe défensif. Puissant et jaillissant il a formé une charnière solide avec Césarini. Latéral gauche, Soury a été à son avantage. Sans complexe, il a fait parler sa grinta. Intraitable dans les duels et capable d’apporter offensivement il est à créditer d’une performance solide. Enfin en pointe Guilavogui a martyrisé la défense insulaire par sa vitesse. Un beau but sur un caviar de Moellon et plusieurs passes clairvoyantes qui auraient mérité mieux…

Prendre des points à Toulouse

De toute évidence le fait de jouer à Bon Rencontre change tout car il est plus facile de trouver des espaces. Ce qui à Delaune est impossible. Le maintien passera par là inévitablement. A retenir aussi le match solide de Berkani à un poste de latéral droit qui n’est pas le sien ou la finesse technique de Gadacha qui doit parfois simplifier son jeu. Au milieu Zaiani a fait le boulot en sentinelle en compensant les déplacements de Farah Gomis. Celui-ci a alterné le bon comme des chevauchées impressionnantes et le moins bon avec des gestes superflus. Enfin Gaye a réussi quelques différences sur son côté mais a eu du mal à terminer ses actions…

De bonnes dispositions à confirmer lors du prochain match à Toulouse où il faudra prendre des points pour espérer revenir sur Agde. Aujourd’hui il y a toujours 7 points d’écart. Ce qui est beaucoup… Toutefois ce groupe toulonnais a prouvé qu’il n’était pas mort. Il faut y croire.

Un nul et des regrets

17 janvier 2017|News|

Le Sporting Club de Toulon n’a pas pris de but et a obtenu le point du nul dimanche à Delaune face à Fabrègues (0-0). Forcément une victoire était fondamentale pour la lanterne rouge mais sur un terrain dans un état catastrophique il était vraiment difficile d’enchaîner les passes et de trouver les décalages. Du coup les Toulonnais ont utilisé le jeu direct vers Henaini. Ce dernier a pesé en pointe avec de nombreuses déviations intéressantes mais ni Junca ni Amimi n’ont su anticiper pour en tirer profit. A noter toutefois un tir de 20 mètres signé Junca juste avant la pause qui aurait pu faire mouche. Toujours le même scénario en deuxième période avec beaucoup de duels.

Zaiani chef de file

Zaiani se dépense sans compter au milieu aux côtés d’un Damien Gomis qui déploie ses grands segments avec bonheur. Gadacha essaye d’orienter le jeu et se signale par quelques belles transversales. En vain. Il faut même un arrêt exceptionnel de Guibout sur une reprise à bout portant pour éviter le pire (70e). Les satisfactions sont donc défensives car l’axe Césarini-Leleu a été souverain. Les latéraux Siaw-Affriyie et Ronchetti n’ont jamais été pris en défaut. Tout juste peut-on regretter un apport offensif limité. Toutefois le Sporting Club de Toulon a joué en équipe. Il y a une âme et de la vie avec des joueurs qui se parlent et s’encouragent. Le coach Yann Bodenes ne cesse de motiver ses troupes et le travail va bien finir par payer. Et comme Agde a encore perdu Toulon n’est plus qu’à trois petits points du maintien….

Yann Bodenes : « Il y avait la place pour mieux faire… »

19 décembre 2016|News|

L’entraîneur toulonnais était logiquement déçu après le revers concédé à Nîmes (2-1) car les Azur et Or via Matthieu Gomis avaient ouvert le score. Il faudra carburer en 2017 pour décrocher le maintien. Néanmoins tous les espoirs sont permis car les écarts minimes.

Qu’a t-il manqué à Nîmes ?

Pas grand-chose justement et c’est ça qui est frustrant. Un peu de confiance et de maturité sans doute car nous avions ouvert le score assez vite via Matthieu Gomis. Sur un contre parfaitement joué avec un appui et une ouverture de Gadacha dans la profondeur, Matthieu Gomis qui a par ailleurs été excellent grille son défenseur et marque d’un extérieur du pied. Le plus dur était fait. Nous n’avons pas su tenir…

Quelle a été l’erreur ?

De reculer inconsciemment car tant que nous avons pressé haut et mis de l’impact nous avons gêné cette belle équipe de Nîmes qui a par la suite pu développer son beau jeu collectif. Les deux buts encaissés sont évitables et celui à la 42e minute fait mal. La blessure de Guibout sur le premier but explique aussi le deuxième car il n’a pu sortir pour dégager un ballon anodin. D’ailleurs la rentrée de Pisani dans les buts peu après a été intéressante.

Les vœux pour 2017 sont évidents ?

Oui car le maintien est encore largement jouable malgré une première phase sans victoire. Il n’y a qu’une descente et Agde n’est qu’à quatre points devant et devra venir à Bon Rencontre au retour. Avec une petite série tout peut aller vite. J’espère que les joueurs resteront mobilisés pour se sauver. C’est un beau challenge.