SC Toulon

Équipe D2 & District

STAFF TECHNIQUE :

Entraineur : Marc ZANOTTI

Entraineur des gardiens : Sébastien DE COCCOLA

Entraineur équipe réserve District : Xavier MURU

CONTACT : Marc ZANOTTI (06 15 18 73 18)

ENTRAINEMENTS :

Mardi 18h30-20h au stade Saurin
Mercredi 18h30-20h à la ferme des Romarins
Vendredi 18h30-20h à la ferme des Romarins

Classement
Division 2
Calendrier
Division 2

Actualités D2 FEMININE

Marc Zanotti : « Des faits de jeu défavorables »

5 avril 2017|News|

L’entraîneur toulonnais revient sur le match nul davantage concédé qu’obtenu contre Nîmes à Mercheyer (2-2) car son équipe menait 2-0. Un résultat positif malgré tout qui permet d’entretenir l’espoir…

Quel sentiment prédomine à froid après ce nul contre Nîmes (2-2) ?

Objectivement sur l’ensemble du match, le partage des points n’est pas illogique. Je n’oublie pas que Bottega, notre gardienne, a  encore sorti quelques interventions décisives. Les regrets viennent du fait que nous menions 2-0 et que donc nous avions le match en mains…

Qu’a-t-il manqué pour tenir le résultat ?  

De l’expérience car nous n’avons pas l’habitude de mener au score et encore moins par deux buts d’écart. Les faits de jeu nous ont été défavorables car un penalty extrêmement généreux a été accordé aux Nîmoises mais heureusement Bottega l’a repoussé. Et puis il y a un énorme hors-jeu sur l’égalisation adverse après une déviation de la tête… C’est rageant.

Point positif l’attaque qui a bien fonctionné ?

Oui car avec les absences de Goldberg et Thiibaut il faut trouver des alternatives. Je suis content pour Bouscaya qui a ouvert le score en reprenant un ballon repoussé par la gardienne sur un tir de Deflisque (5e) et pour  Dussourt qui a doublé la mise d’un bon tir croisé (25e). Nous restons dans le coup pour la place de barragiste. La lutte continue…

Marc Zanotti : « Bottega encore décisive »

21 mars 2017|News|

L’entraîneur des féminines savoure le match nul arraché contre Yzeure à Mercheyer (1-1) qui permet à son équipe d’occuper la place de barragiste. Le maintien est en marche…

Ce match nul contre Yzeure (1-1) ?

Il n’est pas volé loin de là mais nous devons quand même une fière chandelle à notre gardienne Mickaella Bottega qui a été une nouvelle fois décisive à plusieurs reprises. Elle est dans la droite lignée de ses précédentes sorties déjà ultra convaincantes. Le travail fait en séances de spécifique avec Sébastien De Coccola paie. Défensivement nous sommes plus solides.

C’est offensivement que c’est compliqué ?

Oui et les blessures de Thibaut et Goldberg n’arrangent rien. Heureusement Deflisque a pu obtenir un penalty transformé par Dussourt pour que nous puissions égaliser avant la pause  (1-1). Bouscaya et Benjaddi vont avoir du temps de jeu tout comme Payan ou Cappozza. Le groupe avec la confiance a retrouvé ses valeurs de solidarité et d’abnégation.

C’est le sprint final comme l’an passé ?

Aujourd’hui nous sommes barragistes et revenues à deux points de Clermont-Ferrand où nous nous rendons dimanche. L’objectif sera de ne pas perdre pour préserver notre petite série d’invincibilité de 3 rencontres. Nous grappillons des points et c’est comme ça que nous y arriverons.

Marc Zanotti : « Un bon point de pris »

27 février 2017|News|

L’entraîneur toulonnais reconnait que le match nul arraché au Puy (0-0) est une bonne performance au regard de la physionomie de la partie. Il veut positiver car son équipe avance…

Déçu par ce match nul ?

Absolument pas. C’est même une bonne performance car objectivement Le Puy aurait mérité mieux. Nous nous en sommes bien sorti grâce notamment à la prestation une nouvelle fois remarquable de notre gardienne Mickaella Bottega qui a réalisé plusieurs parades déterminantes.  Si la défense a été à la hauteur, nous avons encore failli en attaque.

La trêve de 3 semaines va faire du bien ?

Oui car Thibaut, blessée, a du sortir après 12 minutes puis c’est Goldberg que j’ai du remplacer à cause d’une douleur au genou. L’expulsion de Ponchau n’a pas aidé non plus. Du coup offensivement nous n’avons pas pesé. J’espère qu’elles pourront se soigner et revenir pour la fin de saison car nous sommes au contact.

Plus que jamais même ?

Nous sommes revenues à hauteur d’Aurillac le barragiste et à trois points de Clermont le 1er non relégable. Comme l’an passé tout va se jouer au finish. Cette fois pour le maintien. C’est notre 2e match consécutif sans pendre de but et forcément pour la confiance c’est positif. L’actionnaire majoritaire Claude Joye est venu nous voir au Puy et c’est un signe fort que le groupe a apprécié. On se sent soutenu…

Marc Zanotti : « Une délivrance… »

6 février 2017|News|

L’entraîneur de l’équipe féminine revient sur la première victoire de la saison décrochée contre Vendenheim dimanche à Mercheyer (1-0). Un vrai déclic car du coup tout reste possible dans la course au maintien.

Depuis le temps que vous l’attendiez cette victoire ?

C’est vrai que c’est une délivrance. L’équipe était en souffrance et psychologiquement cela devenait difficile. Moralement ce succès n’a pas de prix. Du coup nous restons dans la course dans l’optique du maintien et nous irons au Puy avec beaucoup d’envie et d’ambition.

Une victoire arrachée ?

Oui c’est le mot. Objectivement notre adversaire a eu de nombreuses occasions franches et la maîtrise du jeu. C’est un petit hold-up. Heureusement notre gardienne Mickaella Bottega a été héroïque et sortant au moins quatre « face à face ». C’est tout le collectif qui a fait front pour préserver le but de Thibaut juste avant la pause. De plus il a fallu composer avec la blessure rapide de Goldberg (22e) qui a nécessité une réorganisation tactique du 4/3/3 en 4/4/2.

Un but désormais historique…

Il l’est devenu c’est vrai car c’est celui de notre première victoire en D2. C’est Célia Dussourt qui a parfaitement lancé Mégane Thibaut entre deux défenseurs adverses et cette dernière n’a pas tremblé face à la gardienne adverse en remportant son duel (42e). Par la suite toute l’équipe s’est battue pour conserver cet avantage. C’est une première étape mais maintenant il va falloir enchaîner pour s’en sortir. L’espoir demeure…

Le Sporting Club y a cru jusqu’au bout

14 novembre 2016|News|

jm5_2679En préambule la mission s’annonçait compliquée voire impossible pour les Azur et Or dimanche à Bon Rencontre. En effet Grenoble, l’adversaire du jour, fait partie des favoris pour l’accession.

Malgré les absences de N’Depeul Mendy, Cappozza ou Groisil les Toulonnaises démarrent sans complexe et trouvent la faille d’entrée. La troupe de Zanotti ouvre le score dès la 2e minute. A l’origine un bon ballon de Goldberg pour Thibaut qui à l’entrée de la surface pivote et arme une frappe lobée qui trompe la gardienne isèroise 1-0. Un scénario idéal. Positionnées en 5/3/2, les Toulonnaises voulaient d’abord être solides défensivement et profiter ensuite des contres. Seulement voilà les filles de Zanotti ont le tort de reculer et de trop laisser la maîtrise du ballon aux Isèroises. Ces dernières supérieures techniquement font courir les coéquipières d’Hamaya. C’est donc logiquement que Grenoble égalise sur une action de classe de son attaquante. Seul regret le fait qu’au départ de l’action Deflisque perde un duel à 50-50 (22e).

Retour probant de De Nunzio

Dans la foulée la gardienne Lea De Nunzio multiplie les arrêts de haut vol et signe un retour probant. Prises de balle propres, relances et dégagement efficaces. Forcément avec elle tout est plus simple. L’axe Jullien-Payan-Mathlouthi fait face. Sur les côtés c’est plus compliqué face à de sérieuses « clientes ». Au milieu Raymond avale les kilomètres mais dans l’ensemble les Azur et or peinent à tenir le ballon et subissent. A la pause rien n’est fait (1-1) mais à la reprise les coéquipières de Dussourt craquent sur un coup franc joué intelligemment au premier poteau 1-2 (53e). Une faute d’inattention qui coûte cher car par la suite les Isèroises font apprécier leur supériorité technique. Les Azur et Or souffrent mais ne lâchent rien. En fin de match Zanotti passe en 4/3/3 pour arracher le nul. Pas loin d’être payant sur un coup franc lointain de Goldberg repoussé avec brio par la gardienne adverse (90e). A retenir l’activité de Goldberg qui s’est dépensé sans compter pour le bien du collectif. Presque trop… Le jeu en pivot de Thibaut a fait mal à la défense adverse, l’activité de Deflisque aussi. Personne n’a démérité. Le coup est passé prés…