Entre les intempéries et les manifestations des gilets jaunes le Sporting Club de Toulon est au chômage technique depuis de longues semaines. C’est donc avec une envie démultipliée que les Azur et Or accueillent Endoume (samedi 18h à Bon Rencontre). Seul bémol la rencontre se jouera à huis clos. Les hommes de Pujo n’auront donc de soutien populaire dans leurs temps faibles. Un match de reprise qui doit lancer une grosse série car les Toulonnais vont rattraper leurs trois matchs en retard progressivement. « C’est pour moi la rencontre la plus importante car elle doit nous permettre de débuter notre remontée » avoue l’entraîneur toulonnais. L’effectif est quasiment au grand complet car seuls Ouasfane et Zouaoui (suspendus) feront défaut ainsi que Moulet (blessé). De retour tardif de vacances Bayo postule aussi car il n’a pas fait qu’excès alors que Barbier devrait effectuer ses grands débuts toulonnais.

Pinheiro remplace Moulet

Enfin Christophe Gomis a passé une échographie rassurante et pourrait être de la partie. Le staff a l’embarras du choix en attaque. Sans surprise un 4/3/3 devrait être privilégié avec Pinheiro en relayeur et Ech-Chergui en alter ego, Mama Seïbou évoluant en sentinelle devant la défense. En théorie Guilavogui et Goncalves seront chargés d’animer les côtés pour mieux servir Barbier dans l’axe. La défense restant classique avec Atlan latéral gauche. La grosse surprise pourrait provenir de la titularisation du jeune Andreani dans les buts à la place d’un Viviani dont la fin d’année 2018 a été difficile. « J’ai vu mes joueurs un par un et 80 % d’entre eux se sont estimés « moyens » sur la phase aller. L’objectif est de devenir « bons » en 2019 pour se mêler à la lutte pour l’accession » conclut Pujo. Le décor est planté. Le renouveau démarre samedi…