Comme un symbole c’est Alain Auvaro le président de l’ASPTT Toulon-Hôpital qui a donné le coup d’envoi fictif du dernier Sporting Toulon – RC Grasse en N2. Pas neutre. En effet auparavant le père de Pascal et Olivier (deux fameux anciens joueurs) venait de signer un partenariat avec les Azur et Or.

«Le Sporting Club de Toulon est le club n°1 du département. Il est donc logique de s’affilier afin de travailler en totale transparence et en bonne intelligence » explique t-il. Un rapprochement avec les clubs de TPM qui fait partie du plan d’actions 2017-2018. Cette mission a été confiée à Yann Bodenes qui possède le bon profil après des passages au Hyères FC, La Valette et au SC Toulon le Las. L’idée est que les structures voisines informent les dirigeants Azur et Or lorsqu’un de leurs joueurs s’avère prometteur. Idem pour un entraîneur qui désirerait rejoindre les rangs de La Rascasse. En échange le Sporting propose un large éventail de possibilités.

Différentes options proposées

Mettre en place des séminaires en mettant à profit le passé professionnel d’éléments comme Marc Zanotti. Offrir des places pour les matches à domicile de l’équipe fanion ou délocaliser certains entraînements du groupe de Fabien Pujo. Organiser des séances de spécifiques gardien de but en s’appuyant sur l’expérience d’un Jody Viviani ou prendre part aux différents tournois de la Rascasse de manière prioritaire. Le président de l’association Guillaume Deville a donc mandaté de nombreuses personnes pour aller visiter les clubs voisins que sont l’ECT Coupiane, l’étoile Claret Montety, Ollioules, Maestral FC, CSC Toulon Est, Le Pradet FC, le FC Seynois, La Pivotte Serinette, l’USAM, l’Institut M 20. Il s’agit d’Alain Piazzoli, Bernard Hadèle, Marc Chiapello ou Farid Chenafi. Une manière aussi de retrouver de glorieux anciens comme Konate, Revelles ou Gimenez. Pour que chaque club de TPM puisse se sentir impliqué dans la quête de retour au niveau professionnel du Sporting Club de Toulon. L’union fera la force.