Les deux matchs nuls face à Annecy et Fréjus St-Raphaël (0-0) n’ont pas permis aux Azur et Or de prendre seuls la tête du classement. La troupe de Fabien Pujo est à égalité avec les coéquipiers de Morgan Kamin et uniquement devancés à la différence de buts générale. Au moins les choses sont simples. Pas de calculs. Les Toulonnais doivent gagner leurs quatre rencontres par un écart maximal tout en espérant un faux pas des Hauts Savoyards. Et le calendrier des Azur et Or n’est pas simple. Avec un déplacement à Hyères (samedi 18h à Perruc) qui s’annonce compliqué. En effet Manas et compagnie ne sont pas encore mathématiquement sauvés et auront à cœur de frapper un grand coup comme face à Fréjus St-Raphaël il y a trois semaines (2-1). Méfiance donc d’autant qu’à l’aller les Hyèrois alors euphoriques s’étaient imposés à Bon Rencontre (3-2).

L’expérience favorisée ?

Les Toulonnais veulent leur revanche et abordent ce derby avec un effectif au complet. Le staff pourrait privilégier l’expérience car certains joueurs ont eu du mal à gérer leurs émotions face à Annecy et à Fréjus St-Raphaël. On pense aux latéraux Fall et Atlan dont les retours sont plus que probables. Pour le reste ce devrait être du grand classique. En attaque Goncalves devrait retrouver une place de titulaire aux côtés de Guilavogui, Barbier et Ghrieb. L’implication et la détermination feront la différence. Chaque détail va compter. Il faudra de nouveau être tueur face au but car c’est là que le bât blesse depuis deux rencontres. Les Toulonnais évolueront presque à domicile car les supporteurs vont envahir le stade Perruc. Un atout supplémentaire dans la quête d’accession en National.