Que ce soit du côté de Marseille lors de la Champion’s cup ou à Montpellier pour la Danone Cup les jeunes du Sporting Club de Toulon ont brillé.

Immense bravo tout d’abord aux U11 de Bernard Hadèle, John Mendy et Marvin Da Sylva qui en Champion’s cup ont obtenu leur billet pour la finale au stade Vélodrôme. Un bel exploit car avec 148 équipes en lice il fallait être costaud. Et avec quatre victoires, un nul et une défaite les Azur et Or ont tenu leur rang et terminé 2e derrière Air Bel. A retenir la belle prestation de Louane Hadèle, la fille de Bernard, en défense qui s’en est magistralement sortie au milieu de tous les garçons. Le gardien et capitaine Marius Fachin a réalisé de nombreuses interventions probantes alors qu’en pointe Wesley Jacques a concrétisé les efforts de tout un groupe.

« C’est le plus grand rassemblement de la catégorie et notre équipe a montré de belles choses. C’est vraiment intéressant pour le futur. C’est une grande première pour le club qui n’avait jamais atteint un tel niveau » explique Bernard Hadèle plus que satisfait. Bravo donc aussi à Adam Maroc, Goresse Gomes, Kenzo Heggan, Rayan El Mansouri, Kelyan Temmin, Timoty Marmat, Lucas Techer et Kenzi Sif.

Prendre du plaisir

De leur côté les U12 avaient fort à faire à Montpellier lors de la Danone Cup avec 64 équipes au compteur. Dans l’ensemble les Varois ont été fabuleux car La Valette a terminé 2e, le Racing Toulon FC (3e) et Fréjus St-Raphaël (10e). Les Azur et Or de Florent Raffaelli ont équilibré leur bilan avec 3 victoires, 2 nuls et 3 défaites pour terminer à la 33e place. Qu’importe l’essentiel était ailleurs pour le coach. «Cette compétition magique était une récompense pour l’ensemble des enfants. Voilà pourquoi j’ai voulu élargir mon groupe au maximum. L’idée était de prendre du plaisir avant tout. Les enfants et les parents se sont régalés c’est parfait » explique t-il. Le 1er match contre Cannes-Bocca a pesé lourd psychologiquement. Les Azur et Or ont frappé trois fois la barre avant d’encaisser un but à la dernière minute (1-0). Et dans un tournoi où chaque défaite est rédhibitoire ce fut fatal. Une bonne expérience néanmoins car Teddy Adeline en défense et Djibril Soner en attaque ont prouvé leur valeur.