Toutes les conditions étaient réunies pour une grande fête et celle-ci a eu lieu. Sans discussion possible le Sporting Club de Toulon a dominé nettement MDA (3-0) le tout dans un stade Bon Rencontre plein comme rarement. Les Azur et Or montent en National. Magique !

Les supporteurs avaient fait les choses en grand en mettant une ambiance fabuleuse d’entrée avec des chants et des tifos dignes du monde professionnel. Et n’auront tremblé que 33 minutes. Le temps pour Zouaoui de servir Goncalves plein axe qui ajuste un plat du pied parfait pour ouvrir le score 1-0. Le plus dur est fait car après une entame convaincante la troupe de Pujo avait eu du mal à lâcher les chevaux. Normal tant l’enjeu était énorme. Les Azur et Or avaient souvent insisté côté gauche en s’appuyant sur le tandem Gomis-Zouaoui en verve. En revanche en 2e période c’est un cavalier seul des Toulonnais auquel les 5000 spectateurs assistent. Ainsi Moulet transforme d’abord un penalty obtenu par Gomis 2-0 (52e). Puis Guilavogui croise trop son tir sur un bon décalage de Moulet (56e).

Une fête énorme…

Dès lors Pujo sait que c’est plié et ouvre son banc afin de récompenser les anciens comme Ech-Chergui ou Atlan. Toulon domine largement et Barbier seul devant le gardien lyonnais… glisse au moment de conclure (68e). Finalement et après plusieurs situations franches mal négociées le 3-0 est, comme un symbole, pour Morgan Guilavogui qui d’une frappe en force envoie définitivement Toulon en National. Au coup de sifflet final la pelouse est envahie pour une communion totale avec les joueurs et le staff. La fête se poursuivra au Mourillon au restaurant partenaire le M5. Une soirée à marquer d’une pierre blanche. La N2 c’est fini. Vive le National !