Une phase de transition s’ouvre avec l’intérim de Luigi Alfano après le départ de Dominique Veilex. Et le « pompier de service » n’entend pas finir en roue libre et par uniquement des défaites. « Je n’ai pas accepté pour être ridicule et donner une image négative. Si certains joueurs ne sont plus motivés, qu’ils le disent on ne sera pas fâché. Les jeunes, eux, auront envie. Nos récentes prestations sont indigentes, inacceptables. Hors de question de continuer comme ça » explique t-il. C’est donc un Sporting revanchard et désireux de redorer son blason  qui se rend à Martigues (samedi 18h). Avec quel effectif ? C’est la question car les incertitudes sont nombreuses (Bayo, Cilia, Preira) alors que trois joueurs cadres feront défaut (D. Gomis, Ouasfane, Buisson).

Réagir…

Quid de Manas et Fall ? Evolueront-ils en réserve ou reviendront-ils en équipe fanion. Avec les quatre défaites de rang le maintien n’est toujours pas assuré même s’il faudrait un concours de circonstances hallucinant pour tombe en CFA2. Il reste 5 matches durant lesquels il faudra tout donner. Il ne faut pas oublier qu’à l’aller Martigues avait cassé la belle spirale toulonnaise en s’imposant 2-1. Un revers qui avait fait mal à différents niveaux. « C’est une équipe qui joue encore sa survie et qui ne nous fera aucun cadeau. Si nous ne sommes pas prêts à relever le défi nous allons enchaîner un 5e revers de rang. Et c’est inacceptable pour un club comme le notre. J’attends une réaction et vais tout faire pour la provoquer » conclut-il. Au moins le message est clair.