Le Sporting a sans doute réalisé son meilleur match ce dimanche à Bon Rencontre en pulvérisant une formation de l’Athlético Marseille pourtant ambitieuse (4-1). Un vrai festival offensif démarré très tôt car dès la première minute Goncalves rate une reprise après un centre de Guilavogui mis sur orbite par Ghrieb. Un trio de feu qui profite des déviations d’un Barbier hyper utile et combatif en pointe. L’ex du Cannet en Roussillon ouvre d’ailleurs le score d’une belle reprise croisée du droit sur corner 1-0 (5e). Dans la foulée Guilavogui opportuniste double la mise à bout portant en reprenant un ballon repoussé par le gardien phocéen sur une lourde frappe de Ghrieb 2-0 (14e). Celui-ci rayonne et régale en servant Goncalves ou Guilavogui qui échouent d’un rien (17e, 24e).

Ghrieb marque les esprits

Alors Ghrieb s’occupe de tout et envoie une « mine » de 25 mètres pour le 3-0 (28e). Une démonstration de force. Sur un léger temps faible toulonnais, l’Athlético réduit le score 3-1 (38e). Un feu de paille car en 2e période Goncalves sert Guilavogui en pleine surface pour le 4e but d’une frappe limpide 4-1 (62e). Dès lors le Sporting va gérer son avantage. La défense est royale à l’image d’Ouasfane souverain, Leleu toujours aussi propre, Medoukali parfait et Zouaoui dynamique à souhait. Andreani ne doit intervenir que sur une demi-volée qu’il sort de sa lucarne (75e) signe que Toulon a gagné à sa main… Un match référence à tous les niveaux. Prometteur !