L’équipe Gambardella du Sporting Club de Toulon n’a pas réussi à passer l’écueil des 32e de finale. Les hommes de Youssef Sif ont été battus par l’OGC Nice dimanche à Mercheyer (4-1). Le score n’est pas révélateur car la partie a été équilibrée pendant une heure (1-1). Là, les Azur et Or contre le vent ont connu un trou d’air de concentration de dix minutes qui sera payé cash avec trois buts encaissés. Les Toulonnais n’ont à l’évidence pas su gérer le vent ultra violent. D’abord en n’acculant pas assez l’adversaire lorsqu’il était dans leur dos en première mi-temps et en oubliant de jouer court et tendu en 2e lorsqu’il était de face. Pourtant Akouma a sorti quelques parades décisives alors que l’axe Touili-Bouchkara s’est montré à son avantage le plus souvent avant de craquer.

Malgré Grizzetti

C’est au milieu que les Toulonnais ont souffert malgré l’activité de Benalal car en attaque Ouhdadi-El Hajji et Grizzetti ont fait mal aux jeunes aiglons avec plusieurs occasions franches. Le dernier nommé égalisant même en contrant le gardien adverse qui avait voulu le dribbler 1-1 (52e). Un match qui aurait pu basculer deux minutes plus tard lorsque Grizzetti lancé par Ouhdadi se présente seul devant le portier azuréen mais place son ballon sur la barre transversale (54e). La suite on la connaît. Un but encaissé sur corner (60e) puis de l’inattention, de la précipitation et une sanction immédiate. Dommage car cette équipe avait le potentiel pour aller loin. Il faut maintenant se sauver en championnat National et c‘est bien parti.