L’entraîneur toulonnais sait que son équipe a réussi un gros coup en s’imposant au RC Grasse (2-1). Le Sporting reprend deux points à Fréjus St-Raphaël et passe deuxième à un point d’Annecy qui compte un match en plus.

Est-ce une performance majeure ?

Ce n’est pas notre meilleur match mais une victoire qui va compter. Durant la dernière demi-heure nous avons vu ce que c’était que de jouer à Grasse. Cette équipe est capable de mettre une intensité hors du commun. Nous avons souffert mais tenu. Sur l’ensemble il n’y a toutefois rien à dire…

Vous avez longtemps maîtrisé les débats ? 

Oui surtout lors d’une première période à sens unique durant laquelle Goncalves aurait pu réussir le break sans une parade exceptionnelle du gardien adverse. L’ouverture du score de Barbier nous a fait du bien alors que Guilavogui a signé un magnifique deuxième but d’une frappe limpide de 20 mètres (50e). Après nous avons reculé inconsciemment…

Une belle opération ?

C’est vrai que nous reprenons deux points à Fréjus St-Raphaël tenu en échec à Nice (3-3). Annecy s’est imposé à la dernière minute contre Endoume. Nos deux confrontations directes avec eux seront déterminantes. Toutefois le prochain match contre Martigues promet d’être compliqué car c’est une formation en pleine confiance qui vient d’en passer trois à l’Athlético Marseille.