Le nouvel entraîneur du Sporting se dévoile et explique ses principes de jeu tout en évoquant les nouvelles recrues. L’intéressé sait où il va et compte bien ne rien laisser au hasard pour accéder en National.

Votre avis sur le Sporting, club que vous avez découvert de l’intérieur ?

C’est un club structuré, historique et où il y a une forte attente. C’est exactement le challenge que je recherchais pour franchir un cap. Je voulais me mettre en danger pour progresser. Au Sporting il y a davantage de moyens qu’à Bergerac. Les installations toulonnaises sont exceptionnelles et notamment la structure médicale. L’accueil a été très agréable. Je suis enchanté… Je me sens prêt !

Comment avez-vous articulé le recrutement ?

Nous sommes partie d’une réalité car sur la 2e partie de saison le Sporting était la meilleure équipe de son groupe de N2 avec une super défense. Il y avait simplement quelques ajustements à effectuer. Je veux une formation capable de maîtriser le jeu et de s’adapter à toutes les circonstances. Voilà pourquoi nous avons priorisé, avec la direction du club et la cellule de recrutement, des éléments offensifs doués techniquement.

Le recrutement est bouclé !
Mama Seïbou va apporter son impact physique au milieu de terrain et Alexis Goncalves sa vitesse devant. Nous avons également fait venir Franck Chehata un attaquant de Bergerac avec lequel j’ai une relation de confiance. Idriss Ech-Chergi et Ayrton Pineiro sont, eux, 2 profils de créateur au milieu. Enfin Yanis Zouaoui est un pari sur la jeunesse car il a fallu remplacer Enzo Pollano parti au Hyères FC.