L’actionnaire majoritaire fait le point à différents niveaux. Son club entrant dans une nouvelle ère. La restructuration va s’opérer progressivement afin de préparer la montée en Ligue 2.

Comment s’est déroulée l’intersaison ?

Ce fut de la folie. Nous avons reçu des tonnes de demandes. Aussi bien des joueurs en direct que des agents. Nous avons fait un recrutement ciblé à des postes où nous étions fragiles. Nous allons nous pencher sur le cas des latéraux mais avec des éléments comme Delgado, Massiré Kante ou Caumet nous avons renforcé chaque ligne.
Le championnat de National est plus long et plus exigeant, nous avons ainsi dû étoffer le groupe et le faire monter en qualité. Nous avons souhaité nous concentrer sur le recrutement de jeunes joueurs à fort potentiel car nous savons qu’ils seront bien intégrés par nos cadres présents depuis plusieurs saisons au Sporting comme Sahnoune, Ouasfane ou Moulet.

Et au niveau des infrastructures ?

Nous avons été reçus par le maire de Toulon Hubert Falco. Et il est derrière nous ! Nous fonctionnons main dans la main avec la mairie ce qui est vraiment appréciable. Le stade et le centre d’hébergement vont être rénovés à hauteur de 750 000 euros. C’est une avancée qui va dans le sens des résultats sportifs.

Une manière de préparer la Ligue 2 ?

Nous nous structurons. Nous avons la promesse qu’une 4ème tribune verra le jour si nous accédons en Ligue 2. Nous n’allons pas brûler les étapes et rester humbles mais j’ai toujours dit qu’il ne fallait pas s’éterniser en National. C’est un championnat exigeant à différents niveaux. Et comme il y a trois montées la fenêtre de tir est réelle.