Le Sporting Club de Toulon joue sa saison lors des cinq rencontres qui arrivent face aux… cinq premiers du classement. Et la réception de l’AS Monaco 2 (samedi 17 h à Bon Rencontre) est la première marche de cet Everest en direction du National. Peut-être le match le moins clinquant sur le papier mais pas forcément le plus facile. D’ailleurs à l’aller les Azur et Or avaient baissé pavillon (2-0). Cette fois le droit à l’erreur est inexistant comme souvent à domicile surtout après le nul à Sète (1-1) où les hommes de Prunier auraient dû rafler la mise. Une entame de rencontre compliquée avec un but encaissé trop tôt a compliqué la tâche et donné confiance à un adversaire solide. Au moins les Toulonnais ont su égaliser via Diallo pour prendre un point qui pourrait compter.

Bayo ou Sahnoune au milieu ?

A condition d’en engranger trois contre Monaco. Et il faudra faire sans Kamin suspendu. A l’inverse retour de Medoukali dans le groupe. Il ne devrait guère y avoir de changements au sein du onze de départ. Bayo postule pour suppléer Kamin au milieu. A moins que le retour de Medoukali dans l’axe ne permette à Sahnoune de monter d’un cran. Le staff tranchera au dernier moment. Les Azur et Or devront évoluer bien en bloc car Monaco se projette vite vers l’avant dès que les espaces s’ouvrent sans oublier de mettre de l’impact physique. Ce sera la clé. De toute façon il faut gagner quelle que soit la manière pour garder espoir tout simplement. Surtout que le trio de tête se déplace lors de cette 23e journée…