SC Toulon

Le Sporting a retenu la leçon

4 février 2018|Actualités Saison 2017-2018|

Après les points perdus dans les arrêts de jeu contre Mont-de-Marsan (1-1) et l’OGC Nice (2-1), le Sporting a retenu la leçon et a logiquement battu la formation du stade bordelais (2-0). C’est le statu quo en tête.

Le scénario était classique, attendu. Le Sporting voulait marquer vite et surtout faire le break dans la foulée. Dans un système en 4/4/2 avec Sahnoune en sentinelle au milieu, les Toulonnais démarrent fort. Ainsi Moulet de 25 mètres allume la première mèche que repousse le gardien girondin sur Kamin qui croise trop sa reprise (7e). Dans la foulée et après une combinaison sur corner, le tir d’Atlan à l’entrée de la surface touche le dessus de la barre (12e). Les Azur et Or dominent devant un adversaire qui manque de poids en attaque et Christophe Gomis par deux fois se crée des occasions franches mais échoue sur un gardien bien placé (16e, 24e). C’est donc logiquement que les hommes de Prunier vont trouver la faille. A l’origine un bon centre d’Atlan que Sahnoune dévie juste ce qu’il faut de la tête pour ouvrir le score 1-0 (32e). Reste à faire le break et Diallo dans un angle fermé (35e) puis Kamin suite à un cafouillage dans la surface s’y emploient mais en vain.

Djaballah fait le break

A la pause le Sporting tient le bon bout mais se montre plus poussif en 2e période. Heureusement la défense autour du trio Sahnoune-Ouasfane-Medoukali contient sans problème les rares assauts visiteurs. Viviani n’intervenant que sur un tir à l’entrée de la surface (59e). Bon Rencontre tremble néanmoins lorsque sur un corner concédé bêtement et dévié au 1er poteau les visiteurs ratent de peu l’égalisation (63e). Alors les Toulonnais en remettent une couche avec des percussions de Diallo, et un tir de Belhadj (77e). C’est Djaballah, à peine entré et servi par un excellent Moulet, qui plie l’affaire d’une frappe enroulée parfaite de 20 mètres qui termine « poteau rentrant » 2-0 (86e). En fin de match Palhares aura par deux fois le but du 3-0 au bout du pied mais se heurtera à un gardien inspiré (88e, 92e). Qu’importe l’essentiel est assuré c’est-à-dire avoir confirmé l’exploit à Martigues. Prochaine étape à Grasse.

TOULON – BORDEAUX
2-0
Buts : Sahnoune (32′), Djaballah (86′)

Retrouver de l’autorité à Bon Rencontre !

2 février 2018|Actualités Saison 2017-2018|

Le Sporting Club de Toulon présente un bilan assez remarquable à l’extérieur (5 victoires, 3 défaites). C’est donc à domicile que le bât blesse. Et les deux dernières réceptions de Mont-de-Marsan (1-1) puis l’OGC Nice (1-2) l’ont confirmé avec à chaque fois des buts encaissés dans les arrêts de jeu qui ont privé les coéquipiers de Viviani de points précieux. Voilà pourquoi la venue du stade bordelais (samedi 17h à Bon Rencontre) est d’importance. Non seulement pour enfin enchaîner mais surtout pour se rapprocher d’un groupe de tête qui ne pointe qu’à quelques longueurs… L’effectif est quasiment au complet car seuls Fontani et Siaw-Affriyie (blessés) ainsi que Bayo (en phase de reprise) sont forfait.

L’embarras du choix

Du coup le staff devrait reconduire le même groupe qu’à Martigues (3-2) tout en sachant que Guilavogui a brillé en réserve à Menton ainsi qu’Adim précédemment face à Istres. C’est le match piège par excellence car le stade bordelais vient de remporter un match en retard charnière face à l’OGC Nice en mettant fin à une série incroyable de onze matches sans succès. Du coup les coéquipiers de l’ex professionnel Pierre Ducasse (Girondins de Bordeaux) viennent de laisser la place de lanterne rouge à Tarbes et se déplaceront à Toulon pour grappiller un point. Les Azur et Or peuvent s’attendre à avoir face à eux un bloc défensif bas qu’il faudra contourner. La clé sera d’être patients et surtout de mettre du rythme d’entrée. Retrouver de l’autorité à Bon Rencontre passe par là.

Franck Seva : « Un véritable exploit »

29 janvier 2018|Actualités Saison 2017-2018|

L’entraîneur des U19 Nationaux revient sur l’exploit réussi à Castelnau samedi (3-2). Une 2e victoire de la saison qui permet de rattraper les points laissés en route contre l’AC Ajaccio (1-1) et de croireˆplus que jamais au maintien.

Celle-là, elle est vraiment belle ?

Oh que oui car Castelnau est vraiment une belle équipe. L’une des meilleures de la poule collectivement parlant. Nous avons fait un gros match. Hajji qui revient à son meilleur niveau a ouvert le score d’un maître coup franc (12e) puis c’est El Hadji qui a doublé la mise d’une reprise d’une rare pureté. Enfin Matulala a inscrit le but libérateur en début de 2e acte. Après nous avons tenu…

Seul bémol l’expulsion de Nelson Alves ?

Surtout que c’est immérité. L’arbitre avait expulsé un joueur adverse et a compensé car Nelson ne commet pas de faute sur l’action en question. C’est dommage pour lui et pour l’équipe car avec la suspension d’Ouasfane nous avions du déjà reconstruire l’équipe.

Des choix payants visiblement ?

On peut dire ça mais il faut féliciter les joueurs avant tout. Matulala repositionné attaquant a été monstrueux. Il a fait la misère à la défense adverse. Mention spéciale aussi à Oumary qui a été excellent en défense d’abord sur le côté puis dans l’axe. Les jeunes qui sont rentrés ont tenu leur rang. Maintenant il faut battre Montferrand pour se sortir de la zone rouge.

Sébastien Atlan : « Un moment d’euphorie… »

25 janvier 2018|Actualités Saison 2017-2018|

Le latéral gauche toulonnais a été le héros du match à Martigues avec un but venu d’ailleurs à la 93e minute… Une réalisation qui pourrait bien tout changer…

Quel but incroyable. Comment est-ce que les choses se sont passées ?

Tout est allé très vite. Après la longue touche d’Alioun Fall le ballon a été repoussé dans l’axe à 30 mètres où je me trouvais. J’ai dû enchaîner assez rapidement le contrôle de la poitrine et la volée du gauche car la défense remontait vite. Après avec l’aide du vent le ballon a pris une trajectoire bizarre qui a trompé le gardien.

Le tout à la 93e minute…

Ce fut un moment d’euphorie et c’est un beau symbole après les points perdus contre l‘OGC Nice ou Mont-de-Marsan dans les arrêts de jeu. Ce but change beaucoup de choses face à un concurrent direct car nous sommes plus que jamais dans la course alors que nous avons grillé beaucoup de jokers….

C’est un signe ?

Difficile à dire car nous ne sommes pas assez réguliers. Le prochain match face au stade bordelais sera révélateur à ce niveau là. Si nous parvenons à enchaîner alors pourquoi pas… Aujourd’hui avec les arrivées d’Alioun Fall et Abdoulaye Diallo l’équipe est plus équilibrée. Comme dit le coach nous allons avoir besoin de tout le monde pour aller au bout…

L’exploit du Sporting !

23 janvier 2018|Actualités Saison 2017-2018|

C’était le match au sommet de R1 entre le leader invaincu Istres et la réserve du Sporting Club de Toulon dimanche à Bon Rencontre. Et les Azur et Or ont réussi l’exploit en s’imposant (2-0) le tout en évoluant à dix contre onze durant toute la deuxième période. L’équipe de Youssef Sif a montré un visage magnifique d’entrée en imposant un pressing d’une rare intensité. Et la récompense est arrivée aussi sec avec une tête croisée sublime de Guilavogui au 2epoteau qui trouve la lucarne opposée après un bon centre de Siaw-Affriyie 1-0 (5e). Le plus dur est fait pour la meilleure défense du groupe. En effet l’axe Fall-Ronchetti est infranchissable grâce notamment au travail monstrueux des trois milieux Magaddino, Pollano et Gadio. Une seule énorme frayeur à la 39e minute avec une action rocambolesque dans la surface et un sauvetage sur la ligne sinon les Azur et Or sont souverains.

Adim plie l’affaire

Jusqu’à la 44e  minute et une erreur de jeunesse de Soury qui récolte un carton rouge logique pour un mauvais geste… Tout se complique. Et c’est là que la notion d’équipe va prendre tout son sens. Chacun va faire un peu plus… Magaddino notamment exceptionnel de générosité et capable de déclencher seul un pressing sur 40 mètres. Mais Michel aussi en pointe qui se bat sur des ballons impossibles…Paradoxalement Istres se crée quelques situations mais pas vraiment d’occasions franches. Le jeune gardien Andreani rassure et en attaque Adim arrive à provoquer des fautes pour casser le rythme. Le temps file et le Sporting va même enfoncer le clou grâce à un pressing gagnant d’Adim qui piège le gardien et marque 2-0 (86e). Un exploit retentissant. Gros coup de chapeau aux joueurs et au staff composé de Sif, El Brazi, Meslard et Lanfranchi…

 

Résumé vidéo du match : MARTIGUES TOULON

22 janvier 2018|Actualités Saison 2017-2018|

MARTIGUES – TOULON (20/01/2018)

Revivez en vidéo la victoire 3-2 à Martigues avec notamment le magnifique but de Sébastien Atlan en fin de match.

 

Retrouvez toutes les vidéos de la saison sur la page SPORTING TV

Choc à Martigues pour le Sporting !

19 janvier 2018|Actualités Saison 2017-2018|

Après la cruelle défaite car totalement imméritée face à la réserve de l’OGC Nice (2-1) le Sporting Club de Toulon n’a pas le droit à l’erreur à Martigues (samedi 18h) pour un choc grandeur nature entre deux poids lourds de la poule. A l’aller les Azur et Or avaient raflé la mise grâce à un but de Christophe Gomis en fin de première période mais depuis les Martégaux n’ont fait que monter en puissance en s’appuyant sur un secteur offensif assez impressionnant emmené par l’ex professionnel Alo’o Efoulou (Nancy). La défense toulonnaise sera donc mise à rude épreuve mais les hommes de Prunier ont à chaque fois su réagir après une défaite et s’appuieront sur la solidité de l’axe Ouasfane-Medoukali. L’effectif est dense car seuls Bayo en phase de reprise et Fontani (blessé) sont forfait.

Des choix compliqués

Une petite incertitude persiste pour Preira (tendon d’Achille) et une décision sera prise au dernier moment le concernant. En théorie il ne devrait guère y avoir de changements au sein du onze titulaire. Peut-être un réajustement tactique avec le passage de Sahnoune en sentinelle et la titularisation d’Alioun Fall comme latéral droit ? Toutefois le trio Moulet, Kamin, Belhadj a montré de belles choses au milieu en fin 2017 à Hyères et samedi dernier contre les aiglons. En attaque Christophe Gomis postule lui-aussi à une place d’entrée mais les choix seront forcément compliqués pour le staff car Djaballah et Palhares n’ont pas démérité, loin de là. Quels que soient les joueurs l’objectif sera de ramener « quelque chose ». Surtout ne pas perdre face à un concurrent direct… Une victoire sera synonyme de gros coup !

Le Sporting leader départemental chez les jeunes !

17 janvier 2018|Actualités Saison 2017-2018|

A l’heure des bilans concernant la saison écoulée 2016-2017 le Sporting Club de Toulon vient d’être plébiscité pour son travail auprès des jeunes. Ainsi le club a été classé numéro 1 dans le Var et 8e en PACA en tenant compte du nombre d’équipes engagées et des résultats de chaque formation en U15, U17 et U19.

L’étude a été réalisée par Actufoot, voir le
classement complet

« C’est une grosse fierté qui vient récompenser le travail de fond des éducateurs. Nous sommes le 6e club amateur régional et nous figurons même devant les professionnels de l’OGC Nice qui reste une référence » analyse Youssef Sif le responsable du pôle espoir (U19, R1, D1). L’intéressé était à la tête des U19 l’an passé avec Rachid El Brazi et Jérôme Meslard.

Dans le sillage des U19

Une catégorie qui a ramené de nombreux points avec trois montées pour les trois équipes et une finale de coupe du Var ! Exceptionnel. Les U17 d’Hicham Saïdi et Fabrice Diaz et les U15 de Jean Mendy et Christophe Bretonnes complétant un bilan reluisant. « L’objectif a toujours été de faire en sorte que le Sporting redevienne le club phare du département au niveau de la formation et c’est aujourd’hui le cas. Il faut continuer dans cette voie en gardant le label élite en ligne de mire. J’aimerai aussi souligner le travail en amont de Bernard Hadèle et Marc Zanotti au niveau des U6-U13 qui contribuent à cette récompense. Nous avons trouvé un bon équilibre en termes de fonctionnement » conclut Claude Joye, un actionnaire majoritaire forcément ravi. Reste désormais à conserver cette place de leader…

Le Sporting victime d’un hold-up !

14 janvier 2018|Actualités Saison 2017-2018|

Le Sporting a trouvé sa bête noire : la réserve de l’OGC Nice. Comme l’an passé à Bon Rencontre (5-4), les aiglons de l’ex toulonnais Laurent Bonadei déjà vainqueurs à l’aller (1-0) ont raflé la mise dans les arrêts sur un exploit individuel et une frappe sublime en pleine lucarne de Viviani (92e). Un vrai hold-up car le gardien toulonnais n’a guère eu à s’employer durant cette partie à deux visages. Ainsi la première période est emballante après une entame placée sous le signe de l’observation réciproque. Les Azur et Or montent en puissance au fil des minutes et se créent les meilleures occasions sur des frappes de Moulet (13e) et Palhares (21e) un poil trop croisées. Sur les ailes d’un Kamin omniprésent au milieu le Sporting va s’envoler. A l’origine un redoublement de passes entre Djaballah et Kamin qui à 20 mètres frappe en force, le gardien niçois détourne sur Diallo qui a bien suivi et marque 1-0 (26e). Logique.

Vraiment cruel…

Et déjà le 3e but de l’ex attaquant de Granville qui aura celui du break au bout du pied peu après sur un service « palace » de Kamin mais il perdra son face à face avec le portier adverse (33e). Ce sera le tournant de la partie car juste avant la pause et sur sa seule opportunité la réserve de l’OGC Nice va égaliser sur une attaque limpide côté droit conclue plein axe 1-1 (42e). Malheureusement le 2e acte sera moins spectaculaire. Les joueurs ne sont pas à 100 % physiquement et il y a moins de rythme. Quelques escarmouches comme un tir violent de Belhadj (63e) mais moins de fluidité dans le jeu. Le Sporting veut gagner et pousse dans les dix dernières minutes. Après un rush de 40 mètres, Diallo sert idéalement Preira qui croise trop son tir (80e) puis le portier niçois détourne avec brio une tête de Medoukali après un coup franc de Kamin (85e). On connaît la suite avec ce coup de génie niçois sur une frappe soudaine et chirurgicale (92e). Comme face à Marignane-Gignac, Toulon ne méritait vraiment pas ça…

Un Sporting gonflé à bloc !

12 janvier 2018|Actualités Saison 2017-2018|

Début de la phase retour pour un Sporting Club de Toulon en embuscade dans ce championnat de N2 complètement dingue. A seulement trois petits points du leader Colomiers, les Azur et Or accueillent la réserve de l’OGC Nice (samedi 18h à Bon Rencontre) avec une ambition réelle et un petit sentiment de revanche. En effet à l’aller ce sont des Aiglons sérieusement renforcés qui avaient fait tomber pour la première fois la troupe de Prunier (1-0). Depuis les choses ont bien changé car le Sporting a trouvé la bonne carburation depuis l’arrivée de Diallo alors que les jeunes niçois ont aussi subi l’irrégularité de leur équipe fanion.

Effectif quasi complet

Sur une spirale positive de trois succès et un nul, les coéquipiers de Viviani veulent poursuivre sur les mêmes bases en 2018 et maintenir la pression sur le groupe de tête. D’autant plus qu’il y a un intéressant Bergerac-Fréjus St-Raphaël dans le même temps. Le coach William Prunier récupère Ouasfane et Medoukali qui ont purgé leurs matchs de suspension. Retour aussi de Palhares (malade à Hyères) et Siaw Affriyie. Seuls bémols les absences de Fontani et Bayo encore en convalescence alors qu’Adim demeure incertain. Du coup les choix seront compliqués car tous les joueurs ont répondu présent notamment en amical contre Aubagne (1-0). Il y a de grandes chances qu’Alioun Fall, la recrue du mercato, fasse ses grands débuts en Azur et Or. Une attraction supplémentaire au sein d’un match qui n’en manque pas.